Sexe et sentiments en Europe : la France championne de l’insatisfaction féminine

Auteur : Aucun commentaire Partager :

On compte davantage de Françaises insatisfaites parmi les célibataires, les femmes de 40-49 ans, celles qui ne se trouvent pas jolies, celles qui trouvent que leur conjoint est moins beau qu’elles, celles qui n’ont pas d’activité sexuelle et celles dont le conjoint n’est pas attentif à leur plaisir

L’Ifop a rendu publique une étude européenne, menée pour The Poken Company en mars dernier dans les 5 grands pays européens (France, UK, Allemagne, Italie, Espagne), intitulée «Observatoire européen de la sexualité féminine». Les principales conclusions que nous allons décrire viennent confirmer les résultats d’une autre étude Ifop menée il y a plus de deux ans: en Europe, les Françaises seraient les moins satisfaites sur le plan sexuel et sentimental.

C’est en France et au Royaume-Uni que l’on compte le plus de femmes (âgées de 18 à 69 ans) insatisfaites de leur vie sentimentale: 28%, soit beaucoup plus qu’en Allemagne (16%) mais aussi plus qu’en Espagne (21%) et en Italie (24%).
En France, cette proportion est la même qu’en 2016. Au Royaume-Uni, elle a augmenté de deux points.

On trouve davantage de Françaises insatisfaites de leur vie sentimentale parmi:
. les femmes âgées de 30 à 49 ans (32%),
. les femmes qui ne se trouvent pas jolies (38%),
. les femmes qui trouvent que leur conjoint est moins beau qu’elles (38%),
. les femmes habitant dans une ville isolée (37%),
. les femmes ayant un revenu net mensuel inférieur à 2000€,
. les femmes célibataires (48%),
. les femmes n’ayant aucune activité sexuelle hebdomadaire (49%) et surtout les femmes insatisfaites de leur vie sexuelle (72%),
. les femmes dont le conjoint n’est pas attentif à leur plaisir (43%).

 

C’est aussi en France (et de façon plus marquée) que l’on compte le plus de femmes (âgées de 18 à 69 ans) insatisfaites de leur vie sexuelle: 35%. Soit beaucoup plus que dans des pays du nord comme l’Allemagne (23%) et le Royaume-Uni (27%). En Italie et en Espagne, les proportions son respectivement de 30% et de 28%.
Cet écart entre la France et ses voisins tend plutôt à se creuser si l’on juge par la forte hausse de l’insatisfaction sexuelle féminine dans l’hexagone: +4 points entre 2016 (31%) et 2021 (35%) en France, contre une hausse moyenne de +1 point dans les 5 pays étudiés (de 27% à 28%).

On trouve davantage de Françaises insatisfaites de leur vie sexuelle parmi:
. les femmes âgées de 40 à 49 ans (44%),
. les femmes qui ne se trouvent pas jolies (47%),
. les femmes qui trouvent que leur conjoint est moins beau qu’elles (51%),
. les femmes célibataires (52%),
. les femmes n’ayant aucune activité sexuelle hebdomadaire (60%) et surtout les femmes insatisfaites de leur vie sentimentale (92%),
. les femmes dont le conjoint n’est pas attentif à leur plaisir (64%).

 

Méthodologie:

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. C’est en France et au Royaume-Uni que l’on compte le plus de femmes (âgées de 18 à 69 ans) insatisfaites de leur vie sentimentale: 28% contre 16% à 24% dans les autres pays

. C’est aussi en France que l’on compte le plus de femmes insatisfaites de leur vie sexuelle: 35% contre 23% à 30% dans les autres pays

. C’est en Allemagne que l’on compte le moins de femmes insatisfaites de leur vie sexuelle (23%) et de leur vie sentimentale (16%)

. On compte davantage de Françaises insatisfaites de leur vie sexuelle et de leur vie sentimentale parmi les femmes célibataires, les femmes âgées de 40 à 49 ans, les femmes qui ne se trouvent pas jolies, les femmes qui trouvent que leur conjoint est moins beau qu’elles, les femmes qui n’ont pas d’activité sexuelle et celles dont le conjoint n’est pas attentif à leur plaisir


Lire aussi :

. Crise : davantage de conséquences négatives pour les jeunes femmes que pour les jeunes hommes (avril 2021)

. Net recul de la satisfaction des Français en matière d’égalité femmes/hommes (mars 2021)

. Conséquences de la crise du Covid : les femmes plus touchées que les hommes (novembre 2020)

. La ménopause, un sujet toujours tabou ? (mars 2020)

. Et pour vous, c’est quoi l’amour aujourd’hui? (mars 2020)

Quels sont les piliers de la vie de couple? (janvier 2020)

Modes de contraceptions: on en parle avec qui ? (septembre 2019)

Problèmes de santé sexuelle: on en parle à qui? (septembre 2019)

. Europe : dans quel pays les femmes sont-elles les plus infidèles? (juin 2019)

. Les leviers et les freins au bien-être des Français (juin 2019)

En Europe, les Françaises seraient les moins satisfaites sur le plan sexuel et sentimental  (janvier 2019)

Sexualité : près d’un Français sur 2 est intéressé par les nouvelles technologies (novembre 2018)

Cinq insights sur les Français et leur perception du bien-être (septembre 2018)

Les Français sont-ils «addicts» aux sites de rencontre?  (février 2018)

Où avez-vous rencontré pour la première fois votre partenaire actuel(le)? (novembre 2017)

Le top 10 des villes les plus sexuelles dans le monde  (mai 2017)

Génération Youporn : les filles sont-elles en train de rattraper les garçons ?  (mars 2017)

Le boom spectaculaire des sextoys en France  (février 2017)

Comment les sites de rencontres peuvent séduire les femmes infidèles… (janvier 2017)

Sexe en France : qu’est ce qui a triplé en 10 ans ?  (décembre 2016)

Couples : l’infidélité sexuelle gagne du terrain en France, facilitée par les supports numériques (mai 2016)

Les applis mobile de dating dépensent davantage pour convertir les femmes (mars 2016)


Accès à l’étude Ifop

Article précédent

Les campagnes TV de Vinted ont fait bonne impression en août

Article suivant

Dix insights sur les Français et les grandes enseignes alimentaires

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.