Les Français sont-ils « addicts » aux sites de rencontre ?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

La majorité des Français pensent que sur les sites de rencontre, on est plus exigeant au niveau physique, et qu’on se dit qu’on peut toujours trouver quelqu’un de mieux

Les sondages donnent lieu parfois (souvent ?) à des interprétations, des raccourcis, des gros titres donnant envie aux internautes de cliquer. C’est par exemple le cas avec cette étude de l’Ifop pour le comparateur de sites de rencontres LACSE.
On peut ainsi lire sur le site du commanditaire de l’étude : « Près d’1/3 des français avouent avoir été addicts à un site de rencontres…». Vraiment ?
Allons voir d’un peu plus près les résultats de cette enquête…
En réalité la question posée aux Français était la suivante :  « Vous est-il déjà arrivé de vous connecter à [un site de rencontre sur internet] / [une application de rencontre sur mobile ou tablette ?». Vous admettrez que se connecter à un site n’est pas tout à fait pareil qu’en être «addict» !
Et quel est le résultat à cette question ? 21% des femmes françaises et 33% des hommes français (et non pas 33% de tous les Français !) interrogés répondent qu’ils se sont déjà connectés à ce type de site ou d’appli. Soit 26% des Français. Précisons aussi que ce sondage porte sur la tranche d’âge des 18-69 ans.
Au vu de précédentes enquêtes menés par l’Ined et par l’Ifop sur ce thème, la progression est néanmoins fulgurante. En 2006, cette proportion se situait autour de 11%, et en 2011/2013 autour de 16%/17%.

 

La tranche d’âge la plus concernée est celle des 25-34 ans où 59% des hommes et 38% des femmes déclarent s’être déjà connectés à un site/une appli de rencontre.
Les hommes sont plus nombreux à se connecter que les femmes, quel que soit l’âge, sauf pour les 18-24 ans (37% des femmes vs 36% des hommes).
Le sondage révèle trois autres catégories de population où les femmes sont un peu plus nombreuses que les hommes à se connecter aux sites de rencontre : les cadres et professions intellectuelles supérieures, les chômeurs, et les homosexuels. A la limite des tailles d’échantillon près… (l’échantillon global étant costaud : 2012 personnes).

 

C’est un peu plus loin dans le questionnaire que l’Ifop a demandé aux personnes s’étant déjà connectées sur des plateformes de rencontre (soit 26% de l’échantillon), s’ils ont déjà eu l’impression d’être devenu «addict»/«dépendant» aux sites ou applis de rencontre.
Seuls 16% des 26% répondent «oui», soit 4,2% des Français. On est donc bien loin de cette affirmation : « Près d’1/3 des français avouent avoir été addicts à un site de rencontres…» !
Par genre, cela donne :
. 6,3% des hommes : 19% des 33% qui se sont déjà connectés,
. 2,5% des femmes : 12% des 21% qui se sont déjà connectées.

Parmi les autres enseignements de l’étude, près des 2/3 des Français (63%) estiment que, «sur les sites ou applis de rencontre, on est plus exigeant au niveau physique que dans la vraie vie…». Et la moitié des sondés pensent que «sur les sites ou applis de rencontre, on se dit qu’on peut toujours trouver quelqu’un de mieux» (51%) et qu’«on peut y avoir un nombre de partenaires sexuels beaucoup plus élevé que dans la vraie vie» (49%).
La proportion des personnes qui pensent que «sur les sites ou applis de rencontre, on se dit qu’on peut toujours trouver quelqu’un de mieux» est un peu plus élevée chez les hommes que chez les femmes (52% vs 46%), et grimpe à 67% chez les 18-24 ans (78% des jeunes hommes/56% des jeunes femmes).

 

Ces opinions sont davantage partagées par les personnes ayant déjà rencontré une personne grâce à un site ou une appli de rencontre (soit 15% de l’échantillon).
Ainsi 70% d’entre eux considèrent que «sur les sites ou applis de rencontre, on se dit qu’on peut toujours trouver quelqu’un de mieux».

 

Voici quelques autres résultats de l’étude :
. 83% des utilisateurs d’un site/appli de rencontre ont déjà échangé virtuellement avec quelqu’un, soit 21,6% des Français,
. 57% des utilisateurs d’un site/appli de rencontre ont déjà rencontré en vrai une personne, soit 14,8% des Français,
. 48% des utilisateurs d’un site/appli de rencontre y ont déjà eu une relation sexuelle ou affective, soit 12,5% des Français,
. 68% des personnes ayant déjà eu un partenaire grâce à un site/appli de rencontre ont déjà eu un rapport sexuel dès le premier rendez-vous, soit 8,8% des Français,
. 61% des personnes ayant déjà eu un partenaire grâce à un site/appli de rencontre ont déjà retrouver directement une personne à son domicile ou à leur domicile, soit 7,9% des Français.

Par ailleurs, il est probable que ces résultats soient sous-estimés car le thème de l’enquête est particulièrement intime et l’interrogation s’est faite par téléphone. Mais de là à ce qu’un tiers des Français aient déjà été addicts à un site de rencontres…

 

Cette enquête a été menée par téléphone, du 28 décembre 2017 au 3 janvier 2018, auprès d’un échantillon de 2012 personnes représentatif de la population métropolitaine âgée de 18 à 69 ans.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée, statut marital) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 26% des Français se sont déjà connectés à un site ou une appli de rencontres vs 11% en 2006

. Les premiers connectés sont les hommes de 25-34 ans (59%) puis les femmes 25-34 (38%), les femmes 18-24 (37%) et les hommes 18-24 

. 4,2% des Français reconnaissent avoir été addicts à un site de rencontres (6,3% des hommes et 2,5% des femmes)

. La majorité des Français pensent que sur les sites de rencontre, on est plus exigeant au niveau physique, et qu’on se dit qu’on peut toujours trouver quelqu’un de mieux


Lire aussi :

Où avez-vous rencontré pour la première fois votre partenaire actuel(le) ?  (novembre 2017)

Sur une plage, que regardez-vous en premier chez une femme ? chez un homme ? (juin 2017)

Le top 10 des villes les plus sexuelles dans le monde  (mai 2017)

Génération Youporn : les filles sont-elles en train de rattraper les garçons ? (mars 2017)

Le boom spectaculaire des sextoys en France  (février 2017)

Comment les sites de rencontres peuvent séduire les femmes infidèles… (janvier 2017)

Sexe en France : qu’est ce qui a triplé en 10 ans ? (déc. 2016)

Couples : l’infidélité sexuelle gagne du terrain en France, facilitée par les supports numériques  (mai 2016)

Les applis mobile de dating dépensent davantage pour convertir les femmes (mars 2016)

Une approche de la vérité sur la fréquentation des sites de rencontre (février 2016)

Dating et convivialité : de la rencontre virtuelle à la rencontre réelle (février 2016)

Rencontrer l’amour sur les réseaux sociaux (déc. 2015)

Les sites de rencontre séduisent de plus en plus de Français (juin 2015)


Accès aux résultats de l’étude Ifop

Article précédent

Pour quels secteurs les internautes souhaitent-ils davantage d’avis en ligne ?

Article suivant

Les moins de 35 ans restent les champions de l’achat impulsif

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *