Les moins de 35 ans restent les champions de l’achat impulsif

Auteur : Pas de commentaire Partager :

La moitié des jeunes de 18-34 ans font régulièrement des achats peu raisonnables, qu’ils regrettent vite après, ou dont ils n’ont pas vraiment besoin

Les générations se succèdent mais les jeunes d’aujourd’hui ne semblent pas plus sages que les jeunes d’hier quand il s’agit de faire des achats impulsifs, si on regarde les résultats de l’étude « Choisir, décider, acheter ou l’art de consommer : état des lieux » de Harris Interactive pour L’Observatoire Cetelem.
Il arrive souvent ou de temps en temps à près d’un jeune (de 18-34 ans) sur deux de faire des achats qu’il regrette vite après (47%), d’acheter des choses qu’il estime ne pas vraiment avoir besoin, pour le plaisir d’acheter (50%) ou encore de faire des achats qui ne sont pas raisonnables car leur prix dépasse le budget prévu (53%). Pour chacun de ces items, la proportion des jeunes concernés est 20 points supérieure à la proportion sur l’ensemble de la population.
Les moins de 35 ans sont aussi nettement plus nombreux que la moyenne des Français à revendre des produits achetés (+18 points) et rapporter/renvoyer un produit pour l’échanger ou se faire rembourser (+12 points).
En revanche, les 18-34 ans sont aussi nombreux que leurs aînés à renoncer – souvent ou de temps en temps – à un achat après beaucoup d’hésitation (près de 70%) ou à retarder certains achats (environ 60%).

 

Sur l’ensemble de la population, renoncer à un achat et retarder certains achats sont des attitudes fréquentes qui ont déjà concernée la quasi-totalité des Français (respectivement 92% et 88%).
Mais 80% des sondés reconnaissent avoir déjà faire des achats qu’ils regrettent vite après, et 75% ont déjà rapporté ou renvoyé un produit.

 

 

Cette étude a été réalisée en ligne du 9 au 11 janvier 2018, auprès d’un échantillon de 1001 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. La méthode des quotas et un redressement ont été appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. La moitié des jeunes de 18-34 ans font régulièrement des achats peu raisonnables, qu’ils regrettent vite après, ou achètent des choses dont ils n’ont pas vraiment besoin

. Les moins de 35 ans sont nettement plus nombreux que la moyenne à revendre des produits achetés et à rapporter/renvoyer un produit pour l’échanger ou se faire rembourser

. 80% des Français reconnaissent avoir déjà faire des achats qu’ils regrettent vite après, et 75% ont déjà rapporté ou renvoyé un produit


Lire aussi :

Consommation : est-il plus facile de se repérer et se décider dans un magasin ou sur Internet ?  (janvier 2018)

Bricolage : le match Internet vs magasins physiques dans le parcours d’achat  (décembre 2017)

Magasins sans vendeurs ni caissiers : les Français n’en veulent pas !  (novembre 2017)

A quel point le temps de chargement des pages nuit-il au e-commerce ?  (novembre 2017)

Grande conso : la part des ventes en ligne doublera d’ici 2025, en France et dans le monde  (novembre 2017)

. Shopping : plus d’un Français sur trois est intéressé par le click and collect  (novembre 2017)

En 2017, un quart de la progression de la grande consommation en France vient du Drive  (mai 2017)

Courses alimentaires : le match Magasins physiques vs Canaux digitaux  (avril 2017)

. tous nos articles sur le retail


Accès aux résultats de l’étude Harris Interactive

Article précédent

Les Français sont-ils « addicts » aux sites de rencontre ?

Article suivant

Les programmes de France Télévisions : trop de jeux et pas assez de films

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *