Conséquences de la crise du Covid : les femmes plus touchées que les hommes

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Dans les pays occidentaux, les femmes sont bien plus nombreuses que les hommes à déclarer avoir perdu confiance en elles depuis le début de la pandémie

Ipsos a mené à la fin du mois d’août une étude internationale (dans les pays du G7) pour le Women’s Forum sur les inégalités femmes-hommes, avec un volet consacré aux effets de la crise du Covid.

Si une majorité de répondants pensent que les conséquences économiques et sociales de la Covid-19 seront les mêmes pour les hommes et les femmes (64%), les femmes sont un peu plus conscientes qu’elles sont plus susceptibles d’être impactées (33% pensent que les femmes le seront plus) alors que seuls 21% des hommes pensent qu’elles le seront plus.

Dans le détail de ce qu’est leur vie depuis le début de la pandémie, les écarts d’impacts déclarés par les hommes et par les femmes sont conséquents.
Ces impacts sont très divers, ils sont toujours plus ressenties par les femmes et concernent des aspects très différents de leur vie : la crainte face à l’avenir, l’anxiété, la perte de confiance, le manque total d’aide, le laisser-aller dans le suivi de leur santé ou encore le temps passé à s’occuper des proches les plus fragiles, etc.
Sur l’ensemble de ces problèmes, les femmes vivent plus fréquemment que les hommes des situations difficiles depuis le début de l’épidémie:

. 73% des femmes disent avoir peur de l’avenir contre 63% pour les hommes, soit 10 points de plus.

. 59% des femmes ont connu une situation de burn-out, d’anxiété ou de dépression contre 46% pour les hommes, soit 13 points de plus.

. 49% des femmes disent ne pas prendre assez de temps pour s’assurer d’être en bonne santé contre 43% des hommes, soit 6 points de plus.

. 46% des femmes ont le sentiment que personne ne les aide contre 39% pour les hommes, soit 7 points de plus, et les femmes en couple sont également 43% à le penser.

. 46% des femmes en font plus que les autres pour aider les personnes fragiles qui les entourent contre 40% des hommes, soit 6 points de plus.

. 43% des femmes disent perdre confiance en elles depuis le début de la pandémie contre 33% pour les hommes, soit 10 points de plus.

. 40% des femmes disent avoir moins de temps pour elles contre 34% chez les hommes, soit 6 points de plus.

 

Méthodologie:
Cette étude Ipsos pour le Women’s Forum a été menée en ligne du 17 au 31 août 2020 auprès de 3500 ressortissants des pays du G7 (France, Royaume- Uni, États-Unis, Allemagne, Italie, Japon, Canada), soit 500 interviews par pays. Chaque échantillon est représentatif de la population nationale âgée de 18 ans et plus dans chacun des 7 pays du G7. La méthode des quotas a été appliquée aux variables: sexe, âge, profession de la personne interrogée, catégorie d’agglomération, région.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Dans les pays du G7, les conséquences de la crise du Covid sont toujours plus ressenties par les femmes que par les hommes

. 73% des femmes disent avoir peur de l’avenir contre 63% pour les hommes

. 59% des femmes ont connu une situation de burn-out, d’anxiété ou de dépression contre 46% pour les hommes

. 43% des femmes disent perdre confiance en elles depuis le début de la pandémie contre 33% pour les hommes


Lire aussi :

. nos articles sur les femmes

. La crise a renforcé la confiance des dirigeants envers leurs collaborateurs (novembre 2020)

. La carte européenne de la perte de pouvoir d’achat liée au Covid (novembre 2020)

Dans quels pays la confiance des ménages a le plus baissé au 2ème trimestre 2020? (juillet 2020)

. L’impact de la crise sanitaire sur la vie des étudiants français (juin 2020)

. Le taux d’activité des femmes est proche de celui des hommes en début de vie active (novembre 2019)

Tâches ménagères et domestiques: les comportements des hommes évoluent peu (octobre 2019)

Les comportements en entreprise ont-ils changé après l’affaire Weinstein?(mars 2019)

Vaut-il mieux être une femme ou un homme ?  (mars 2019)

Consommation : les différences de comportements hommes/femmes (mai 2018)

Les femmes préfèrent-elles travailler avec des hommes ou avec des femmes ? (mars 2018)

L’ambition des femmes a encore du mal à être acceptée par la société  (octobre 2017)


Accès à l’étude internationale d’Ipsos

Article précédent

Depuis début octobre, les indicateurs d’image de E.Leclerc montent en flêche auprès des plus jeunes

Article suivant

L’entrée dans le 2ème confinement a provoqué une augmentation immédiate des transactions en ligne

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.