Tâches ménagères et domestiques: les comportements des hommes évoluent peu

Auteur : Pas de commentaire Partager :

En France, la proportion de femmes qui en font «beaucoup plus» que leur conjoint est stable entre 2015 et 2019, alors qu’elle a baissé au UK et en Espagne

Selon une étude Ifop menée en avril dernier sur la répartition des tâches domestiques et ménagères, 75% des Européennes déclarent en faire «plus» que leur conjoint, contre 21% qui disent en faire «à peu près autant» et seulement 4% qui se prévalent d’en faire «moins» que lui.
Cette différence de charge de travail aux dépens des femmes est loin d’être marginale dans la mesure où près d’une Européenne sur deux (49%) signale qu’elle en fait «beaucoup plus» que son conjoint actuel.
En Italie la proportion de femmes en faisant «plus» que leur conjoint est nettement plus élevée (88%) que dans des pays de culture germanique ou anglo-saxonne comme l’Allemagne (69%) ou le Royaume-Uni (71%), amis aussi qu’en Espagne (73%) et en France (73%). L’écart est encore plus marqué quand on regarde la proportion exceptionnellement élevée d’Italiennes qui en font «beaucoup plus» que leur conjoint: 69% contre 43 à 44% dans les autres pays.

Si la proportion de femmes en faisant «beaucoup plus» que leur conjoint a diminué de manière significative en Espagne (-7 points à 44%) et au Royaume-Uni (-5 points à 43%) par rapport à 2015, elle n’a quasiment pas changé en Italie (stable à 69%), en France (-1 point à 44%) et en Allemagne (-2 points à 44%).

En déclaratif, seuls 16% des hommes, en France, soutiennent qu’ils font plus de tâches que leur conjoint : 7% «beaucoup plus» et 9% «un peu plus».

Quand on demande aux Françaises comment réagit le plus souvent leur conjoint lorsqu’il faut effectuer certaines tâches ménagères, une majorité d’entre-elles rapporte que leur compagnon évite ou essaye d’éviter les tâches impliquant de nettoyer le linge – moins d’un tiers en ont un qui effectue «sans rechigner» les changements de draps (33%), le tri du linge (27%) ou le repassage (15%) – ou de laver l’intérieur de la maison : seules un tiers peuvent se targuer d’avoir un conjoint qui n’a pas de difficultés à laver des sols (35%) et des sanitaires (25%) ou encore à faire des poussières (25%).
Sept femmes sur dix (71%) déplorent même que leur conjoint n’effectuent jamais le repassage du linge et près d’une sur deux se plaignent qu’il ne s’occupe jamais de laver les sols (45%), faire les poussières (53%), trier le linge (53%) ou laver les sanitaires (52%).
Plus valorisées que le ménage stricto sensu, les tâches relatives à l’alimentation de la maison suscitent un peu moins de réticences chez les hommes si l’on en juge par la proportion de femmes à qui il arrive que le compagnon fasse la cuisine (73% dont 51% «sans rechigner»), fasse les courses alimentaires (83% dont 55% «sans rechigner») ou s’occupe de la vaisselle après un repas (73% dont 51% «sans rechigner»).
Enfin, la sortie des poubelles apparaît comme un domaine réservé de la gente masculine: 91% des femmes interrogées signalent que leur conjoint sort les poubelles et les trois quarts d’entre elles précisent qui le fait sans résistance (75%).

La comparaison des données avec une étude réalisée en 2005 montre que la proportion d’hommes n’effectuant aucune tâche n’a quasiment pas bougé en une quinzaine d’années.

L’Ifop observe juste que «la proportion d’hommes à qui il arrive de cuisiner a sensiblement augmenté depuis 2005 (+7 points), sans doute à cause de la valorisation de plus en plus forte de la cuisine au niveau médiatique». La participation des hommes dans les autres domaines testés évolue peu, à l’exception de ceux relatifs au linge : +10 points en concernant le changement des draps et 5 points concernant le repassage.

Par ailleurs, la majorité des Françaises déclarent être responsable de l’achat des 5 produits électro-ménagers testés, du frigidaire (60%) à la machine à laver le linge (73%).

Cette étude a été menée en ligne, du 11 au 15 avril 2019, auprès d’un échantillon représentatif de 5026 Européennes, composé d’un échantillon représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus de chacun des pays suivants : 1004 Françaises, 1021 Espagnoles, 1000 Italiennes, 1004 Allemandes et 1001 Britanniques.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée, état matrimonial légal) après stratification par région. Les données assurant la représentativité des résultats sont issues des données fournies par The European Union Labour Force Survey (EU LFS 2011).

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 88% des Italiennes déclarent en faire «plus» que leur conjoint vs 69% (UK) à 73% (France) dans les autres pays

. En France, la proportion de femmes qui en font «beaucoup plus» que leur conjoint est stable entre 2015 et 2019, alors qu’elle a baissé au UK et en Espagne

. Les hommes s’impliquent peu dans les tâches impliquant de nettoyer le linge ou de laver l’intérieur de la maison, mais plus facilement dans les tâches relatives à l’alimentation (cuisine, courses, vaisselle)

. La proportion d’hommes n’effectuant aucune tâche n’a quasiment pas bougé en une quinzaine d’années

. La majorité des Françaises déclarent être responsable de l’achat des produits électro-ménagers, du frigidaire (60%) à la machine à laver le linge (73%)


Lire aussi :

. Electroménager : quelles sont les marques les plus connues et les plus achetées? (juin 2019)

Le Smart Home et la tendance Premium ont soutenu le marché 2018 de l’équipement de la maison  (février 2019)

. Partage des tâches : quand les femmes et les hommes ne sont pas d’accord (mai 2018)

. Quelles sont les tâches que les Français reportent le plus souvent ? (mars 2018)

Les femmes préfèrent-elles travailler avec des hommes ou avec des femmes ? (mars 2018)

L’ambition des femmes a encore du mal à être acceptée par la société  (octobre 2017)

Comment Français et Françaises se répartissent les tâches domestiques…  (juin 2017)


Accès à l’étude de l’Ifop

Article précédent

Les marques dont les Millennials parlent : Netflix fait carton plein dans les pays occidentaux

Article suivant

Quels sont les principaux usages du smartphone en magasin?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *