Quelles sont les tâches que les Français reportent le plus souvent ?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Un tiers des Français ont le sentiment de procrastiner quand ils jouent sur leur téléphone ou leur ordinateur, et quand ils passent du temps sur les réseaux sociaux

Le tri et le rangement (50%) puis le ménage (45%) sont les tâches que les français reportent le plus souvent parce qu’ils n’ont pas envie de les faire, selon une étude OpinionWay pour le site JeChange.fr.
Ils devancent les papiers administratifs (37%) et les petits travaux de bricolage (37%).
Un peu plus d’un Français sur quatre (26%) reporte souvent son activité sportive, 14% reportent souvent leurs courses, 11% la cuisine et 8% la réservation de leurs vacances.

Parmi ces activités, les jeunes (18-24 ans) sont les champions du report. Par rapport à l’ensemble des Français, ils reportent davantage leur activité sportive (32% vs 26%), leurs courses (31% vs 14%) et la cuisine (25% vs 11%).
Les 25-34 ans (45%) et les CSP+ (41%) reportent plus les petits travaux de bricolage que la moyenne des Français (37%).
Plus surprenant, ce sont les séniors qui reportent le plus souvent le tri et le rangement (59% d’entre eux) et les 18-24 ans qui les reportent le moins souvent (41%)…

Les femmes reportent plus d’activités que les hommes (à l’exception des petits travaux de bricolage), mais c’est probablement parce qu’elles font plus de choses qu’eux ! …parmi les activités citées.

 

Les autres questions de l’étude développent plus directement encore le concept de procrastination, présenté ainsi, dans l’introduction du questionnaire, aux personnes sondées : « La procrastination est la tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non)

Il a été demandé aux sondés s’ils ont le sentiment de procrastiner quand ils réalisent chacune des activités listées dans le graphique ci-dessous. Un tiers des répondants ont le sentiment de procrastiner quand ils «jouent sur leur téléphone ou leur ordinateur», quand ils «passent du temps sur les réseaux sociaux» et quand ils «regardent des vidéos ou des séries».

 

Là encore, les jeunes apparaissent comme les champions de la procrastination. Pour toutes les activités citées, ce sont les 18-24 ans qui sont les plus nombreux à déclarer avoir le sentiment de procrastiner en les faisant. En particulier pour les activités digitales : jeux vidéo, réseaux sociaux, SMS, visionnage de vidéos/séries ou de leurs photos sur leur téléphone.

 

La grande majorité des actifs et étudiants sondés (72%) déclarent procrastiner au travail.
En moyenne, ils estiment procrastiner 1h54 par jour au travail, soit l’équivalent de 18 jours ouvrés par an.
Cette durée grimpe à 2h54 chez les 18-24 ans et à 2h19 chez les 25-34 ans.

 

La majorité des répondants (64%) estiment que repousser à plus tard certaines tâches pénibles permet de les faire dans de meilleures dispositions, 46% de réduire son stress, 42% d’être plus efficace et d’être plus heureux…

 

 

La question suivante (« Vous êtes-vous déjà retrouvé dans chacune des situations suivantes parce que vous avez repoussé certaines tâches à plus tard ? ») confirment à nouveau la disposition des jeunes français à la procrastination.
Etre obligé d’effectuer une tâche en urgence, arriver en retard, ne pas pouvoir participer à une activité car toutes les places ont été vendues ou réservées, payer une pénalité de retard… ils sont nettement plus concernés que le reste des Français…

 

Cette étude a été menée en ligne du 14 au 16 mars 2018, auprès d’un échantillon de 1013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de
catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Le tri et le rangement (50%) puis le ménage (45%), les papiers administratifs (37%) et les petits travaux de bricolage (37%), sont les tâches que les français reportent le plus souvent car ils n’ont pas envie de les faire

. Un tiers des sondés ont le sentiment de procrastiner quand ils jouent sur leur téléphone/ ordinateur, quand ils passent du temps sur les réseaux sociaux, et quand ils regardent des vidéos/séries 

. En moyenne, les actifs et étudiants estiment procrastiner 1h54 par jour au travail

. Les 18-24 ans apparaissent comme les champions de la procrastination


Lire aussi :

Avenir de l’humain dans l’entreprise : le point de vue des salariés vs celui des dirigeants (décembre 2017)

Au travail, quelles sont les évolutions positives et négatives les plus attendues ?  (novembre 2017)

Entreprises : les perceptions et les attentes des jeunes de 16-20 ans  (novembre 2017)

Les 5 cases à cocher pour réussir sa vie  (novembre 2017)

Préféreriez-vous avoir plus de temps ou plus d’argent …  (juin 2017)

Les pratiques alimentaires des étudiants face à leur alimentation idéale  (juin 2017)

Quels sont les critères d’une vie réussie selon les Français ?  (janvier 2017)

Quels sont les services qu’une entreprise devrait mettre à disposition de ces salariés ?  (décembre 2016)

Quelles sont les valeurs des jeunes Français ? (novembre 2016)

Vive la déconnexion et le plaisir de prendre le temps !  (décembre 2015)

Les Français sont-ils satisfaits de leur temps disponible pour les loisirs ?  (juin 2015)


Accès aux résultats de l’étude OpinionWay

Article précédent

Les études de la semaine du 26 mars 2018

Article suivant

La consommation des ménages conserverait un rythme modéré au S1 2018

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *