Les femmes et les hommes ont-ils des comportements différents face aux risques?

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Dans les entreprises et les organisations, la confiance en soi est une qualité perçue comme étant davantage masculine, tandis que le courage et le sens des responsabilités seraient des qualités plus féminines

BVA a rendu public une étude sur la mixité comme atout stratégique face aux risques pour les organisations, réalisée pour le réseau Grandes Ecoles au Féminin, entre le 21 juin et le 3 septembre 2021, auprès de 2183 diplômés des 10 Grandes Ecoles de ce réseau.

La prise de risque est avant tout une question de personnalité pour les répondants (83% de citations). Elle peut aussi être une question d’éducation/ de culture (44%) ou d’expérience (43%). Seuls 3% des sondés en font principalement une question de genre.

 

Une grande majorité des répondants (68%) ont le sentiment que femmes et hommes sont valorisés de la même manière quand ils prennent des risques, un avis partagé par 61% des femmes et 77% des hommes.

 

Quand la prise de risque se solde par un échec, les reproches sont adressés aussi bien aux hommes qu’aux femmes, même si ces dernières perçoivent davantage une différence de traitement.

 

Oser prendre des risques requiert avant tout de la confiance en soi (47%) selon les sondés, mais aussi du courage (44%) et un sens des responsabilités (40%).

 

La confiance en soi est une qualité encore perçue comme étant davantage masculine, notamment chez les femmes (70% vs 43% chez les hommes). Le courage et surtout le sens des responsabilités sont des qualités perçues comme un peu plus féminines, là aussi notamment par les femmes.

 

Chez les hommes (53%) et surtout chez les femmes (72%), une majorité des répondants estime que les hommes et les femmes ont des comportements différents face aux risques.

 

Les femmes privilégient l’humain et assument davantage leurs responsabilités
Trois attitudes sont perçues comme plutôt féminines, surtout par les femmes elles-mêmes:
. analyser les conséquences potentielles d’un risque sur le plan humain avant de le prendre (53%),
. écouter les avis d’autres personnes avant de prendre un risque (52%),
. assumer ses responsabilités en cas d’échec (36%).

 

Enfin, pour une grande majorité des répondants (73%), la mixité a un impact positif sur la gestion des risques dans l’entreprise ou l’organisation. Un avis un peu plus partagé par les femmes (79%) que par les hommes (64%).

 

Méthodologie:

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. La majorité des sondés (68%) a le sentiment que femmes et hommes sont valorisés de la même manière quand ils prennent des risques et qu’en cas d’échec, les reproches sont adressés aussi bien aux hommes qu’aux femmes (77%)

. La confiance en soi est une qualité perçue comme étant davantage masculine, le courage et le sens des responsabilités seraient des qualités plus féminines (des opinions émises notamment par les femmes)

. Chez les hommes (53%) et surtout chez les femmes (72%), une majorité des répondants estime que les hommes et les femmes ont des comportements différents face aux risques.

. Face aux risques, les femmes privilégient l’humain et assument davantage leurs responsabilités

. Pour 73% des répondants, la mixité a un impact positif sur la gestion des risques dans l’entreprise ou l’organisation


Lire aussi :

. Les clichés sur les hommes et les femmes sont plus souvent partagés par les hommes (juillet 2021)

Un quart des Français partage au moins un stéréotype sexiste sur le sport (avril 2021)

Net recul de la satisfaction des Français en matière d’égalité femmes/hommes (mars 2021)

Tâches ménagères et domestiques: les comportements des hommes évoluent peu (octobre 2019)

Vaut-il mieux être une femme ou un homme? (mars 2019)

. Ce que les enfants ont envie de faire plus tard (mars 2019)

Les valeurs du sport féminin versus celles du sport masculin (mars 2019)

Consommation : les différences de comportements hommes/femmes (mai 2018)

Partage des tâches : quand les femmes et les hommes ne sont pas d’accord (mai 2018)

Les femmes préfèrent-elles travailler avec des hommes ou avec des femmes ? (mars 2018)

L’ambition des femmes a encore du mal à être acceptée par la société  (octobre 2017)

Les lectrices d’Auféminin confirment les stéréotypes des femmes au travail (novembre 2015)


Accès à l’étude BVA

Article précédent

La géographie européenne des hébergements proposés par des particuliers via des plateformes

Article suivant

Tribune: «Partager plus pour gagner plus», par Thierry Fontaine-Kessar, CSA Data Consulting

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.