Le moral des célibataires a plus souffert du confinement que celui des couples

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Le physique est un critère important pour les célibataires, et l’est encore plus pour les utilisateurs actuels d’une application de dating

Selon l’étude de l’Ifop pour le site de rencontres Badoo, menée du 7 au 10 mai, le moral des célibataires a plus souffert du dernier confinement que celui des couples. Voici plusieurs extraits de cette étude qui analyse également le rapport des célibataires aux sites de rencontre.

1- 49% des célibataires se trouvent beaux contre 57% des personnes en couple.

2- Avec la crise sanitaire, les femmes célibataires ont davantage perdu confiance dans leur physique: 48% des femmes célibataires se trouvent belles (-11 points en 2 ans) contre 53% des femmes en couple (-7 points en 2 ans).

3- 63% des Français célibataires ont confiance en eux contre 74% des Français en couple

4- Les célibataires déclarent plus d’épisodes anxieux et dépressifs au cours des 3 derniers mois.

5- Où les célibataires se sentent-ils à l’aise pour faire des rencontres?
Les lieux publics ou boîtes de nuit n’ont plus la cote : après les soirées entre amis, les sites de rencontre sont la 2ème situation préférée, confirmant leur importance sociale.

6- 30% des célibataires disent avoir du mal à s’assumer pleinement sur un site de rencontre (taille, âge, situation familiale, lieu d’habitation…).


7- La question des enfants s’avère être un sujet délicat
sur les applis de rencontre, surtout pour les moins de 35 ans.

8- Le physique est un critère important pour 36% des célibataires, mais d’autres facteurs tels que les manières et l’éducation (50%), les centres d’intérêts (34%), ou les projets de vie (32%) comptent aussi.

9- Le physique est un critère encore plus important pour les utilisateurs actuels d’une application de dating (46%)

10- Le harcèlement et les micro-agressions sont un vrai sujet sur les sites de rencontre.

Les femmes sont davantage concernées : 70% des utilisatrices de sites de rencontres ont été victimes de body shaming ou de harcèlement sexiste, contre 55% des hommes.

 

Méthodologie:
. Etude réalisée en ligne 7 au 10 mai 2021 auprès d’un échantillon de 3003 personnes, représentatif de la population âgée de 18 à 69 ans résidant en France métropolitaine, parmi lesquelles 1000 célibataires et 1371 personnes ayant déjà été inscrites sur une plateforme de rencontre.
. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée, statut marital) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Le moral des célibataires a plus souffert que celui des couples : ils se trouvent moins beaux qu’avant la crise sanitaire, ont moins confiance en eux, sont plus anxieux et dépressifs

. Après les soirées entre amis, les sites de rencontre sont la 2ème situation préférée pour faire des rencontres

. 30% des célibataires disent avoir du mal à s’assumer pleinement sur un site de rencontre (taille, âge, situation familiale, lieu d’habitation…)

. Le physique est un critère déterminant pour 36% des célibataires, et l’est encore plus pour les utilisateurs actuels d’une application de dating (46%)

. 70% des utilisatrices de sites de rencontres ont été victimes de body shaming ou de harcèlement sexiste, contre 55% des hommes. 


Lire aussi :

nos articles sur le dating

. Harcèlement dans les agences de communication: quelle est l’ampleur du phénomène? (avril 2021)

Un quart des Français partage au moins un stéréotype sexiste sur le sport (avril 2021)

. Les applis les plus populaires en France et dans le monde en 2020 (janvier 2021)

. La crise sanitaire favorise-t-elle l’utilisation des applications de rencontre? (décembre 2020)

. L’activité sexuelle physique a chuté en France mais le sexting a explosé (mai 2020)

Amour et numérique : je t’aime, moi non plus (mars 2020)

Internet est de plus en plus le lieu où se tissent des liens (décembre 2019)

Les comportements en entreprise ont-ils changé après l’affaire Weinstein? (mars 2019)

Dating : les femmes préfèrent payer leur part! (février 2019)

Les Français sont-ils «addicts» aux sites de rencontre?  (février 2018)

Où avez-vous rencontré pour la première fois votre partenaire actuel(le)? (novembre 2017)

Comment les sites de rencontres peuvent séduire les femmes infidèles… (janvier 2017)

Couples : l’infidélité sexuelle gagne du terrain en France, facilitée par les supports numériques (mai 2016)

Les applis mobile de dating dépensent davantage pour convertir les femmes (mars 2016)

Une approche de la vérité sur la fréquentation des sites de rencontre (février 2016)

Dating et convivialité : de la rencontre virtuelle à la rencontre réelle (février 2016)


Accès à l’étude de l’Ifop pour Badoo

Article précédent

Les Français associent leur alimentation à leur santé

Article suivant

L’utilisation des données personnelles et des technologies vidéo dans les villes

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.