Dating : les femmes préfèrent payer leur part !

Auteur : Pas de commentaire Partager :

La grande majorité des Français se montrent plutôt convaincus qu’il est possible de rencontrer l’âme sœur via un site de rencontres

A l’occasion de la Saint-Valentin, Harris Interactive a interrogé, pour Groupon, les Français sur leurs pratiques et leurs représentations des rendez-vous amoureux (ou «dates»).
Il ressort que 59% des célibataires actuels déclarent avoir eu au moins un «date» au cours de l’année écoulée. Cela concerne davantage les hommes (63%), les jeunes de moins de 35 ans (72%) et a fortiori les utilisateurs d’applications de rencontres (80%).
La grande majorité des célibataires (47%) déclare avoir eu moins de 5 rendez-vous dans l’année tandis que 7% déclarent au moins un «date» par mois.

 

Le premier enjeu des rendez-vous amoureux semble être l’apparence : 66% des Français sondés indiquent avoir déjà hésité pour choisir les vêtements ou la coiffure avec lesquels se présenter, un comportement qui concerne légèrement plus les femmes (70%) que les hommes (63%).
Le lieu de rendez-vous apparaît également comme un casse-tête, 59% indiquant avoir déjà hésité sur le bon endroit (66% des hommes et 54% des femmes).
La majorité des sondés déclarent également s’être déjà ennuyés au cours d’un premier date (51%) ou n’avoir pas su de quoi parler (55%).

 

Si hommes et femmes ont des comportement plutôt proches, les femmes hésitent plus longtemps sur le choix de leur tenue/coiffure, les hommes ont plus souvent eu des surprises sur le physique de leur partenaire.

 

Le restaurant (35%) et le bar-café (34%) apparaissent comme les lieux préférés des premiers rendez-vous amoureux, devant l’espace public (se retrouver dans la rue, dans un parc…) à 17% et le partage d’une activité à 13%.

S’ils devaient choisir d’organiser une activité pour leur premier rendez-vous, les Français proposeraient plutôt à leur partenaire d’assister à spectacle d’humour (34%), à un concert (29%) ou à une visite de musée (22%), ces deux dernières activités étant davantage plébiscitées chez les Français de 35 à 49 ans.
S’ils suivent ces grandes tendances, les 18-35 ans se montrent également plus attirés par des activités moins conventionnelles, comme les cours de cuisine (18% contre 14% en moyenne), les cours de sport (16% contre 10%) ou les vols de découverte (14% contre 8%).

 

Même si personne ne considère qu’il incombe aux femmes, uniquement de régler la note, la question financière, lors des premiers rendez-vous, divise largement les sondés, hommes et femmes :
. 15% des sondés, avec peu de différence selon leur genre, s’accordent pour considérer que c’est à la personne qui a proposé le date d’en régler la note, proposant une solution non genrée à la question.
. 57% des hommes estiment qu’ils ont eux-mêmes la responsabilité de régler les frais vs 30% qui considèrent que chacun doit payer sa part.
. Les femmes au contraire, ont davantage tendance à considérer que chacun doit payer sa part (50%), seules 34% d’entre elles estimant que l’homme doit les inviter..

 

L’étude comprend aussi un volet sur les applications et les sites de rencontres.
A l’heure actuelle, 38% des Français déclarent avoir déjà utilisé une appli ou un site de rencontre, signe de leur forte démocratisation. Ce sont davantage des hommes (45%) ou des Français jeunes (59% chez les moins de 35 ans).

 

Sur ces sites et applis, l’échange de messages apparaît comme nécessaire avant d’accepter l’organisation d’un rendez-vous amoureux, la durée des échanges étant souvent plus longue chez les femmes que chez les hommes.

 

La grande majorité des Français se montrent plutôt convaincus qu’il est possible de rencontrer l’âme sœur via une appli/un site de rencontres (72%)… a fortiori ceux qui les utilisent aujourd’hui (81%).

 

Cette étude été menée en ligne du 31 janvier au 1 février 2019, auprès d’un échantillon de 1023 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La méthode des quotas et le redressement ont été appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Les premier enjeux des rendez-vous amoureux sont l’apparence et le lieu du rendez-vous

. Le spectacle d’humour, le concert et la visite de musée sont les activités préférées pour un premier rendez-vous amoureux

. Lors du 1er rendez-vous amoureux, la majorité des hommes estime qu’ils doivent régler les frais alors que la majorité des femmes considère que chacun doit payer sa part 

. 38% des Français (et 59% des moins de 35 ans) déclarent avoir déjà utilisé une appli ou un site de rencontre

. 72% des Français se montrent plutôt convaincus qu’il est possible de rencontrer l’âme sœur via un site de rencontres… a fortiori ceux qui les utilisent (81%).


Lire aussi :

Combien de Français(es) ont-ils (elles) déjà «dragué» au bureau? (juillet 2018)

Les Français sont-ils «addicts» aux sites de rencontre?  (février 2018)

Où avez-vous rencontré pour la première fois votre partenaire actuel(le)? (novembre 2017)

Sur une plage, que regardez-vous en premier chez une femme ? chez un homme ? (juin 2017)

Comment les sites de rencontres peuvent séduire les femmes infidèles… (janvier 2017)

Couples : l’infidélité sexuelle gagne du terrain en France, facilitée par les supports numériques (mai 2016)

Les applis mobile de dating dépensent davantage pour convertir les femmes (mars 2016)

Une approche de la vérité sur la fréquentation des sites de rencontre (février 2016)

Dating et convivialité : de la rencontre virtuelle à la rencontre réelle (février 2016)


Accès à l’étude Harris Interactive pour Groupon

Article précédent

Le point sur les habitudes alimentaires des Français

Article suivant

Six insights sur les Français et les changements de contrats courants

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *