Combien de Français(es) ont-ils (elles) déjà «dragué» au bureau ?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Une rencontre sur 7 est nouée dans le cadre des activités professionnelles et un actif sur 3 s’est déjà livré à un jeu de séduction avec un(e) collègue

Dans le cadre d’une enquête «sur la drague au travail» effectuée pour Online Séduction, l’Ifop a demandé aux internautes français (de 18 ans et plus) actuellement en couple, où ils ont rencontré pour la première fois leur partenaire actuel(le). Le lieu de travail est cité par 12% des sondés (14% des hommes et 11% des femmes) et arrive même en tête. Il devance le lieu d’études (11%), la fête ou soirée privée entre amis (11%) et le site ou l’application de rencontres (11%). Suivent les bars/restaurants (8%), bals/fêtes publiques (7%), discothèques (6%) et lieux publics (6%).

 

En cumulant les 12% de rencontres sur le lieu de travail et les 2% de rencontres dans un lieu lié à votre activité professionnelle, cela fait 14% des rencontres qui sont nouées dans le cadre des activités professionnelles.

Dans ce même cadre (carrière ou activités professionnelles), 41% des sondés (ayant déjà été actifs) reconnaissent qu’il leur est déjà arrivé «de fantasmer sexuellement sur un(e) collègue rencontré(e) sur votre lieu de travail (ex : dirigeant, collègue, stagiaire…)». Un fantasme qui a concerné plus d’un homme sur deux (53%) et près d’une femme sur trois (30%).

Par ailleurs, près d’une personne – ayant déjà été active – sur trois (31%) s’est déjà «livrée à un jeu de séduction avec un(e) collègue rencontré(e) sur son lieu de travail».

 

Plus d’une personne – ayant déjà été active – sur trois (35%) a déjà «eu des relations sexuelles avec quelqu’un de son milieu professionnel», notamment avec «un(e) collègue ayant à peu près le même niveau hiérarchique (23%)», mais aussi avec «un(e) supérieur(e) hiérarchique» (13%), «un(e) inférieur hiérarchique» (12%) ou encore «une personne externe à leur entreprise/établissement (ex : visiteur, client, fournisseur…)» (15%).
Les hommes sont beaucoup plus nombreux à avoir eu des relations sexuelles avec «un(e) inférieur hiérarchique» (19% vs 5% des femmes) alors que les femmes sont plus nombreuses à reconnaître des relations sexuelles avec «un(e) supérieur(e) hiérarchique» (16% vs 10% des hommes).

 

Un peu plus (53%) de la moitié des 35% d’actifs ayant déjà «eu des relations sexuelles avec quelqu’un de son milieu professionnel» disent avoir déjà «entretenu une relation avec un collègue à l’insu des autres collègues», soit 19% des personnes ayant déjà été actives.

 

Un tiers (33%) des 35% d’actifs ayant déjà «eu des relations sexuelles avec quelqu’un de son milieu professionnel» se sont déjà «livrés à des ébats ou à des jeux sexuels sur leur lieu de travail avec un(e) collègue», dont la moitié dans l’entreprise actuelle.
Les «ébats ou jeux sexuels sur le lieu de travail» concernent donc ou auraient concerné 11,5% des personnes ayant déjà été actives.

 

Enfin, une part importante des personnes ayant déjà travaillé et étant en couple avec quelqu’un d’autre avouent :
. s’être «livrées à un jeu de séduction avec un(e) collègue rencontré(e) sur votre lieu de travail (ex : dirigeant, collègue, stagiaire…)» (26%),
. avoir «fait l’amour avec leur conjoint/partenaire en pensant à un(e) collègue rencontré(e) sur leur lieu de travail (ex : dirigeant, collègue, stagiaire…)» (16%),
. avoir «eu une relation sexuelle avec un(e) collègue» (16%),
. et avoir «mis fin à une relation pour se mettre en couple avec quelqu’un rencontré dans le cadre de leur activité professionnelle» (11%).

 

Cette étude a été menée en ligne, les 29 et 30 mai 2018, auprès d’un échantillon de 1 009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Une rencontre sur 7 est nouée dans le cadre des activités professionnelles et une sur 9 via les sites ou applications de rencontres

. 41% des sondés (ayant été actifs) ont déjà fantasmé sexuellement sur un(e) collègue et 31% se sont livrés à un jeu de séduction avec un(e) collègue rencontré(e) sur le lieu de travail

. Plus d’une personne – ayant déjà été active – sur trois (35%) a déjà eu des relations sexuelles avec quelqu’un de son milieu professionnel, notamment avec un(e) collègue ayant à peu près le même niveau hiérarchique (23%)

. 19% des personnes ayant été actives ont déjà entretenu une relation avec un collègue à l’insu des autres collègues et 11,5% se sont déjà livrés à des ébats ou jeux sexuels sur leur lieu de travail avec un(e) collègue

. 11% des personnes ayant déjà travaillé et étant en couple ont mis fin à leur relation pour se mettre en couple avec quelqu’un rencontré dans le cadre de leur activité professionnelle


Lire aussi :

Foot : près d’une femme sur 4 a déjà regardé un match en s’intéressant surtout au physique des joueurs  (juin 2018)

Le nombre de mariages en France poursuit sa chute  (mars 2018)

Où avez-vous rencontré pour la première fois votre partenaire actuel(le)? (nov. 2017)

Sur une plage, que regardez-vous en premier chez une femme ? chez un homme ? (juin 2017)

Le top 10 des villes les plus sexuelles dans le monde  (mai 2017)

Génération Youporn : les filles sont-elles en train de rattraper les garçons ?  (mars 2017)

Le boom spectaculaire des sextoys en France  (février 2017)

Comment les sites de rencontres peuvent séduire les femmes infidèles… (janvier 2017)

Sexe en France : qu’est ce qui a triplé en 10 ans ?  (déc. 2016)

En France, l’homme a en moyenne 2,5 ans de plus que sa conjointe (sept. 2016)

Couples : l’infidélité sexuelle gagne du terrain en France, facilitée par les supports numériques (mai 2016)

Les applis mobile de dating dépensent davantage pour convertir les femmes (mars 2016)

Une approche de la vérité sur la fréquentation des sites de rencontre (février 2016)

Dating et convivialité : de la rencontre virtuelle à la rencontre réelle (février 2016)


Accès aux résultats de l’étude Ifop

Article précédent

Les Français non équipés de terminaux se connectent-ils ailleurs à Internet ?

Article suivant

GSA : qui sont les champions de l’image prix et de l’image promo en France ?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *