Les priorités des Français à la sortie du confinement

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Les plus jeunes ont particulièrement hâte de se rendre dans un fast-food, dans un magasin d’articles de sports ou de cosmétiques

BVA a réalisé une étude du 9 au 14 avril 2020 sur les comportements que les Français (de 18 ans et plus) anticipent après le déconfinement.
Les personnes sondées déclarent qu’ils auront d’abord envie de retrouver rapidement leurs proches, leurs amis, leur famille. Le plus vite possible, ils espèrent aussi pouvoir se déplacer à nouveau librement à l’air libre, que ce soit dans la rue, dans un parc, en bord de mer.
Viennent ensuite les restaurants et les bars, où 41% des sondés souhaiteraient aller le plus vite possible, sans oublier les fast food (21%).
Partir en week-end ou en vacances est aussi une priorité, en France pour 39% des sondés et à l’étranger pour 27%.
Ils veulent aussi se rendre chez le coiffeur (38%), dans un centre commercial (33%) – notamment les 18-24 ans (42%) – ou un grand magasin (23%), au marché (30%) ou dans une enseigne de bricolage ou de jardinage (24%).
Ils sont plus d’un quart à vouloir aller au cinéma ou au théâtre (26%).

Les jeunes ont particulièrement hâte de se rendre dans un fast-food: 47% des 18-24 ans et 42% des 25-34 ans. Plus d’un quart des jeunes veulent aller dans un magasin d’articles de sports, de loisirs (28%) ou dans un magasin de cosmétiques (27%).

Les habitants des villes de 20 000 à 100 000 habitants ont plus envie que les autres de se rendre dans les magasins de livres/disques/jeux.
Les urbains des villes de plus de 100 000 habitants sont plus pressés de retrouver les transports en commun (bus, métro, tram).

Face à leurs priorités, envies et besoins, les Français devront pourtant composer à la fois avec les conditions d’un déconfinement progressif et avec leurs propres perceptions des risques.
Les risques sont perçus plus importants dans les transports en commun, les aéroports et les avions, les discothèques, cinémas et théâtres, et dans les  salles de sport, piscines et manifestations sportives. Mais aussi, les 3/4 des personnes interrogées imaginent que les risques liés à la santé seraient très ou assez élevés dans les lieux de restauration, les centres commerciaux et les grands magasins.
Ils le seraient aussi dans les magasins de cosmétiques, pour 76% des femmes.

«Rassurer les consommateurs sera donc essentiel. Ces derniers semblent prêt à adopter ou à conserver relativement facilement leurs habitudes de distanciation physique et sociale ou le port de masques de protection. Mais d’évidence, le rapport aux produits risque d’être modifié. Ne plus toucher ou essayer les vêtements que l’on souhaite acheter, ne plus manipuler le téléphone que l’on envisage d’acquérir, ne plus se saisir d’un produit alimentaire pour en lire la composition, ne plus ouvrir la porte de sa future voiture et s’installer à son siège sont de nouvelles habitudes pour lesquelles les Français devront être accompagnés», analyse BVA.
Par exemple, 48% des sondés disent qu’il leur semble difficile de ne pas toucher à main nue des produits ou des vêtements dans les magasins.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Après le déconfinement, les Français veulent se rendre chez le coiffeur (38%), dans un centre commercial (33%) ou un grand magasin (23%), ou encore aller au cinéma ou au théâtre (26%)

. Les jeunes ont particulièrement hâte de se rendre dans un fast-food, dans un magasin d’articles de sports/ loisirs ou dans un magasin de cosmétiques

. Les 3/4 des sondés imaginent que les risques liés à la santé seraient élevés dans les lieux de restauration, les centres commerciaux et les grands magasins

. Pour 48% des sondés, il semble difficile de ne pas toucher à main nue des produits ou des vêtements dans les magasins


Lire aussi :

Nos articles liés au Covid-19

. Quelles addictions se développent pendant cette période de confinement? (avril 2010)

Pourquoi ne pas acquérir un logement avec jardin après le déconfinement… (avril 2020)

Confinement: les jeunes limitent la junk food mais prennent du poids (avril 2020)

Les applis de fitness à la maison bondissent en France et dans le monde (avril 2020)

Comment évolue l’état d’esprit des Français pendant le confinement? (avril 2020)

Les effets du confinement sur les recherches en ligne, le streaming et les jeux vidéo (avril 2020)

Quels sont les mots que les Français associent au confinement? (mars 2020)

Une période de confinement propice aux activités sportives… à domicile (mars 2020)

Quelles activités (intérieures) décollent pendant le confinement? (mars 2020)


Accès à l’étude de BVA

Article précédent

Comment les internautes perçoivent la pub online placée à côté d’un contenu lié au coronavirus?

Article suivant

Marché pub pendant le confinement: la TV retient mieux ses annonceurs que les autres médias

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.