Comment évolue l’état d’esprit des Français pendant le confinement?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Les baromètres de BVA, OpinionWay, Harris Interactive, Elabe et Ifop, scrutent le moral et les inquiétudes de nos concitoyens

La plupart des instituts d’études ont déployé des enquêtes autour du confinement. Certaines d’entre elles sont récurrentes, quotidiennes ou hebdomadaires, observant ainsi l’évolution de l’état d’esprit des Français. Tour d’horizon des dernières tendances, parfois surprenantes.


1) Le moral des Français : plutôt stable depuis le début du confinement

Chaque jour depuis le 18 mars, BVA demande à 500 sondés de noter entre 0 et 10 le niveau de leur moral du jour. Les résultats quotidiens correspondent à ceux des deux derniers jours (1000 sondés).
La note moyenne présente une certaine stabilité (entre 5,9 et 6,4 sur 10), avec une fourchette un peu plus haute sur les 9 derniers jours (entre 6,2 et 6,4) que sur les 12 premiers jours (entre 5,9 et 6,1).
Cependant, sur les deux derniers jours (7 et 8 avril), c’est la première fois que cette note perd 0,2 point en 24 heures. Et la proportion de Français donnant une note comprise entre 7 et 10 est passée de 54% à 48% en 48 heures. A suivre…

Dans le même temps, après avoir connu une forte baisse (-30 points en 8 jours), la proportion d’individus estimant que «le pire est devant nous» se stabilise aujourd’hui à 46%. La proportion de Français qui pensent que «les choses vont rester stables» se stabilise également, à 33%, après avoir gagné 14 points en 5 jours. Enfin, la proportion de sondés pour qui «le pire est derrière nous» perd 2 points à 11%, après avoir gagné 9 points en 7 jours.


2) Une majorité des Français reste toujours positifs vis-à-vis du confinement

La dernière vague de l’Observatoire des Français confinés, réalisé par Harris Interactive pour TF1/LCI, a été menée les 6/7 avril 2020. Les deux vagues précédentes de ce baromètre hebdo ont été menées les 23/24 mars et les 30/31 mars.
Une majorité des Français reste toujours positifs vis-à-vis du confinement: 58% jugent la situation facile à vivre actuellement et 52% lorsqu’ils se projettent vers l’avenir.

Alors que l’on aurait pu s’attendre, après 3 semaines de confinement, à un accroissement de la part de Français considérant qu’il est difficile de vivre confiné, ce n’est pas tout à fait le cas.
La proportion déclarant que ce sera très difficile à l’avenir est de 11% le 7 avril contre 12% le 24 mars et 13% le 31 mars.


3) Cependant le niveau d’inquiétude face au virus ne fléchit pas 

Régulièrement depuis le le début du mois de mars, OpinionWay demande aux français de noter entre 0 et 10 leur degré d’inquiétude pour eux et leurs proches, à propos du Coronavirus. Les résultats du 8 avril correspondent au cumul des échantillons interrogés le 6 et le 7 avril.

Sur les 18 derniers jours, la note moyenne d’inquiétude est très stable, variant entre 7,2 et 7,5 sur 10.

La moitié des sondés (51%) se déclarent assez inquiets face au virus (note entre 6 et 8), une proportion quasi-stable depuis la mi-mars, tandis que les proportions de personnes peu inquiètes (note entre 0 et 5) et de personnes très inquiètes (notes 9 et 10) se stabilisent respectivement autour de 18% et de 29%.


4) De l’inquiétude oui mais aussi davantage de sérénité

Elabe interroge chaque semaine pour BFMTV un millier de Français sur leur état d’esprit face au coronavirus. La dernière vague a été menée les 6 et 7 avril et est comparée à la vague des 30 et 31 mars, une semaine auparavant.

Si l’état d’esprit des Français reste prédominé par des sentiments négatifs, au premier rang desquels l’inquiétude, il laisse peu à peu la place à des considérations plus positives.
Plus précisément, pour décrire leur état d’esprit actuel, 52% des Français citent en premier un sentiment négatif, soit 14 points de moins en une semaine. En particulier, l’inquiétude est citée par 49% des Français (-8 points), dont 24% en premier. Les sentiments de tristesse et de colère perdent chacun 5 points (à respectivement 19% et 17%).
A l’opposé, 31% des sondés citent, aujourd’hui, d’abord un sentiment positif (+6 points en une semaine). La sérénité est celui qui progresse le plus: +8 points à 25%, dont 11% en premier. Le sentiment du bonheur regagne même 3 points, à 17%.
Ils sont par ailleurs 27% à décrire un état d’esprit ambivalent, citant à la fois un sentiment positif et un sentiment négatif.
Enfin notons que si 23% des Français affirment s’ennuyer (une proportion stable), 36% d’entre eux se disent occupés/actifs (+4 points) pendant cette période de confinement.


5) Malgré cette inquiétude, un Français sur quatre refuserait de se faire vacciner si un vaccin était disponible!

L’Ifop mène des enquêtes longitudinales pour le consortium COCONEL sur les Français et l’épidémie de Covid-19. La question ci-dessous a été posée à un millier de sondés du 27 au 30 mars.

Si un vaccin contre le Covid-19 était disponible, 74% des sondés accepteraient de se faire vacciner (31% certainement + 43% probablement), et 26% refuseraient (20% probablement + 6% certainement.
Ce refus est plus fréquemment exprimé par les femmes (31% vs 21% des hommes), les employés et les ouvriers (33% et 30%, contre 25% parmi les professions intermédiaires, 16% parmi les cadres et professions intellectuelles supérieures), ou encore par ceux qui estiment que le confinement est une mesure excessive par rapport à la gravité réelle de l’épidémie (38%).
Il est aussi lié aux comportements vaccinaux antérieurs: 11% de ceux qui ont été vacciné contre la grippe saisonnière cet hiver refuseraient ce vaccin, contre 32% de ceux qui ne l’ont pas été. Enfin, du point de vue de l’âge, il concerne davantage les 26-35 ans (39%). Toutefois, dans la mesure où ce virus est plus dangereux pour les plus âgés, il est inquiétant de constater que, pour l’instant, 18% des 66-75 ans et 22% des plus de 75 ans refuseraient le vaccin.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Le niveau du moral des Français est plutôt stable depuis le début du confinement

. Une majorité des Français reste toujours positifs vis-à-vis du confinement: 58% jugent la situation facile à vivre

. Cependant le niveau d’inquiétude face au virus reste élevé et ne fléchit pas

. Toujours de l’inquiétude mais aussi davantage de sérénité par rapport à la semaine précédente

. Malgré cette inquiétude, un Français sur quatre refuserait de se faire vacciner si un vaccin était disponible!


Lire aussi :

Nos articles liés au Covid-19

. Quelles activités (intérieures) décollent pendant le confinement? (avril 2020)

. Quels changements de valeurs provoquera la crise sanitaire? (avril 2020)

. Fort regain de confiance envers les acteurs de l’alimentaire et les labos pharmaceutiques (avril 2020)

Quels sont les mots que les Français associent au confinement? (mars 2020)

Une période de confinement propice aux activités sportives… à domicile (mars 2020)

Confinement: de combien de jours de réserves alimentaires les Français disposent-ils en moyenne? (mars 2020)

Début du confinement: les pertes d’activité et de consommation en France sont estimées à -35% par rapport à la normale (mars 2020)

Quelles sont les sources d’info jugées les plus fiables sur le Covid-19? (mars 2020)

8 instituts d’études scrutent les effets de la crise du Covid-19 (mars 2020)

. Et pour vous, c’est quoi l’amour aujourd’hui? (mars 2020)

. Moral des Européens : des situations opposées en France et au UK (février 2020)

La confiance des ménages français dans la situation économique est au plus haut depuis juin 2017 (décembre 2019)

Quels sont les vecteurs de la confiance et les sources d’inquiétude pour les Français? (juillet 2019)

. Argent, bonheur, travail… quel est l’état d’esprit des Français? (février 2019)


Accès aux dernières études de BVA

Accès aux dernières études de Harris Interactive

Accès aux dernières études d’OpinionWay

Accès aux dernières études d’Elabe

Accès aux dernières études de l’Ifop

Article précédent

Confinement et grande consommation: nouveau record de PDM pour le e-commerce

Article suivant

Le contexte du confinement semble favorable au bio

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.