Le Native est-il en train de remplacer tous les autres formats pubs?

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Pourquoi tant d’engouement autour des formats Native? Un sujet débattu par 4 experts du marché.
CB Expert focus techno en partenariat avec Ratecard.

Si le Native n’est pas une exclusivité du Social, il est vrai que ce format fait désormais partie intégrante des plateformes sociales car il offre une grande qualité d’intégration à travers leurs flux. Un atout indéniable pour de plus en plus d’éditeurs qui n’hésitent pas à remplacer les formats IAB de leurs sites par des formats natifs. Pourquoi tant d’engouement autour du Native? Un sujet traité lors du dernier Topic Of the Month de Ratecard.


Un format fair-share

«Le Native offre un partage équitable entre les 3 grands acteurs de l’écosystème. Il offre à un annonceur une meilleure efficacité que le display avec : un CTR jusqu’à 5 fois supérieur, une visibilité augmentée par nature et de bonnes performances post clic sur tous les indicateurs mesurables (taux d’arrivée, taux de rebond, temps passé, etc). Il permet à l’éditeur d’obtenir des revenus élevés et au consommateur de profiter d’une expérience utilisateur optimisée, non interruptive, multidevice et choisie (plutôt que subie). C’est pourquoi le natif se retrouve aujourd’hui partout, sous toutes ses formes (ex: stories et caroussels sur des sites éditoriaux)». Damien Peponnet, Directeur Général d’Adyoulike

 

 

 

 


Social vs éditorial

«La différence entre des formats natifs intégrés sur un réseau social, un site éditorial ou une newsletter, c’est l’environnement et le contexte de diffusion. L’important est de choisir le bon format/ emplacement (in-feed, recommandation bas de page, etc.) car les niveaux d’interaction et de visibilité offerts ne sont pas les mêmes et ils ne répondent pas aux mêmes objectifs». Fabien Omont, Directeur Commercial de Verizon Media

 

 

 


Une expérience intégrée

«Le natif permet à la fois à un annonceur de se démarquer en offrant une expérience publicitaire différente mais également de générer du trafic qualifié à des coûts d’acquisition très bas, notamment dans le cadre des stratégies push. La part du native devrait augmenter avec la fin des cookies tiers et l’avènement de la publicité contextuelle qui permettra à l’annonceur de choisir le contexte dans lequel diffuser ses annonces et réduire l’impact du cookieless». Davy Bayonne, Responsable Acquisition Online Média Europe de Pierre & Vacances

 

 

 


Native & newsletter ou comment tirer parti de la qualité d’audience des sites premium

«Bien qu’elle appartienne à un environnement assez contraint techniquement, la newsletter est un média particulier qui bénéficie d’une audience très engagée, qui s’est abonnée volontairement à une marque média, ce qui explique que ce média enregistre des taux d’ouverture élevés. Pour assurer à l’abonné la meilleure expérience utilisateur et répondre aux objectifs des annonceurs, il est primordial de bien l’intégrer, d’avoir une bonne gestion de la pression et des emplacements publicitaires.».Jean-Michel Lopes, Directeur Associé de Powerspace

 

 


en partenariat avec


Lire aussi :

. tous les Focus Techno en partenariat avec Ratecard

. Performance en dehors des réseaux sociaux: fantasme ou réalité?  (février 2021)

. L’Intelligence Artificielle: une solution pour optimiser les investissements publicitaires? (décembre 2020)

. Le drive-to-store : solution magique pour les retailers? (novembre 2020)

L’ID universel ou l’identité à l’ère post-cookie (novembre 2020)

. Etre vu ou ne pas être vu, that is la digitale question avec Adagio (octobre 2020)

Cookie-less : le ciblage sémantique, l’alternative viable au ciblage cookie-based (octobre 2020)

La TV ciblée, nouvel eldorado des sociétés AdTech & MarTech? (septembre 2020)

Article précédent

Valorisation des marques françaises en 2021: Orange, Axa, Celine et Moncler se distinguent

Article suivant

Le profil des jeunes «NEET» (ni en emploi ni en études ni en formation)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.