Black Friday : bientôt le coup d’envoi !

Auteur : Pas de commentaire Partager :

CB Expert focus techno en partenariat avec Ratecard: les cibles du Black Friday et l’impact de la publicité

Le 29 novembre, jour du Black Friday 2019, approche à grands pas… Ce temps fort qui vient d’Amérique du Nord fait désormais partie intégrante des périodes commerciales phares en Europe et ce pour le plus grand plaisir des marques. Chaque année, l’évènement qui permet aux consommateurs de bénéficier de soldes importantes juste avant le mois de décembre offre une opportunité intéressante de débuter les achats de Noël. Les marques ont donc tout intérêt à aiguiser leurs stratégies marketing bien en amont. Voici quelques informations clés qui pourront les y aider.


Quelles sont les typologies de consommateurs les plus marquées ?

Pour les consommateurs comme pour les marques, réussir son Black Friday est synonyme d’organisation. Pour certains plus que d’autres. C’est ce que révèle l’analyse des recherches effectuées ces 30 derniers jours sur les moteurs de recherche des sites, réalisée par Captify, la société experte en Search Intelligence.

Les professions libérales et les seniors

D’après Captify, certains profils sont surreprésentés à travers les requêtes tels que les professions libérales et les seniors qui préparent déjà leurs emplettes (de gros achats de surcroît). Ceci peut s’expliquer par les éventuelles contraintes auxquelles sont soumis ces profils (petites retraites des seniors, dépenses et cotisations pour les professions libérales).

Les prévoyants

De ce fait, ils font partie de l’une des deux catégories de profils identifiés par Captify l’an passé : les prévoyants, qui réalisent des comparaisons bien en amont du Black Friday, soit dès le début des vacances de la Toussaint.

En d’autres termes, les personnes qui recherchent actuellement autour du Black Friday sont organisées et souhaitent éviter le stress du jour J. Les utilisateurs qui ont effectué des requêtes autour du Black Friday sur les 30 derniers jours ont d’ailleurs fait 2,2 fois plus de requêtes liées à la relaxation que l’ensemble des utilisateurs du réseau Captify.

Sur la période du Black Friday en revanche, ceci change du tout au tout. Ainsi l’an dernier, l’entreprise constatait une surpondération des requêtes liées au matériel informatique, aux vacances, aux produits de luxe, à la culture et aux vêtements.

Les cord cutters/ gamers

Outre ceux qui prennent les devants, l’entreprise identifiait également l’an passé des profils inverses : les cord cutters/ gamers, une catégorie d’acheteurs qui savent parfaitement ce qu’ils souhaitent et s’y prennent quasiment à la dernière minute. Ceux-ci ont par ailleurs pour habitude de dépenser assez facilement (un propriétaire de PS4 achète en moyenne 9 jeux durant ce temps fort).

Les chasseurs de bonnes affaires

Last but not least, ce profil va accélérer ses requêtes à la mi-novembre pendant une dizaine de jours. Le chasseur de bonnes affaires se repère également un peu plus tard dans l’année, juste après Noël.


L’impact de la publicité sur les consommateurs en période de Black Friday

Les campagnes publicitaires auront bien sûr un rôle décisif à jouer dans le volume de ventes que les annonceurs enregistreront. Toutefois, il faudra tenir compte des différents facteurs qui influencent la confiance des consommateurs jusqu’à la décision d’achat, comme le révèle une enquête réalisée en France, au Royaume-Uni et en Allemagne par Outbrain (plateforme mondiale leader de la recommandation et du native advertising).

L’environnement publicitaire

Lors du Black Friday, les consommateurs sont très sensibles à l’environnement à travers lequel sont diffusées les publicités. Sur l’ensemble des marchés étudiés, les utilisateurs sont notamment beaucoup plus susceptibles de faire confiance aux publicités diffusées sur des sites d’actualité premium que sur des plateformes sociales. Durant cette période, les sites d’actualités premium sont en effet 31% plus susceptibles d’inspirer confiance, génèrent 16% de clics en plus et 18% d’achats ultérieurs de plus que les réseaux sociaux.

L’impact saisonnier

Les utilisateurs sont également plus susceptibles de cliquer sur des publicités liées aux secteurs Electronique, Mode & Beauté ou encore Home & Lifestyle. Des catégories de produits qui rencontrent plus de succès à l’approche des fêtes.

La perception

Par ailleurs, l’étude d’Outbrain indique que les formats natifs sont mieux perçus que ceux du Display et du Social. Les publicités natives sont vues comme étant faciles à comprendre et surtout respectueuses de l’expérience de navigation. Un constat que fait également la société Seedtag, très sollicitée à cette période par les annonceurs qui souhaitent associer leur marque au Black Friday. Concrètement, l’entreprise propose aux annonceurs de se positionner au coeur des images des articles éditoriaux, de façon native, en fonction du contexte et du ciblage, grâce à sa technologie propriétaire qui analyse la sémantique et les images des contenus : CCA (Cognitive Content Analysis).

Il semblerait donc que pour les annonceurs, la réalisation des objectifs marketing en cette période repose sur une bonne connaissance des profils d’intentionnistes pour un ciblage et un retargeting efficace, ainsi que sur la diffusion de formats natifs dans des environnements qui inspirent confiance.


en partenariat avec


Lire aussi :

. Automobile : Comment les adtechs aident-elles les marques à atteindre les consommateurs? (octobre 2019)

. Dmexco 2019 : pourquoi s’y rendre ? (septembre 2019)

. Adtechs – Q2 2019 : quoi de neuf sur le marché? (juillet 2019)

. Créativité et publicité digitale: mythe ou réalité?  (juin 2019)

. Données éditeurs : la publicité digitale à l’heure de la performance (juin 2019)

. Publicité vidéo digitale : du branding à la perf ? (mai 2019)

. L’attention publicitaire : un nouvel indicateur de performance qui bouleverse l’écosystème digital  (mars 2019)

Mobile ads: quelles tendances pour une meilleure expérience utilisateur?  (mars 2019)

Retail : les tendances publicitaires à surveiller (de près) (janvier 2019)

. tous les Focus Techno en partenariat avec Ratecard

Article précédent

La carte du pouvoir d’achat en France

Article suivant

La valeur de la marque Chanel a quasiment doublé en un an

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *