La métamorphose des régies pub, avec Charles Jouvin (Prisma Media Solutions)

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Publicité Média – La Métamorphose des régies : volet 3/3 avec Charles Jouvin, Directeur Délégué Marketing, Études et Communication, Prisma Media Solutions.

Après Corinne Mrejen (Les Echos-Le Parisien Partenaires) et Sylvia Tassan Toffola (TF1 PUB), nous poursuivons cette série en 3 volets, avec Charles Jouvin (Prisma Media Solutions).


Sur les facteurs de changement

Charles Jouvin : «Le marché se complexifie et nous propose chaque jour une nouvelle réalité, liée au contexte technologique, économico-politique, réglementaire. Le numérique transforme tous les acteurs dans tous les secteurs. Le développement du « nouvel internet » basé sur une entrée via les réseaux sociaux, qui séduit de plus en plus les plus jeunes, est un phénomène majeur transformant nos médias et nos métiers, et il nous appartient de construire un écosystème de communication prenant acte de cette nouvelle réalité. Cela nécessite, pour tous les partenaires de la chaîne, une adaptation et une transformation permanente. Le champ des possibles est toujours plus vaste et nos clients – annonceurs et agences – sont parfois noyés par la multitude de communications, messages et opportunités qui leur sont présentés par les régies.»

Sur les méthodes pour faire évoluer les organisations et l’engagement des collaborateurs

Charles Jouvin : «Chez Prisma Media Solutions, nous avons pris le parti de structurer toute notre organisation dans l’objectif de simplifier les échanges et interactions avec chacun de nos partenaires annonceurs et agences. Grâce à un point d’entrée par secteur et/ou par expertise client, nous personnalisons au maximum notre visibilité en fonction des intérêts catégoriels et sectoriels, et raccourcissons les circuits d’échange et de prise de décision pour gagner en efficacité. Par ailleurs, le travail permanent entre l’IT, la régie et les équipes éditoriales favorise et fluidifie la gestion de nos environnement digitaux et leur monétisation. C’est l’un des grands apprentissages de cette période: fonctionner toujours plus en matriciel, casser les silos, rompre avec le modèle traditionnel de l’entreprise verticalisée. C’est un changement de mindset majeur dans nos entreprises et nous poussons l’exercice très loin puisqu’on applique désormais cette façon de fonctionner jusque dans nos partenariats avec d’autres régies et acteurs autrefois concurrents.»

Sur les nouveaux métiers, les métiers en expansion

Charles Jouvin : «Côté AdTech, notre volonté de gagner en agilité est historique, puisque nous avons très tôt développé un stack technologique robuste, des solutions et process exportables à l’ensemble de notre offre média et numérique. Ces dernières années, nos équipes se sont dotées de nombreux nouveaux profils techno (data, performance…). Nous avons aussi recruté plusieurs profils en planning stratégique, avec la volonté d’être encore plus réactifs aux changements de comportement de consommation média et aux signaux émergents des marchés de nos clients, mais aussi avec la volonté d’accompagner le nouvel internet des médias sociaux. Les réseaux ont fait évoluer le métier avec une nécessaire adaptation des messages et des visuels en fonction des plateformes utilisées. Nous avons aussi musclé le département marketing avec des expertises numériques et AdTech, des fonctions de plus en plus recherchées et indispensables pour conserver une agilité et une réactivité sur ces territoires d’innovation. Enfin, nous avons développé nos compétences sur la vidéo et sur les webinaires : scénarisation, adaptation du discours, animation, didactique…»

Sur les initiatives RSE

Charles Jouvin : «Aujourd’hui, la démarche RSE au sein d’une organisation n’est plus une option mais une obligation. Pour agir concrètement et embarquer tout le monde, il faut d’abord passer par une phase de sensibilisation et de formation des équipes. Chez Prisma Media, la mise en place d’e-learnings, de conférences, d’interventions de professionnels… permet cette acculturation et l’implication de chacun. Cette phase de sensibilisation doit s’opérer en continu pour ancrer un état d’esprit et des pratiques dans nos quotidiens professionnels. Ainsi nos actions et décisions deviendront naturellement « RSE by design ». Nous avons nommé des « ambassadeurs RSE » au sein de certains services pour embrasser cette dimension avec conviction, avoir des relais en interne et donner plus de poids, de résonance et de transpositions opérationnelles à la verticalité de certains messages. Embarquer l’interne est essentiel pour être aligné sur la politique RSE ambitieuse de notre groupe, mais il est également primordial que notre organisation, via les personnes idoines, s’ouvrent vers l’extérieur en participant aux initiatives du marché et à la co-construction d’un écosystème publicitaire plus responsable. Échange, mutualisation, harmonisation et convergence sont les maîtres mots qui permettront cette autorégulation souhaitée du marché pub.»

Sur les RH, le recrutement et la rétention

Charles Jouvin : «La mutation des groupes médias est constante et cette dynamique de transformation est un formidable tremplin pour les jeunes générations qui n’ont pas toujours conscience de la diversité des métiers proposés, en particulier chez les grands éditeurs de presse, très digitalisés. A nous de le faire savoir – encore plus – collectivement ! C’est une richesse qu’il faut continuer à valoriser avec fierté. Forts de notre croissance soutenue sur les canaux numériques, Prisma Media a la chance de bénéficier d’une marque employeur très attractive. Pour autant nous évoluons dans un contexte très dynamique, concurrentiel ces derniers mois pour attirer de nouveaux talents. Cette période positive nous pousse à être plus vigilants que jamais pour proposer un projet de long terme solide à nos collaborateurs, une vision partagée, mais aussi un cadre de travail dynamique, inclusif et enthousiasmant.»

Sur l’évolution des méthodes de travail

Charles Jouvin : «Bien avant la Covid, Prisma Media avait lancé des programmes de télétravail et de flexibilité d’organisation avec des équipes AdTech. Aujourd’hui nous bénéficions tous d’une grande agilité, avec des formats de réunion plus rapide, des prises de décision accélérées, des outils plus adaptés et une capacité démultipliée pour échanger avec nos partenaires. Les visios nous permettent notamment de nourrir les nombreuses alliances que nous avons nouées avec eux, en échangeant très régulièrement sur nos enjeux et perspectives communes. Pour autant, je ne suis pas – à titre personnel – un grand partisan du télétravail… Quand le format devient dominant, un certain délitement des dynamiques collectives et d’équipes est inévitable et se fait vite ressentir, accompagné d’un désinvestissement de la culture d’entreprise et d’une certaine vision d’un collectif partagé… Je crois beaucoup à la génération d’idées dans les moments informels : machine à café, cantine, running ou moments de convivialité… C’est dans ces échanges que sont nés nos meilleurs projets ! Ce qui n’empêche pas de tirer le meilleur parti de la souplesse offerte par les occasions de télétravail.»

Propos recueillis par Emmanuel Charonnat


Lire aussi :

. Nouveaux Métiers : pour être créatifs, soyez curieux! (septembre 2022)

. Le magazine CB Expert sur les Nouveaux Métiers du Marketing et de la Com’ en accès libre (septembre 2022)

. Interview de Francesca Sacchi, DRH Dentsu : «Un nouveau style de leadership» (septembre 2022)

. Interview de Louise Mertzeisen, DRH GroupM : «Les agences médias sont toujours de bonnes écoles de formation» (septembre 2022)

. Innovations RH et Nouveaux Métiers : Le precision marketing à la portée de tous, par OMG France (septembre 2022)

. Innovations RH et Nouveaux Métiers : «La meilleure formation de ma vie!» par FranceTV Publicité (septembre 2022)

. Innovations RH et Nouveaux Métiers : Le mercato de l’été, par Ratecard (septembre 2022)

. Portrait Nouveau Métier : Alexandra Pimenta, Chargée de Mission RSE (septembre 2022)

. Portrait Nouveau Métier : Xavier Dupuys, Community Manager et Content Strategist (septembre 2022)

Article précédent

Bientôt un premier CDI… qu’en attendent les jeunes?

Article suivant

Comment les Français perçoivent-ils les centres commerciaux?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.