Spectacle live: les réseaux sociaux sont de loin le premier canal d’information des 15-34 ans

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Un Français sur quatre a déjà filmé des séquences de spectacles live et les 3/4 d’entre eux les ont postées sur des réseaux sociaux

Selon la 6ème édition du Baromètre Harris Interactive sur les spectacles live, effectuée à la fin du mois d’août, 41% des Français déclarent s’être rendus à un spectacle live au cours des 12 derniers mois, soit 10 points de plus qu’en 2014. Ce taux atteint 53% chez les 15-24 ans et 50% chez les 25-34 ans.

Comme chaque année, les concerts de musique (hors opéra et musique classique) se distinguent comme les spectacles live les plus fréquentés par les Français, 35% déclarant s’y être rendus au moins une fois au cours de l’année (+11 points vs 2014). Les autres types de spectacle sont tous en progression et notamment les spectacles d’humour (24%, +11 points vs 2014). Ceux-xi concurrenceraient presque aujourd’hui les pièces de théâtre classique (29%, +8 points vs 2014).
Les comédies musicales, genre encore peu plébiscité en France, semblent trouver peu à peu leur public et enregistrent depuis le début du baromètre une progression de 5 points : 11% des Français déclarent s’y rendre une fois par an, soit presque le double qu’en 2014.

Jeunes ou plus âgés, les Français se rendent à des spectacles live pour les mêmes raisons : vivre un moment d’émotions exceptionnelles (56%) et partager ce moment avec des proches (56%), qui sont, depuis le début du baromètre, les raisons principales pour lesquelles les Français se rendent à des spectacles live. Moment qui leur permet de se changer les idées (49%), notamment parce que les spectacles sont perçus comme de bons moyens de faire face à l’ambiance de crise (72%, +15 points depuis 2014), le spectacle n’est cependant pas qu’un divertissement. 38% des spectateurs se rendent ainsi à des représentations live pour enrichir leur culture, soit en allant découvrir de nouveaux artistes (26%), soit en approfondissant leur connaissance sur ceux qu’ils connaissent déjà (15%).

Pour acheter leurs places aujourd’hui, 75% des Français qui se rendent aux spectacles live déclarent régulièrement se rendre sur Internet, soit une augmentation de 12 points par rapport à 2014. Cette proportion grimpe à 90% chez les 25-34 ans.

Si aujourd’hui, 68% des spectateurs déclarent avoir recours avant tout à des canaux digitaux pour s’informer sur les spectacles live, les canaux d’informations traditionnels continuent de dominer (76%). Le premier canal d’information les concernant demeure ainsi le bouche-à-oreille (42%), juste devant les médias traditionnels (41%), réseaux sociaux (35%) et les sites internet de vente de billet (30%). Cependant les plus jeunes (15-34 ans) ont une approche beaucoup plus digitalisée que leurs aînés, les réseaux sociaux et blogs représentant, de loin, leur premier canal d’information aujourd’hui (63%).

L’expérience vidéo fait partie intégrante de la vie des spectacles pour le public français. À un visionnage en télévision toujours très présent (40% des Français), s’est ajouté un visionnage sur Internet qui ne cesse de progresser (31%, +4 points vs 2018, +8 points vs 2014) et notamment auprès des jeunes (50% chez les moins de 35 ans).

Au-delà des captations officielles, l’évolution la plus notable aujourd’hui est celle de l’appropriation du spectacle par ses publics, qui lui donnent une seconde vie en ligne. 24% des Français déclarent ainsi avoir déjà filmé eux-mêmes des séquences de spectacles live (+11 points vs 2014), 18% confient avoir posté des contenus qu’ils ont filmés sur des plateformes ou réseaux sociaux, à destination de leurs abonnés ou followers (+12 points vs 2014). C’est évidemment un comportement largement plus répandu chez les moins de 35 ans, qui, au-delà de représenter le public phare des spectacles live, sont également marqués par la digitalisation des pratiques (respectivement +11 points et +12 points vs la moyenne des Français sur ces deux comportements).

Cette étude a été réalisée en ligne du 26 au 29 août 2019, auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif des Français âgés de 15 ans et plus. La méthode des quotas et le redressement ont été appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 41% des Français déclarent s’être rendus à un spectacle live au cours des 12 derniers mois, soit 10 points de plus qu’en 2014

. Tous les types de spectacle sont en progression et notamment les concerts de musique (35%, +11 pts) et les spectacles d’humour (24%, +11 pts)

. Les premières motivations : vivre un moment d’émotions exceptionnelles (56%) et partager ce moment avec des proches (56%)

. Pour acheter leurs places, 75% des Français vont sur Internet (+12 points vs 2014)

. Les 1ers canaux d’information restent le bouche-à-oreille et les médias traditionnels mais les réseaux sociaux et blogs sont loin devant chez les 15-34 ans

. 24% des Français déclarent avoir déjà filmé eux-mêmes des séquences de spectacles live et 18% ont posté des contenus qu’ils ont filmés sur des plateformes ou réseaux sociaux


Lire aussi :

nos articles sur la culture

. Le numérique est-il le meilleur ami de la culture? (septembre 2019)

12 insights sur l’attachement des Français à leur patrimoine culturel (mai 2019)

Où en est-on des usages de réalité virtuelle en France? (mai 2019)

Les Français toujours férus d’Histoire (avril 2019)

L’achat de produits dérivés des spectacles live confirme son dynamisme en 2018 (octobre 2018)

Dématérialisation de la culture : pour ou contre?  (mai 2018)

11 enseignements sur les Français et les activités culturelles  (avril 2018)

Toujours plus d’adeptes et de partages pour les spectacles live en France (octobre 2017)

Les Français fréquentent de plus en plus les musées, les expos et les monuments  (mai 2017)

Le spectacle Live, un antidote contre la crise, boosté par le digital  (octobre 2015)


Accès à l’étude de Harris Interactive

Article précédent

Automobile : Comment les adtechs aident-elles les marques à atteindre les consommateurs?

Article suivant

La journée type des vacanciers à la montagne

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *