Toujours plus d’adeptes et de partages pour les spectacles live en France

Auteur : Pas de commentaire Partager :
image_pdfimage_print

Le secteur des spectacles vivants est de plus en plus associé à la lutte contre l’ambiance de crise et à des tarifs accessibles

Effectuée début septembre, la 4ème vague de l’Observatoire du Live Harris Interactive/ PRODISS, fait apparaître une hausse de la fréquentation des spectacles vivants.
En 3 ans, la fréquentation annuelle a gagné dix points (51% vs 41%) et la fréquentation mensuelle a doublé (10% vs 5%). La hausse concerne presque toutes les catégories de spectacles.

 

Par rapport à 2014, la fréquentation annuelle de concerts (hors opéra et classique) a augmenté de 11 points pour atteindre 35%. La proportion de français allant au théâtre (29%) a augmenté de 8 points. Les autres catégories progressent également : +5 points pour les spectacles d’humour (18%), +7 points pour l’opéra et les concerts de musique classique (18%), +3 points pour le cirque ou le cabaret (13%).
En revanche, seuls 8% des sondés assistent à une comédie musicale au moins une fois par an.

Le public des spectacles live est plus jeune et francilien que la moyenne des Français, notamment pour les concerts, spectacles d’humour et comédies musicales.

 

Près de 9 sondés sur 10 mettent d’abord en avant la diversité et la qualité des spectacles en France.

 

Depuis quelques années, le secteur des spectacles live est de plus en plus associé à la lutte contre l’ambiance de crise (68% en 2017) et à des tarifs accessibles (48%).

 

Pour plus de la moitié des spectateurs, l’essentiel est de vivre et partager des émotions, ou se changer les idées. La découverte artistique est une motivation minoritaire mais en progression.

 

Le bouche à oreille et les médias traditionnels sont toujours privilégiés par les spectateurs pour s’informer sur les spectacles live. Les sites internet de vente en ligne et les réseaux sociaux gagnent du terrain.

 

Par rapport à 2014, les usages internet liés aux spectacles sont tous en progression, en particulier l’achat de billets et le visionnage de captations de spectacles.

 

Pour plus d’un spectateur sur deux (52%), Internet est le canal privilégié pour l’achat de billets de spectacles.

L’expérience du public s’enrichit avec la progression du visionnage (TV, internet) et du partage des contenus liés aux spectacles.

 

Cette enquête a été menée en ligne, du 5 au 7 septembre 2017, auprès d’un échantillon de 1025 personnes, représentatif des Français âgés de 15 ans et plus. La méthode des quotas et le redressement ont été appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Nette hausse de la fréquentation des spectacles vivants entre 2014 et 2017, qui concerne presque toutes les catégories de spectacles, notamment les concerts et le théâtre

. Le secteur des spectacles live est de plus en plus associé à la lutte contre l’ambiance de crise et à des tarifs accessibles

. Le bouche à oreille et les médias traditionnels sont toujours privilégiés par les spectateurs pour s’informer sur les spectacles live, mais Internet progresse

. Les usages internet liés aux spectacles sont tous en progression, en particulier l’achat de billets et le visionnage de captations de spectacles

. Pour 52% des spectateurs, Internet est le canal privilégié pour l’achat de billets de spectacles


Lire aussi :

. tous nos articles sur la musique

Les Français fréquentent de plus en plus les musées, les expos et les monuments  (mai 2017)

Douze insights sur les goûts et les habitudes des Français en matière de cinéma  (mai 2017)

Quelles sont les activités les plus pratiquées et les plus investies par les Français ?  (février 2017)

Le spectacle Live, un antidote contre la crise, boosté par le digital  (octobre 2015)


Accès aux résultats du baromètre de Harris Interactive

image_pdfimage_print
Print Friendly, PDF & Email
Article précédent

Europe : le climat de la consommation est au plus haut depuis 10 ans

Article suivant

Les Parisiens aiment Paris mais veulent la quitter

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *