Les Parisiens aiment Paris mais veulent la quitter

Auteur : Pas de commentaire Partager :
image_pdfimage_print

La très grande majorité des Parisiens prennent le métro ou le bus au moins une fois par semaine et nombreux sont ceux qui vont au café ou au restaurant

Près de 6 Parisiens sur 10 (58%) disent aimer beaucoup leur ville, selon une enquête Ipsos menée en septembre. Et 35% l’aiment plutôt, tandis que 6% ne l’aiment plutôt pas et 1% ne l’aiment pas du tout. Ceux qui aiment le plus Paris sont les retraités, les célibataires, les cadres supérieurs, les propriétaires et les personnes ayant toujours vécu à Paris.
De plus, 8 sondés sur 10 sont fiers d’être Parisiens : 43% éprouvent souvent de la fierté à l’idée d’être Parisiens et 37% en éprouvent parfois.

 

Les Parisiens sont davantage attachés à Paris dans son ensemble (67%) plutôt qu’à leur quartier en particulier (13%) ou à leur arrondissement (12%).

 

Malgré cet attachement global, les deux tiers des Parisiens (66%) envisagent de quitter Paris un jour, notamment les 18-34 ans (81%), les locataires (79%) et les personnes habitant à Paris depuis moins de 5 ans (88%).
Par ailleurs, quand ils partiront à la retraite, 63% des actifs ne pensent pas qu’ils resteront vivre à Paris vs 37% qui pensent rester..

 

Avec 42% de citations, le travail est le deuxième raison la plus importante qui « retient » à Paris, derrière les sorties, les loisirs et l’offre culturelle (50%).
Parmi les autres raisons : la famille, les amis, la liberté, le cadre de vie et le logement.

 

Si la richesse de l’offre culturelle et des loisirs est une motivation pour tous, les autres raisons de rester à Paris évoluent selon l’âge. Les jeunes privilégient leurs amis, les 35-59 ans le travail et les séniors le logement, la liberté et la famille.

 

A l’inverse, le coût de la vie est la raison principale qui motive la volonté de partir, devant la difficulté à se loger, le stress, la pollution et le manque de nature ou d’espace libre.
Les séniors de plus de 60 ans citent la pollution en premier.

 

L’image de Paris
Paris est avant tout perçue comme une ville belle et vivante… Mais aussi ouverte sur le monde, dynamique économiquement, moderne et créative, mixte et ouverte à tous…

Elle est moins perçue comme une ville où l’on vit bien en famille (seulement 54% le pensent) et comme une ville accueillante et solidaire (53%).
Paris a aussi de nombreux défauts : elle est perçue comme chère, polluée, bondée, stressante, sale, fatigante et réservée aux plus riche.

 

Parmi les choses qui les satisfont le plus, les Parisiens citent : la beauté de ville, la diversité des activités qu’on y trouve, les moyens de déplacement, le dynamisme culturel…

Les prix des loyers sont de loin ce qui pèse le plus aux Parisiens, devant les incivilités, la pollution et la saleté.

 

Mais globalement, les inconvénients ne prennent le pas sur les avantages qu’offre la vie à Paris que pour une faible minorité des Parisiens (14%). 44% trouvent qu’il y a plus d’avantages que d’inconvénients.

 

La grande majorité des parisiens prennent le métro (80%) ou le bus (60%) au moins une fois par semaine.

 

60% des Parisiens se promènent sans but au moins une fois par semaine.
44% vont dans un café, 37% font du shopping, 34% vont au restaurant, 23% au cinéma, 7% au théâtre et 5% au concert au moins une fois par semaine.

 

Cette étude a été menée en ligne, du 18 au 27 septembre 2017, auprès d’un échantillon de 1002 personnes, représentatif des habitants de Paris âgés 18 ans et plus. La méthode des quotas a été appliquée aux méthodes suivantes : sexe, âge, profession de la personne interrogée et arrondissement (répartition des arrondissements en 3 catégories : favorisés, intermédiaires et populaires).

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 93% des Parisiens aiment Paris et 80% éprouvent de la fierté

. Et pourtant les deux tiers des Parisiens envisagent de quitter Paris un jour

. Le travail, la beauté de ville, la diversité des loisirs et activités culturelles, les moyens de déplacement sont des critères qui retiennent, à l’inverse du coût de la vie et du logement

. La grande majorité des parisiens prennent le métro (80%) ou le bus (60%) au moins une fois par semaine et nombreux sont ceux qui vont dans un café (44%) et au restaurant (34%).


Lire aussi :

Les citadins attendent une meilleure répartition du mobilier urbain  (octobre 2017)

Business international : Paris monte sur le podium des métropoles les plus attractives  (juillet 2017)

En France, les Parisiens sont les moins satisfaits de leur cadre de vie (juin 2017)

Quelles sont, dans chaque pays, les villes qui font le plus rêver ?  (juin 2017)

Le top 10 des villes les plus sexuelles dans le monde  (mai 2017)

Où et dans quel cadre les Français préfèreraient-ils vivre ?  (mars 2017)

Comment évolue le budget temps des urbains des grandes agglos ?  (nov. 2016)

Les salariés jugent leurs bureaux et leur ville : le match Paris/Londres  (août 2016)


Accès aux résultats de l’étude Ipsos

image_pdfimage_print
Print Friendly, PDF & Email
Article précédent

Toujours plus d’adeptes et de partages pour les spectacles live en France

Article suivant

A l’école, quelle était votre matière préférée ?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *