Comment Parisiens et Lyonnais perçoivent l’utilisation de la voiture

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Parmi 8 métropoles européennes, les Parisiens sont les moins nombreux à utiliser une voiture. Mais ils ne peuvent pas s’en passer pour partir en vacances.

Selon une étude européenne menée fin août dans 8 grandes métropoles (Paris, Lyon, Londres, Berlin, Hambourg, Bruxelles, Madrid et Barcelone) par Harris Interactive, Paris serait la ville où les habitants sont les moins nombreux à conduire une voiture. Un tiers (33%) des Parisiens prend le volant au moins une fois par semaine, dont 18% tous les jours ou presque.
A Lyon (73%) et à Madrid (74%), les habitants sont le plus du double à conduire au moins une fois par semaine.

En revanche, les Parisiens sont quasiment aussi nombreux que les autres Européens sondés à estimer que la voiture est nécessaire pour partir en week-end (66%) ou en vacances (63%). Là encore, les Lyonnais sont les plus «auto-dépendants» (82% et 79%%, avec les Madrilènes.

Les Parisiens sont les moins nombreux (30%) à considérer que «la voiture est actuellement le meilleur moyen de se déplacer dans leur ville». A Hambourg et à Berlin, cette proportion monte à 54% et 53%. A Lyon, elle est de 42% C’est Barcelone qui se rapproche le plus de Paris sur cette question (33%).

C’est aussi à Paris que l’on trouve le plus grand taux d’automobilistes qui «pourraient envisager de conduire moins souvent s’il existait de meilleures alternatives de transports» (89%). Ils sont presque aussi nombreux à Lyon (86%), à Londres (84%) et dans les métropoles espagnoles. Les Allemands restent les plus attachés à leur automobile.

Même constat quand on demande aux automobilistes s’ils «pourraient se débarrasser de leur voiture s’il existait de meilleures alternatives de transports». Ils sont 50% à répondre oui, contre 22% à 43% dans les autres villes. Cette fois, ce sont les Lyonnais qui sont les plus attachés à leur auto : seuls 22% d’entre eux répondent oui.

Dans toutes les villes testées, le meilleur moyen de convaincre les automobilistes d’abandonner leur voiture est l’amélioration des transports publics (notamment à Paris : 58%), suivie par un accès rapide à l’auto-partage (notamment à Paris : 32%). Les Parisiens sont aussi les plus motivés (24%) par un meilleur accès aux taxis et aux services de VTC (Uber…).

Paris fait aussi partie des villes où les habitants sont les plus nombreux à trouver que leur ville souffre régulièrement «des bouchons» (94%), «de la pollution de l’air à cause des véhicules» (91%) et «de pollution sonore liée aux véhicules» (90%).

Enfin, 87% des Parisiens et 83% des Lyonnais estiment que «s’il y avait moins de voitures, la qualité de la vie s’améliorerait».


Méthodologie de l’étude:

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Parmi 8 grandes métropoles européennes étudiées, les Parisiens sont les moins nombreux à conduire une voiture (33% au moins une fois par semaine)

. Près des 2/3 des Parisiens estiment que la voiture est nécessaire pour partir en week-end (66%) ou en vacances (63%)

. 50% des automobilistes parisiens «pourraient se débarrasser de leur voiture s’il existait de meilleures alternatives de transports» (vs 22% des Lyonnais)

. 87% des Parisiens et 83% des Lyonnais estiment que «s’il y avait moins de voitures, la qualité de la vie s’améliorerait»


Lire aussi :

. nos articles sur les transports et sur l’automobile

. 9 insights sur les urbains et la mobilité d’aujourd’hui et de demain (avril 2019)

Il y a de plus en plus de seniors actifs à Paris et dans sa région (avril 2019)

11 insights sur les Parisiens et les trottinettes électriques (avril 2019)

Trajet domicile-travail : les freins et les leviers du covoiturage (mars 2019)

Trajet domicile-travail : les cadres et les employés utilisent moins la voiture que les autres actifs (février 2019)

Ce que les Franciliens attendent de la ville de demain  (janvier 2019)

Comment les Français envisagent la mobilité de demain  (janvier 2019)

Quels comportements éco-responsables les Français sont-ils prêts à adopter ? (décembre 2018)

Les valeurs associées à l’automobile d’aujourd’hui et de demain  (octobre 2018)

En Europe, les Français sont des champions des plateformes de covoiturage, VTC ou taxi  (juin 2018)

Les véhicules électriques ou hybrides sont perçus comme l‘avenir de l’automobile (mars 2018)


Accès à l’étude de Harris Interactive

Article précédent

Modes de contraceptions: on n’en parle avec qui ?

Article suivant

Achats de vêtements: les Français sont-ils éthiques?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *