11 insights sur les Parisiens et les trottinettes électriques

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Près de 60% des utilisateurs de trottinettes électriques ont remplacé, au moins en partie, leur utilisation de véhicules motorisés individuels

Odoxa a mené une étude sur les nouveaux modes de déplacement en Ile-de-France, et notamment sur les trottinettes électriques. Deux échantillons ont été interrogés en février: un échantillon représentatif des Parisiens et Franciliens, et un échantillon d’utilisateurs de trottinettes électriques Lime. Voici les principaux résultats.

1- 11% des Parisiens et 5% des Franciliens utilisent des trottinettes en free-floating

Et le potentiel n’est pas encore atteint : 17% des Parisiens et 14% des Franciliens envisagent d’en utiliser à l’avenir.


2- La moitié des utilisateurs de véhicules de location ponctuelle (voiture, scooter ou trottinette) les utilisent pour leur loisirs
(51% des Parisiens et 53% des Franciliens), l’autre moitié plutôt pour se rendre au travail (49% et 47%).
Dans le deuxième cas, il s’agit, le plus souvent, de faire une partie du trajet (29% et 26%).

3- La trottinette électrique est souvent utilisée comme un complément d’un autre moyen de transport

4- La trottinette électrique est plus souvent utilisée pour les loisirs ou se promener que pour aller au travail

5- Les trottinettes électriques permettent aux utilisateurs de gagner 11 minutes en moyenne sur leur trajet domicile-travail

Seuls 8% des utilisateurs ne déclarent pas de gain de temps.

6- Les 3/4 des Franciliens sont convaincus que les nouveaux véhicules électriques individuels vont se développer

Ils les perçoivent comme rapides, écologiques et pratiques.

7- 59% des utilisateurs de Lime ont remplacé, au moins en partie, leur utilisation de véhicules motorisés individuels.

Ils sont 47% à moins utiliser leur scooter/moto et même 12% à l’avoir totalement remplacé. Surtout, un tiers des utilisateurs de Lime (34%) déclare que la trottinette leur permet de faire des parcours qu’ils faisaient en voiture auparavant.

8- L’usage de la trottinette incitent les utilisateurs à essayer d’autres modes de transports doux comme le vélo (55% des Parisiens et 58% des Franciliens)

. 57% des usagers déclarent même qu’avoir essayé leur donne envie d’acheter leur propre trottinette.
. Et 54% déclarent que cela les incite à moins utiliser la voiture dans leurs déplacements urbains quotidiens.

9- Les Franciliens utilisant des trottinettes électriques se sentent le plus souvent en insécurité : 68% l’affirment vs 49% des Parisiens.
. La principale raison n’est pas la vitesse (3%) ni la mauvaise qualité des trottinettes (18%), 78% d’entre eux pointent plutôt le fait d’être obligés de circuler au milieu du trafic ou sur les trottoirs.
. Le sentiment d’insécurité en trottinette semble plus fort que pour les deux roues en Ile-de-France, mais pas à Paris.

10- Quand il y en a une, 93% des utilisateurs Lime optent pour la piste cyclable, lorsqu’il n’y en a pas 68% déclarent rouler sur la route et 30% sur le trottoir.

11- Pour les Parisiens et les Franciliens, il n’est pas question que les trottinettes aient le droit de rouler sur la chaussée (59% et 63% contre) et encore moins sur les trottoirs (84% et 78% contre).
En revanche ils sont parfaitement ouverts à leur utilisation sur les pistes cyclables (88% et 91% sont pour).

Cette étude a été menée en ligne, du 11 au 25 février 2019, auprès de 2 échantillons:
. un échantillon de 1511 utilisateurs de trottinettes électriques Lime,
. un échantillon représentatif de 487 Parisiens et de 502 Franciliens (hors Paris), parmi lesquels 226 personnes habitant en petite couronne (92, 93 et 94) et 276 personnes habitant en grande couronne (77, 78, 91 et 95), avec la méthode des quotas appliqués aux variables sexe, âge et profession pour les Parisiens, et aux variables sexe, âge, profession et département pour les Franciliens.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 11% des Parisiens et 5% des Franciliens utilisent des trottinettes en free-floating, et 17% des Parisiens et 14% des Franciliens envisagent d’en utiliser à l’avenir

. La trottinette électrique est souvent utilisée comme un complément d’un autre moyen de transport, et elle est plus souvent utilisée pour les loisirs que pour aller au travail

. Les 3/4 des Franciliens sont convaincus que les nouveaux véhicules électriques individuels – perçus comme rapides, écologiques et pratiques – vont se développer

. 59% des utilisateurs de Lime ont remplacé, au moins en partie, leur utilisation de véhicules motorisés individuels

. Pour les Parisiens et les Franciliens, il n’est pas question que les trottinettes aient le droit de rouler sur la chaussée et encore moins sur les trottoirs


Lire aussi :

nos articles sur les transports

Trajet domicile-travail : les freins et les leviers du covoiturage (mars 2019)

Trajet domicile-travail : les cadres et les employés utilisent moins la voiture que les autres actifs (février 2019)

Comment les Français envisagent la mobilité de demain  (janvier 2019)

Vélos et trottinettes électriques : les Français sont-t-ils favorables au «free-floating»? (novembre 2018)

Les valeurs associées à l’automobile d’aujourd’hui et de demain (octobre 2018)

En Europe, les Français sont des champions des plateformes de covoiturage, VTC ou taxi  (juin 2018)

Consommation collaborative : évolution des usages et typologie des plateformes  (avril 2018)

La consommation collaborative a encore une forte marge de progression  (avril 2018)


Accès à l’étude Odoxa

Article précédent

Comment faire plus avec Dix pour cent

Article suivant

L’HEBDO CB EXPERT – Expertise Médias, Marketing & Digital

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *