En Europe, les Français sont des champions des plateformes de covoiturage, VTC ou taxi

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Les utilisateurs français sont les moins nombreux à donner une mauvaise note au conducteur pour évaluer sa conduite

Selon le Baromètre Européen de la Conduite Responsable réalisé par Ipsos pour la Fondation VINCI Autoroutes, la France serait le 2ème pays le plus gros utilisateur du  »covoiturage » (sur 11 pays interrogés) avec 27% des sondés français qui disent avoir déjà utilisé une plateforme (application ou site internet) de covoiturage (Blablacar, Klaxit…), de VTC (Uber, Chauffeur Privé…) ou de taxi (G7…).
Cette proportion de 27% est à comparer au chiffre de 16% des Européens qui utilisent ces plateformes.
La Pologne (31%) est le premier pays utilisateur alors que les Hollandais (5%) et les Belges (8%) sont les moins nombreux à les solliciter.

En revanche, les utilisateurs français des plateformes de covoiturage, VTC ou taxi sont nettement moins nombreux que les utilisateurs européens à signaler, sur ces plateformes, un comportement dangereux ou irrespectueux du code de la route : 19% vs 33%. C’est même en France que l’on signale le moins ce type de comportement.

Même constat concernant l’évaluation négative d’un conducteur : les Français sont les moins nombreux à donner une mauvaise note au conducteur pour évaluer sa conduite. Seuls 22% des utilisateurs français de plateforme de covoiturage, VTC ou taxi, l’ont déjà fait contre 35% des utilisateurs européens.

 

La première raison à ne pas évaluer systématiquement les conducteurs après un trajet en covoiturage est de «n’avoir pas eu à le faire, la conduite du chauffeur ayant toujours été satisfaisante» (60%). Viennent ensuite le sentiment que cela ne changera rien (18%) et le manque de temps (13%), puis seulement la «crainte des conséquences négatives que cela peut entraîner pour le conducteur» (9%).

 

Les Français sont les plus nombreux (75%) à ne pas avoir évalué les conducteurs parce que leur conduite a toujours été satisfaisante, et les moins nombreux à évoquer le sentiment que cela ne changera rien (12%) et le manque de temps (6%).

 

Cette étude a été menée en ligne, du 19 janvier au 27 février 2018, auprès de 11 038 personnes âgées de 15 ans et plus, dont au minimum 1000 personnes dans chacun des pays sondés (cf liste ci-dessous). Les échantillons sont représentatifs de la population âgée de 15 ans et plus dans chacun des pays sondés.
La méthode des quotas a été appliquée aux variables suivantes : : sexe, âge, profession de l’interviewé, région et catégorie d’agglomération.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Parmi 11 pays européens, la France est le 2ème pays le plus gros utilisateur des plateformes de covoiturage, VTC ou taxi, derrière la Pologne, alors que les Hollandais et les Belges sont les moins nombreux à les utiliser

. Parmi les utilisateurs de ces plateformes, les Français sont les moins nombreux à signaler un comportement dangereux ou irrespectueux du code de la route, ou à donner une mauvaise note au conducteur pour évaluer sa conduite

. La première raison à ne pas évaluer les conducteurs après un trajet en covoiturage est la satisfaction envers la conduite du chauffeur, notamment en France


Lire aussi :

nos articles sur le secteur automobile

nos articles sur l’économie collaborative

Les Européens sont très nombreux à utiliser des objets connectés au volant  (juin 2018)

Voiture autonome : les Français parmi les plus réticents dans le monde  (mai 2018)

L’automobile en tête des secteurs inspirant le plus confiance en France  (mai 2018)

Consommation collaborative : évolution des usages et typologie des plateformes  (avril 2018)

La consommation collaborative a encore une forte marge de progression  (avril 2018)

Les véhicules électriques ou hybrides sont perçus comme l‘avenir de l’automobile (mars 2018)

Un Français sur 2 est prêt à utiliser une voiture autonome à l’avenir  (février 2018)

E-commerce en France : 9 usages ou services en pleine expansion  (février 2018)

Les marques qui ont fait le buzz en France en 2017, secteur par secteur  (janvier 2018)

Commerce collaboratif : intensification des usages et progression de certaines catégories  (octobre 2017)

Véhicules intelligents : la sécurité avant tout ! (août 2017)

Vers plus de bien-être, de bonne humeur, et moins de stress au volant…  (mai 2017)

. La mauvaise réputation du mot «Ubérisation»  (mai 2017)

Comment les Européens perçoivent-ils leurs modes de déplacement ? (mai 2017)

Les Français favorables à l’Ubérisation, pour le meilleur et pour le pire (février 2016)


Accès aux résultats de l’étude européenne d’Ipsos

Article précédent

Parcs de loisirs en France : un niveau de satisfaction très élevé

Article suivant

Devices connectés : le profil des mono-équipés vs les équipés «3 écrans» et «4 écrans»

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *