Voiture autonome : les Français parmi les plus réticents dans le monde

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Huit insights sur la perception des voitures autonomes en France et dans le monde

Une étude internationale d’Ipsos, dans 28 pays, compare la perception des adultes de moins de 65 ans vis-à-vis de la voiture autonome. Extraits.

1) Se garer serait, pour les Français, la première occasion d’utiliser le mode autonome des voitures 

En revanche, les sondés français sont moins intéressés par l’autonomie de la voiture pour conduire sur des routes pittoresques ou dans des endroits inconnus.

 

2) Un Français sur deux n’est pas sûr des voitures autonomes mais trouve l’idée intéressante

Un Français sur quatre est favorable aux voitures autonomes et un Français sur quatre y est opposé.

 

3) Les Français sont moins optimistes vis-à-vis de la voiture autonome que le reste du monde

Parmi les 28 pays étudiés, la France fait toujours partie des 10 pays les plus pessimistes quant aux 8 bénéfices attendus de la voiture autonome : la détente, la sécurité, la rapidité, la facilité, le respect de l’environnement, l’économie, le plaisir et le confort.
C’est sur les thèmes de la sécurité et de la rapidité, que les Français sont les plus pessimistes et où l’écart est le plus important versus la moyenne mondiale.

 

4) La France et le UK sont les pays qui croient le moins au bénéfice de sécurité

 

 

5) Les Français font davantage confiance aux constructeurs pour réglementer les voitures autonomes, même si Ipsos constate un écart important entre les Français et le reste du monde

Les Français font ensuite plus confiance au pouvoirs publics et aux associations d’automobilistes qu’aux compagnies d’assurance.

 

 

 

6) Les pays émergents sont davantage enclins à posséder une voiture autonome, notamment en Amérique latine

En Europe, les Allemands (24%), Britanniques (27%), Français (28%) sont moins intéressés que les Espagnols (40%), les Italiens (42%) et les Russes (51%).

 

7) Les pays développés sont plus réticents

Les 6 pays les plus réticents sont l’Allemagne, le UK, le canada, la France, les USA et le Japon

 

 

 

8) dans le monde, les responsables principaux des achats au sein du foyer sont plus enclins à posséder et utiliser une voiture autonome

 

 

Cette étude a été réalisée en ligne, du 27 novembre au 8 décembre 2017, dans 28 pays, sur 21 549 personnes, âgées de 18 à 64 ans aux USA et au Canada et de 16 à 64 ans dans les autres pays.
Les pays interrogés sont : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Colombie, Corée du Sud, Espagne, France, Hongrie, Inde, Italie, Japon, Malaisie, Mexique, Pérou, Pologne, Russie, Serbie, Suède, Turquie, UK et USA.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Un Français sur quatre est favorable aux voitures autonomes et un Français sur deux n’est pas sûr des voitures autonomes mais trouve l’idée intéressante

; Les Français sont moins optimistes vis-à-vis de la voiture autonome que le reste du monde, quel que soit le bénéfice attendu

. Pour réglementer les voitures autonomes, les consommateurs font davantage confiance aux constructeurs qu’aux pouvoirs publics et aux compagnies d’assurance

. Les pays émergents sont davantage enclins à posséder une voiture autonome, notamment en Amérique latine, et les pays développés sont plus réticents


Lire aussi :

L’automobile en tête des secteurs inspirant le plus confiance en France  (mai 2018)

Les véhicules électriques ou hybrides sont perçus comme l‘avenir de l’automobile (mars 2018)

Un Français sur 2 est prêt à utiliser une voiture autonome à l’avenir  (février 2018)

Véhicules intelligents : la sécurité avant tout ! (août 2017)

Vers plus de bien-être, de bonne humeur, et moins de stress au volant…  (mai 2017)

Comment les Européens perçoivent-ils leurs modes de déplacement ? (mai 2017)

Les attentes des Français pour la voiture de demain  (septembre 2016)

. nos articles sur le secteur automobile


Accès aux résultats de l’étude Ipsos

Article précédent

Le chiffre du mois, dans l’émission #Media du 16 mai

Article suivant

Consommation : les différences de comportements hommes/femmes

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *