En France, les jeunes se sentent plus seuls que les séniors

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Les Français sont plus nombreux à juger que les réseaux sociaux ont un impact négatif sur le lien social qu’un impact positif

Interrogés en décembre 2019 par BVA pour la Presse Régionale, les 3/4 des Français déclarent qu’il leur arrive de se sentir seuls (76%). Un sentiment stable par rapport à 2018 (77%) et marqué par des disparités socio-démographiques. Les bas revenus (90%) et les 18-35 ans (86%) sont plus nombreux à ressentir la solitude, à l’inverse des plus de 50 ans et des hauts revenus. Ainsi, 30% des plus de 50 ans déclarent ne jamais se sentir seuls, contre 23% des 18 ans et plus.
Inquiétant : 29% des jeunes de 18-24 ans éprouvent souvent de la solitude, contre 14% des 18 ans et plus.

Concernant les circonstances contribuant le plus au sentiment de solitude, les répondants de l’enquête mettent en avant le vieillissement (42%) et l’éloignement des proches (41%), devant la perte d’un proche (31%), des raisons financières (28%), des problèmes de santé (26%) et l’isolement géographique (26%).
Les 3 premiers critères sont davantage cités par les personnes les plus âgées, tandis que les 25-34 ans citent plus souvent des raisons financières, l’isolement géographique, la perte d’un emploi et une rupture sentimentale.
Les femmes évoquent davantage les problèmes de santé que les hommes.

Une majorité des Français (58%) jugent que les réseaux sociaux ont un impact négatif sur le lien social contre 30% qui perçoivent un impact positif.
Cette perception est marquée par de fortes disparités selon l’âge : 67% des 50-64 ans perçoivent un impact négatif tandis que 43% des 18-24 ans perçoivent un impact positif.

Dans cette étude sur les Français et la solitude, BVA a également demandé aux sondés s’ils ont confiance en eux-mêmes et aux autres.
Ils sont 73% à dire qu’ils ont plutôt confiance en eux et seulement 40% à déclarer faire confiance à «la plupart des gens».
Là encore, les profils de répondants sont assez marqués:
. les femmes et les CSP- ont moins confiance que la moyenne, que ce soit en elles/eux-mêmes ou aux autres,
. 39% des moins de 35 ans n’ont pas confiance en eux-mêmes vs 26% des 18 ans et plus,
. les séniors (65 ans et plus), les hommes et les hauts revenus font davantage confiance aux autres,
. la solitude appelle la méfiance : 71% des personnes se sentant souvent seules se méfient des autres contre 58% pour l’ensemble des sondés.

Cette enquête a été réalisée en ligne, du 9 au 11 décembre 2019, auprès d’un échantillon de 1200 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (échantillon raisonné avec 100 interviews par région). La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas et à un redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage et de la personne interrogée, région et catégorie d’agglomération.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 76% des Français déclarent qu’il leur arrive de se sentir seuls, notamment les bas revenus (90%) et les 18-35 ans (86%)

. le vieillissement (42%) et l’éloignement des proches (41%) sont perçues comme les circonstances contribuant le plus au sentiment de solitude

. 58% des Français jugent que les réseaux sociaux ont un impact négatif sur le lien social contre 30% qui perçoivent un impact positif

. 73% des sondés disent qu’ils ont plutôt confiance en eux-mêmes tandis que seulement 40% déclarent faire confiance à «la plupart des gens»


Lire aussi :

. Internet est de plus en plus le lieu où se tissent des liens (décembre 2019)

. Quels sont les vecteurs de la confiance et les sources d’inquiétude pour les Français? (juillet 2019)

. Les réseaux sociaux, un remède contre la solitude ? (janvier 2019)

Les plateformes doivent-elles chasser les discours de haine sur Internet?  (décembre 2018)

Les Français sont-ils «addicts» aux sites de rencontre ?  (février 2018)


Accès à l’étude de BVA

Article précédent

Les études de la semaine du 13 janvier 2020

Article suivant

JO de Tokyo : quel sportif les Français aimeraient comme porte-drapeau?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *