Les réseaux sociaux, un remède contre la solitude ?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Un internaute sur sept fait particulièrement confiance aux réseaux sociaux pour réduire la solitude en France

BVA publie l’étude «Les Français et la solitude» réalisée pour l’association Astrée. Elle comprend quelques questions sur le rôle d’Internet et des réseaux sociaux.

Les trois quarts des internautes interrogés (76%) pensent qu’Internet, les réseaux sociaux et les nouvelles technologies permettent de garder le contact plus facilement avec la famille et les amis, 60% qu’ils apportent un plaisir d’échanger, et 50% saluent leur capacité à provoquer de nouvelles rencontres.
Mais environ deux sondés sur trois reconnaissent que les réseaux sociaux réduisent les échanges dans la vie réelle (69%) et qu’ils ne permettent pas d’avoir de vrais contacts (64%). Ces deux items négatifs sont même ceux qui recueillent le plus répondants «tout à fait d’accord».

 

Les réseaux sociaux et les nouvelles technologies sont donc jugés plus performants pour entretenir ses relations sociales que pour en créer de nouvelles.
Les 18-24 ans sont les plus positifs : 82% d’entre eux pensent qu’ils permettent de garder le contact plus facilement avec la famille et les amis et 64% qu’ils permettent de rencontrer de nouvelles personnes. Même si nombre d’entre eux ont supprimé leur comptes sur les grands réseaux sociaux en 2018.
Les 25-34 ans sont les plus nombreux à voir à la fois les effets positifs et négatifs des réseaux sociaux et des nouvelles technologies sur les relations humaines.

 

Parmi les Français qui se sont déjà sentis seuls (77% des sondés), 17% disent avoir bénéficié du soutien de leur entourage (famille, amis…) par Internet aux cours des six derniers mois.

Pour réduire la solitude en France, 4% des sondés font en premier confiance aux réseaux sociaux et 10% leur font confiance en second. Au total, 14% des internautes font plutôt confiance aux réseaux sociaux, derrière les associations (70%), les gens comme eux (51%) et les commerces de proximité (28%), et devant les technologies (7%), le gouvernement (5%) et les employeurs(4%).
Les réseaux sociaux sont davantage cités par les personnes «exprimant parfois leur sentiment de solitude» (20%) et par les célibataires (18%).

 

Cette étude a été réalisée en ligne, du 5 au 9 novembre 2018, auprès de 1010 Français âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, CSP de l’individu, région et catégorie d’agglomération.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 76% des internautes pensent qu’Internet, les réseaux sociaux et les nouvelles technologies permettent de garder le contact plus facilement avec la famille et les amis, et 50% de rencontrer de nouvelles personnes

. Mais environ deux sondés sur trois reconnaissent que les réseaux sociaux réduisent les échanges dans la vie réelle et qu’ils ne permettent pas d’avoir de vrais contacts

. Les 18-24 ans sont ceux qui voient le plus les effets positifs, alors que les 25-34 ans sont les plus nombreux à voir à la fois les effets positifs et négatifs

. Pour réduire la solitude en France, 14% des sondés font d’abord confiance aux réseaux sociaux, notamment les personnes «exprimant parfois leur sentiment de solitude» et les célibataires


Lire aussi :

. Tous nos articles sur les réseaux sociaux

A l’exception d’Instagram, les jeunes Français commencent à déserter les grands réseaux sociaux  (janvier 2019)

Combien de Français montrent leur corps sur les réseaux sociaux ? (janvier 2019)

Les plateformes doivent-elles chasser les discours de haine sur Internet?  (décembre 2018)

Facebook retrouve l’image qu’il avait avant le scandale Cambridge Analytica  (août 2018)

Les Français sont-ils «addicts» aux sites de rencontre ?  (février 2018)


Accès à l’étude de BVA

Article précédent

Banques et paiements sur mobile : la France en retard sur d’autres pays européens

Article suivant

Monde du travail : qu’est-ce qui attire les jeunes ?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *