L’alternance dispose d’une excellente image auprès des jeunes, à deux bémols près

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Edito CB Expert – Les jeunes considèrent que les formations en alternance leur permettent d’être mieux préparés à entrer dans le monde professionnel et de trouver plus facilement du travail à la fin des études

OpinionWay publie une étude très détaillée sur les jeunes, les entreprises et l’alternance, réalisée à la fin du mois de mai pour Indeed. Un millier de jeunes français âgés de 16 à 29 ans et 501 dirigeants d’entreprises ont été interrogés (cf méthodologie en fin d’article).
Comme vous allez le voir, les résultats sont très positifs pour l’alternance, mais il y a deux bémols que vous découvrirez en fin d’article…

La quasi-totalité des jeunes interrogés (92%) ont une bonne opinion de l’alternance, et parmi eux 44% ont une très bonne opinion.

Plus de quatre jeunes de 16 à 29 ans sur dix (45%) suivent ou ont suivi une formation en alternance, dont 17% sont actuellement en alternance.

Parmi les jeunes qui suivent ou ont suivi une formation en alternance, 86% se disent satisfaits de leur expérience en entreprise (dont 43% «tout à fait») et 83% recommanderaient ce type de formation (dont 50% «tout à fait»).

 

Une proportion presque aussi importante – des jeunes suivant ou ayant suivi une formation en alternance – estiment avoir été bien accompagnés par l’entreprise accueillante (83%).

La quasi-totalité des jeunes de 16-29 ans interrogés considèrent que les formations en alternance permettent aux jeunes d’être mieux préparés à l’entrée dans le monde professionnel (92%) et de trouver plus facilement du travail à la fin de ses études (87%).

Les raisons incitant à suivre une formation en alternance sont nombreuses.
94% des jeunes sondés en citent au moins une : se constituer une expérience professionnelle solide (39%), valoriser son CV (38%), accéder plus facilement au marché de l’emploi (36%), gagner en maturité (36%), acquérir une indépendance financière (34%), pouvoir associer théorie et pratique (34%)…

Presque tous les alternants ou ex-alternants estiment qu’ils ont pu apprendre des choses grâce à l’entreprise accueillante (87%) et que cela représente un «plus» sur leur CV (87%).

Une large majorité des alternants et ex-alternants disent avoir (ou avoir eu) envie d’être embauchés en CDI par l’entreprise accueillante à l’issue du contrat  (73%) et ils sont presque aussi nombreux à avoir eu une proposition de CDI par l’entreprise (61%).

 

 

Mais, l’étude fait apparaître un premier bémol à cette excellente image de l’alternance: plus de 4 étudiants sur 10 (42%) pensent que «les formations en alternance concernent avant tout les jeunes qui ne réussissent pas dans les études», Une idée reçue qui persiste donc auprès d’une part importante des jeunes.

Autre bémol, et pas des moindres: la difficulté de trouver une entreprise accueillante: 78% des jeunes sondés considèrent qu’il est difficile de trouver des entreprises accueillant des alternants et que peu d’offres existent.

 

Cette difficulté a d’ailleurs augmenté avec la crise sanitaire, un avis partagé par 80% des alternants et ex-alternants.
Ces derniers sont 72% à avoir rencontré des difficultés à trouver une entreprise accueillante et 76% à regretter ne pas avoir été mieux accompagnés pour décrocher leur alternance.

 

Méthodologie:

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. La quasi-totalité des jeunes interrogés (92%) ont une bonne opinion de l’alternance, et parmi eux 44% ont une très bonne opinion

. Parmi les jeunes qui suivent ou ont suivi une formation en alternance, 86% se disent satisfaits de leur expérience en entreprise et 83% recommanderaient ce type de formation

. Les jeunes interrogés considèrent que les formations en alternance permettent aux jeunes d’être mieux préparés à l’entrée dans le monde professionnel (92%) et de trouver plus facilement du travail à la fin des études (87%)

. Mais 78% des jeunes sondés considèrent qu’il est difficile de trouver des entreprises, une difficulté qui a augmenté avec la crise sanitaire, un avis partagé par 80% des alternants et ex-alternants


Lire aussi :

. Pour leur orientation, les jeunes regrettent le manque de contact avec des professionnels (juin 2022)

. Neuf insights sur les salariés et la démission en France (juin 2022)

. Un jeune salarié sur trois envisage de démissionner dans les 2 prochaines années (avril 2022)

Quelles sont les sources d’information les plus pertinentes en matière d’orientation scolaire? (avril 2022)

. Le bilan du télétravail en 2021 (mars 2022)

Comment les Français s’informent-ils sur la formation professionnelle continue? (février 2022)

Métiers du marketing et de la com’: les enjeux et les attentes ont évolué depuis 2 ans (février 2022)

Quelles thématiques scientifiques intéressent le plus les jeunes? (novembre 2021)

Quel intérêt lycéens et étudiants portent-ils aux formations numériques? (juillet 2021)

Quelle est l’image de l’entrepreneur auprès des étudiants? (juin 2021)

Quelles compétences professionnelles pour le monde d’après? (juin 2021)

En Europe, les jeunes français sont les moins intéressés par les métiers du digital (mars 2021)

Quels sont les métiers d’avenir, selon les Européens? (mars 2021)

Quelles thématiques scientifiques intéressent le plus les 15-25 ans? (février 2020)

Monde du travail : qu’est-ce qui attire les jeunes ?  (janvier 2019)

Quels sont les leviers de l’orientation professionnelle des jeunes? (décembre 2018)


Accès à l’étude OpinionWay pour Indeed

Article précédent

Effet covid, paresse et manque de temps… la livraison alimentaire à domicile se développe

Article suivant

Du véhicule thermique à l’électrique : les attitudes des hommes vs celles des femmes

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.