Attention, danger ! Les salariés de bureau ne savent pas bien identifier les emails frauduleux

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Edito CB Expert – La majorité des salariés en France, et notamment les plus jeunes, estiment que leur entreprise est vulnérable face aux risques de piratage informatique

Au regard d’une étude menée par OpinionWay pour Mailinblack en mars 2022 auprès d’un millier de salariés de bureau en France, on peut sérieusement s’inquiéter pour la cybersécurité des entreprises en France:
. 51% des salariés estiment que leur entreprise est vulnérable face aux risques de piratage informatique, et notamment les salariés les plus jeunes.
. Une grande partie des sondés n’identifient pas les emails frauduleux (entre 26% et 52% selon les mails testés).
. Les menaces et risques liés à l’utilisation d’internet sont encore en grande partie méconnus: entre 35% et 47% des répondants ne connaissent pas les risques testés.


Plus d’un répondant sur deux (51%) estime que leur entreprise est vulnérable face aux risques de piratage informatique (dont 11% qu’elle est «très vulnérable»).

 

Les plus jeunes (souvent davantage connaisseurs en technologie) sont les plus inquiets: 71% des 18-24 ans et 60% des 25-34 ans considèrent que leur entreprise est vulnérable face aux risques de piratage informatique.
Les salariés des grandes entreprises sont aussi inquiets (46%) que les salariés des TPE (48%).

Dans la même étude, OpinionWay a testé, auprès des salariés sondés, différents emails, frauduleux ou non-frauduleux, envoyés par des marques (Salesforce, Adobe, Payfit, Netflix, Google, Teams).
Voir les exemples ci dessous. Important: les adresses email de l’envoyeur étaient visibles.

Une grande partie des sondés ont estimé que les emails frauduleux étaient non-frauduleux: la moitié pour les emails de Google (52%) et Netflix (49%), les deux marques les plus connues, moins pour les emails d’Adobe (38%) et de Salesforce (26%).
Plus surprenant encore, les emails non-frauduleux ont été considérés comme frauduleux par un sondé sur deux (46% pour Teams, 48% pour PayFit). C’est-à-dire un résultat proche du hasard !
Pire encore: seuls 3% des sondés ont bien identifiés les 4 emails frauduleux et les 2 emails non-frauduleux.

Les femmes semblent «meilleures» que les hommes pour distinguer les emails frauduleux des emails non-frauduleux. Les plus de 50 ans sont les «meilleurs» pour reconnaître les emails frauduleux, mais les moins bons pour reconnaître les emails non-frauduleux.
Mais globalement, toutes les catégories sociales tombent dans le panneau.

Les menaces et risques liés à l’utilisation d’internet sont encore en grande partie méconnus. Sur les 10 risques cités ci-dessous, les salariés n’en connaissent que 6 en moyenne. Et pour chacun des risques testés, entre 35% et 47% des répondants ne le connait pas.
Seuls 53% des salariés déclarent connaître l’existence du harcèlement sur les réseaux sociaux (étrange!), du rançongiciel ou encore de l’utilisation d’informations personnelles (photos…) sans son consentement.

 

Méthodologie:


Emmanuel Charonnat

 

 

 

 

bandeau-cb-expert-fonce


Ce qu’il faut retenir

. 51% des salariés en France estiment que leur entreprise est vulnérable face aux risques de piratage informatique (dont 11% «très vulnérable»), et notamment les salariés les plus jeunes

. Une grande partie des sondés n’identifient pas les emails frauduleux (entre 26% et 52%) et la moitié n’identifie pas les emails non-frauduleux!

. Les menaces et risques liés à l’utilisation d’internet sont encore en grande partie méconnus (entre 35% et 47% des répondants ne les connaissent pas)


Lire aussi :

. Face aux risques liés à la cybersécurité, comment rassurer les Français? (avril 2022)

L’identité numérique certifiée rassure de plus en plus les Français (février 2022)

La confiance à l’égard d’Internet stagne dans un contexte de multiplication des malveillances (février 2022)

. Les salariés des grandes entreprises sont bien conscients des avantages de la data (janvier 2022)

. IA au travail : les craintes des salariés diminuent un peu (novembre 2021)

. Les employés de bureau plébiscitent les applis de visioconférence (septembre 2021)

Les liens entre les Français et la technologie sortent renforcés de la crise sanitaire (juillet 2021)

Les Français sont les plus opposés au monde au partage de leurs données médicales avec leur employeur ou des entreprises (mai 2021)

L’accélération des usages a fait progresser la confiance dans le numérique (février 2021)

L’année 2020 a bousculé les perceptions des Français vis-à-vis des nouvelles technologies (décembre 2020)

Intelligence artificielle au travail : menace ou opportunité? (novembre 2020)

Cybersécurité des entreprises: les salariés français sont informés mais continuent à prendre des risques (février 2020)


Accès à l’étude OpinionWay

Article précédent

Les études de la semaine du 2 mai 2022

Article suivant

Les classements 2022 des enseignes préférées des Français dans 10 catégories

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.