L’année 2020 a bousculé les perceptions des Français vis-à-vis des nouvelles technologies

Auteur : Aucun commentaire Partager :

La perception d’un impact positif sur le quotidien décline, mais les Français restent majoritairement intéressés par la technologie

Le baromètre annuel réalisé par l’Ifop pour l’Académie des technologies montre que les technologies constituent une source croissante d’inquiétude. Les Français sont désormais une majorité (56%) à se dire inquiets à ce sujet (+15 points par rapport à l’an dernier, +18 points vs 2018).

Par ailleurs, ils sont nettement moins nombreux qu’il y a une dizaine d’années à reconnaître leur impact positif sur le quotidien: 45% pour la santé (-25 points), 35% pour les loisirs numériques (-30 points), 25% pour l’alimentation (-21 points) et 21% pour l’environnement (-28 points).

Malgré ces inquiétudes, 61% des Français estiment que le progrès technologique reste synonyme de progrès pour l’humanité.

De plus, les produits «comportant une innovation technologique» suscitent une attirance en forte hausse par rapport à 2003 (+16 points): 55% de la population.

Une majorité des sondés pensent qu’Internet améliorera la qualité de la vie (59%) et que le développement technologique apportera une meilleure qualité de vie aux générations futures (58%).

Et les trois quarts des sondés se déclarent intéressés par la technologie (75%).

Ils sont moins nombreux (61%) à associer progrès technologique et compétitivité de l’économie.

La France et les pays européens sont loin d’apparaître en pointe en matière de recherche scientifique et technologique. Seuls 21% citent un pays européen (dont 9% la France), alors que 31% citent les USA, 23% la Chine et 13% le Japon
Les compétiteurs technologiques les plus inquiétants sont asiatiques pour les ouvriers (51%) et étasuniens pour les cadres (39%).

Le sondage révèle le sentiment d’un fort déficit d’information sur les sujets de science et de technologie. Seuls 33% estiment être suffisamment bien informés, un chiffre inchangé depuis 2000, alors que 58% des Français estiment être mal informés.

Les résultats mettent également en lumière le nombre limité d’institutions et de personnes suffisamment crédibles pour combler leurs attentes. Ainsi, seuls les scientifiques et les journaux scientifiques ont la confiance d’une majorité de Français et Françaises, loin devant les représentants du gouvernement.

Enfin, plus de trois quarts des sondés souhaitent que les citoyens soient plus impliqués dans les décisions sur des technologies controversées (77%) et estiment que le gouvernement n’informe pas suffisamment des conséquences de la technologie (75%).

Méthodologie:
L’enquête Ifop pour l’Académie des technologies a été menée en ligne, du 15 au 16 octobre 2020, auprès d’un échantillon de 1018 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas au regard de critères socio-démographiques (sexe de l’individu ; âge de l’individu), de critères socioprofessionnels (profession de l’individu) et de critères géographiques (région et taille de l’unité urbaine de la commune résidence).

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 56% Français sont inquiets vis à vis des nouvelles technologies , soit +15 points par rapport à 2019

. Santé, loisirs, alimentation, environnement… les Français sont nettement moins nombreux qu’il y a une dizaine d’années à reconnaître leur impact positif sur le quotidien

. Pour 61% des Français, le progrès technologique reste synonyme de progrès pour l’humanité et, pour 61% aussi, synonyme de compétitivité de l’économie

. 75% des sondés se déclarent intéressés par la technologie

. Seuls 33% des sondés estiment être suffisamment bien informés sur les sujets de science et de technologie

. La France et les pays européens sont loin d’apparaître en pointe en matière de recherche scientifique et technologique


Lire aussi :

. La défiance à l’égard de la parole des scientifiques se généralise à de nombreux domaines (décembre 2020)

. Intelligence artificielle au travail : menace ou opportunité? (novembre 2020)

. Avec la crise sanitaire, Internet renforce sa place dans le parcours d’achat (octobre 2020)

. Quels équipements technologiques les Français auraient souhaité renouveler cette année? (juin 2020)

. Nous n’aurions jamais pu réussir le confinement sans le numérique (juin 2020)

L’épidémie a moins digitalisé la France que le UK, les USA ou encore l’Allemagne (juin 2020)

Les Français plébiscitent les outils numériques «civiques» (mars 2020)

Qu’est-ce que les Français anticipent et souhaitent pour 2030? (janvier 2020)

Impact du numérique sur l’environnement: les Français en sont de plus en plus conscients (décembre 2019)

Le développement du numérique, menace ou opportunité? La France coupée en deux. (novembre 2019)

Quels sont les effets négatifs du numérique au travail? (novembre 2019)

Quels sont les bons vecteurs pour communiquer sur une étude scientifique? (juillet 2019)

Les utilisations concrètes de l’IA et ses conséquences pour la société, perçues par les Français (avril 2019)

Les Français sont en manque de culture scientifique  (octobre 2018)


Accès à l’étude Ifop pour l’Académie des technologies

Article précédent

Les Français plébiscitent le click and collect

Article suivant

La publicité sur l’audio digital conserve une évolution positive en 2020

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.