Prévisions marché pub média versus Réalisé 2021 : Bravo à Zenith!

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Edito CB Expert – Retour vers le passé. Pour 2021, les prévisions de Zenith (Publicis) sont celles qui se rapprochent le plus du juge de paix, le BUMP.

Le BUMP – baromètre du marché pub unifié par l’Irep, France Pub et Kantar – a publié son bilan 2021 du marché de la publicité et de la communication en France. C’est le juge de paix du marché.
Et c’est l’occasion de comparer ces résultats officiels aux prévisions faites par les uns et les autres, en particulier celles présentées à notre événement annuel AdForecast #5.
Le 20 octobre dernier, trois agences médias (Dentsu, Magna/Mediabrands, Zenith) jouaient le jeu de la prévision lors de notre conférence, co-organisée par CB News et BearingPoint (voir le replay). Alors que le résultat du premier semestre était connu (cf BUMP S1 2021), elles annonçaient la couleur pour le cumul annuel 2021 et pour 2022. Voici leurs prévisions, ainsi que celles de Havas qui a aussi, pour la première fois, joué le jeu de la prévision partagée dans notre magazine CB Expert dédié aux prévisions.


Alors que le premier semestre 2021 avait rebondi de +34% pour le cumul des 5 médias historiques et du digital (versus le S1 2020 très atypique), trois agences prévoyaient un atterrissage annuel 2021 entre +13% (Magna) et +15% (Dentsu, Havas). Ce qui signifiait un net ralentissement de la croissance pour la fin d’année.

Plus optimiste, une agence se démarquait des autres : Zenith (Publicis) annonçait au moins 6 points de croissance supplémentaire (+21,5%) et Philippe Nouchi, expert média du groupe et en charge de la prévision média, écrivait dans nos colonnes, en octobre dernier: «Ce qui est remarquable, c’est que l’on est même (légèrement) au-delà de nos prévisions d’avant crise pour 2021. C’est comme si la crise n’avait pas eu lieu… mais pas pour tous les médias.»

Alors, qui a eu finalement raison ?

D’après le bilan annuel 2021 du BUMP, le marché publicitaire a progressé de +19,9% en 2021, sur le périmètre des revenus des 5 médias historiques (TV, cinéma, radio, presse, publicité extérieure) et Internet. C’est donc sans conteste Zenith qui était le plus proche avec une surestimation du marché de +1,6 points, alors que les autres agences ont nettement sous-estimé le marché (entre -4,8 et -6,8 points selon les agences).
Le BUMP lui-même a réalisé une prévision sous-estimatrice, 6 mois plus tôt, pour l’année 2021, concernant les dépenses de communications des annonceurs (à ne pas confondre avec les revenus pub des médias). En mars 2021, le BUMP prévoyait:
. Marché de la communication : +13,2% (vs réalisé : +17,0%)
. 5 médias historiques : +8,8% (vs réalisé : +15,9%)
. Médias numériques : +14,7% (vs réalisé : +20,2%)
. Autres canaux : +14,7% (vs réalisé : +16,0%)
Le BUMP avait donc sous-estimé, un an à l’avance, la reprise des médias historiques de 7 points et la hausse du digital de 5,5 points.

Si maintenant on revient encore plus loin en arrière, en octobre 2020, lors de l’event AdForecast #4, à un moment où faire de la prévision s’apparentait vraiment à de la science-fiction, la prévision de Zenith pour l’année 2021 était déjà la plus optimiste (+9,7% contre moins de +8% pour GroupM et Magna) et donc finalement la plus proche de la réalité (+19,9%).

Je dis donc, cette année : Bravo à Zenith pour leur prévision 2021, à la fois la plus optimiste et la plus réaliste du marché.

Et je vous donne rendez-vous, en octobre prochain, à AdForecast#6, probablement le 18 octobre, pour un nouvel exercice de prévision, intégrant, je l’espère, une dose de science-fiction (en référence à cette prise de parole de Pierre Calmard).

 

Emmanuel Charonnat

 

 

 

 

bandeau-cb-expert-fonce


Lire aussi :

. Prévisions 2022 du marché français de la com’: les pertes de 2022 seront effacées (mars 2022)

. Marché pub français en 2021 : un bilan bien plus haut que prévu (mars 2022)

. La croissance du marché français de la pub digitale prévue à +18% en 2022 (février 2022)

Pub online : le display est le grand gagnant de l’année 2021 (janvier 2022)

Le marché de la publicité digitale a fortement rebondi en 2021, boosté par le Retail Media (janvier 2022)

. Marché pub français : la reprise amorcée au 1er semestre s’amplifie au T3 (novembre 2021)

. Un effacement rapide mais hétérogène de la crise (octobre 2021)

. AdForecast#5 : les prévisions 2021/2022 de CB Expert et de 4 agences médias (octobre 2021)

Adforecast#5 : le replay de la conférence (octobre 2021)

AdForecast#5 : le magazine CB Expert «Penser le futur: Les nouveaux équilibres» (octobre 2021)

Marché pub français S1 2021 : les médias passés au crible (septembre 2021)

Le marché pub français rebondit fortement au 1er semestre 2021… et ce n’est pas fini! (septembre 2021)

. Bilan S1 de la pub digitale en France: le marché rebondit très fortement (juillet 2021)

Un scénario de forte progression du marché publicitaire français en 2021 (juin 2021)

Bilan du marché pub français au 1er trimestre 2021: la reprise se fait attendre (mai 2021)

Prévisions 2021 du marché pub français: le rebond est surtout attendu pour le second semestre (mars 2021)

Bilan du marché pub 2020 et des dépenses des annonceurs: le digital et les médias ont mieux résisté que les autres canaux de communication (mars 2021)

Marché pub France 2020 : la banque/assurance dépasse l’automobile pour devenir le 2ème secteur investisseur (mars 2021)


Accès au communiqué du BUMP et au replay de la présentation sur le site de l’Irep

Accès à la présentation du BUMP sur le site de Kantar

Article précédent

L’HEBDO CB EXPERT – Expertise Médias, Marketing & Digital

Article suivant

Les études de la semaine du 21 mars 2022

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.