L’hostilité des Français pour la chasse remise en questions

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Une majorité de Français juge que la chasse participe à la vie rurale et maintient un lien social et intergénérationnel dans les campagnes

L’Ifop a réalisé, en février dernier, pour la Fédération Nationale des Chasseurs, une étude qui questionne le rapport des Français à la chasse et aux chasseurs, et remet en questions leur hostilité.

Tout d’abord, 38% des Français déclarant connaitre au moins un chasseur dans leur entourage. Ce taux varie entre 31% (agglomération parisienne) et 48% (communes rurales).

 

Ensuite, 8% des sondés déclarent être (2%) ou avoir été (6%) eux-mêmes chasseurs. Ceux-ci sont sur-représentés parmi les artisans/commerçants (18%) et les Français issus des classes populaires (10%) contre seulement 3% et 4% parmi les professions intermédiaires et les cadres.

La pratique de la chasse souffre d’une large méconnaissance au sein de la population française: à peine un tiers des personnes interrogées (34%) s’estiment bien informées sur la chasse, révélant une importante marge de progrès sur ce point, souligne l’Ifop, qui constate que 49% des personnes déclarant connaitre un chasseur se disent bien informés sur la chasse, contre seulement 24% parmi ceux n’en connaissant pas.

«Dans ce contexte de faible connaissance, les Français se montrent majoritairement hostiles à la chasse», poursuit l’Ifop. Ainsi 55% des sondés se disent défavorables à la chasse, contre seulement 18% des personnes interrogées s’y déclarant favorables. Le quart restant (27%) y étant indifférents. L’Ifop remarque que plus les répondants se déclarent informés sur la chasse et les chasseurs, plus ils y sont favorables: 47% y sont favorables parmi les «très informés» contre seulement 7% parmi les «très mal informés».

Cependant, plusieurs questions posées par l’Ifop apportent des réponses indiquent une moindre hostilité:
. Pour 60% des personnes interrogées, les chasseurs se montrent utiles pour l’entretien des espaces naturels.
. 73% des sondés jugent positives les actions des chasseurs dans la plantation des haies.
. Sur le plan de la «production» issue de la chasse, 63% des Français se déclarent prêts à acheter du gibier français, dont plus d’un quart (27%) y seraient même «tout à fait prêts».
. 67% des Français reconnaissent que les chasseurs sont indispensables pour limiter la prolifération d’espèces sauvages comme les sangliers pouvant provoquer d’importants dégâts dans les cultures agricoles ou causer des accidents de la circulation.
. 56% des personnes interrogées considèrent que les chasseurs sont avant tout des passionnés de nature attachés à leurs valeurs rurales.
. 57% des Français jugent que la chasse participe à la vie rurale et maintient un lien social et intergénérationnel dans les campagnes.
. Pour 77% des Français, «il est nécessaire de conserver nos traditions», ce qui représente un «socle considérable dans l’opinion publique sur lequel les chasseurs, porteur d’une pratique elle-même traditionnelle, pourraient s’appuyer pour promouvoir leurs actions», estime l’Ifop.

Par ailleurs, les Français estiment très largement (88%) que les chasseurs doivent mieux informer les habitants en période de chasse, et qu’ils devraient communiquer davantage sur leurs actions et pratiques (74%).

 

Méthodologie:
. L’enquête a été menée en ligne, du 16 au 19 février 2021, auprès d’un échantillon de 2 034 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 38% des Français déclarant connaitre au moins un chasseur dans leur entourage et 8% sont ou ont été chasseurs

. Seuls 34% des sondés s’estiment bien informés sur la chasse et 55% se déclarent plutôt défavorables à la chasse (contre seulement 18% de favorables)

. 57% des Français jugent que la chasse participe à la vie rurale et maintient un lien social et intergénérationnel dans les campagnes

. 74% des Français estiment que les chasseurs devraient communiquer davantage sur leurs actions et pratiques


Lire aussi :

. Les Français sont moins connectés à la nature que la moyenne mondiale (mars 2021)

. Les Français sont toujours plus nombreux à soutenir les interdictions de sources de souffrance animale (janvier 2021)

Cas Effie – Fondation 30 Millions d’Amis : Championne de l’abandon des animaux, la France s’indigne et réagit (décembre 2020)

Pourquoi consomme-t-on de la viande bio? (novembre 2020)

. Le sentiment de dégradation s’étend à l’ensemble des milieux naturels (octobre 2020)

11 enseignements sur les Français et les animaux de compagnie (juin 2020)

Le lien de confiance entre les Français et le monde agricole retrouve un niveau élevé (mars 2019)

Comment évolue la consommation de viande en France? (septembre 2018)

Combien de Français font attention à l’origine de la viande qu’ils consomment ?  (juin 2018)

Sept insights sur les propriétaires de chien et sur les propriétaires de chat (mars 2018)

Les Français sont de plus en plus sensibles au bien-être des animaux  (mars 2018)

Dix insights sur les Français et les animaux (mars 2017)


Accès à l’étude Ifop

Article précédent

Reprise : les salariés du privé et les patrons de TPE/PME sont confiants mais…

Article suivant

La pyramide des âges en France par structure familiale

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.