Les Français sont moins connectés à la nature que la moyenne mondiale

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Plus les citoyens ont un score de connexion à la nature important, plus leur niveau de bonheur et de confiance en l’avenir sont élevés

BVA a réalisé pour le Groupe Rocher le Baromètre «Reconnect People to Nature» mené en septembre 2020 auprès de 19000 citoyens dans 19 pays dans le monde.

A partir des résultats, BVA a créé un score de connexion à la nature, calculé à partir de trois dimensions : cognitive (connaissance de la nature), comportementale (intensité de contact) et émotionnelle (attachement).

Le score de connexion à la nature est de 7,2/10 sur l’ensemble des 19 pays étudiés mais de 7/10 en France.
Les pays dont les citoyens sont les plus connectés à la nature sont l’Inde (8), le Mexique (7,8) et le Brésil (7,7) alors que les pays les moins connectés sont la Corée du Sud (6,4) et surtout le Japon (5,3).
Les Russes (7,4) et les Américains (7,3) sont plus connectés à la nature que les Français.

Un fossé générationnel et socio-économique apparait clairement. Les 16-24 ans sont moins connectés à la nature (6,9) que les 35-64 ans (7,3). Les chômeurs et inactifs (6,9) le sont moins que les CSP+ (7,4).

L’étude a permis de démontrer un lien très fort entre le niveau de connexion à la nature et le niveau de bonheur et de confiance, quel que soit le pays: plus les citoyens ont un score de connexion à la nature important, plus leur niveau de bonheur et de confiance en l’avenir sont élevés, que ce soit leur avenir personnel ou celui du pays ou de la planète. De la même manière, le sentiment de parvenir à faire face au quotidien est lui aussi indexé sur le degré de connexion à la nature.

 

Le besoin de nature est insatisfait : 85% des répondants à l’échelle mondiale ressentent le besoin d’être en contact plus régulier avec la nature, y compris dans les pays où les citoyens sont déjà fortement connectés à la nature. En France, ils sont 81%.

 

Les principaux freins évoqués pour expliquer ce temps insuffisant passé dans la nature sont le manque de temps (57%) et l’éloignement de la nature par rapport au lieu de vie (20%).

Méthodologie:
Cette étude a été menée en ligne, du 7 au 21 septembre 2020, auprès de 19000 citoyens de 19 pays dans le monde (1000 par pays).
La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, région et revenu.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Le score de connexion à la nature est de 7,2/10 sur l’ensemble des 19 pays étudiés mais de 7/10 en France

. Le pays dont les citoyens sont les plus connectés à la nature est l’Inde (8) alors que le pays le moins connecté est le Japon (5,3)

. Les 16-24 ans sont moins connectés à la nature (6,9) que les 35-64 ans (7,3)

. Plus les citoyens ont un score de connexion à la nature important, plus leur niveau de bonheur et de confiance en l’avenir sont élevés

. 85% des répondants à l’échelle mondiale et 81% des Français ressentent le besoin d’être en contact plus régulier avec la nature


Lire aussi :

. Stations de montagne : 10 insights sur leur image et la perception de leur avenir (février 2021)

. Le sentiment de dégradation s’étend à l’ensemble des milieux naturels (octobre 2020)

Les Français sont plus préoccupés qu’avant la crise par les enjeux écologiques (septembre 2020)

Plus d’un Français sur deux a déjà réfléchi à l’impact écologique de ses loisirs (septembre 2020)

Ecologie: les Français pessimistes mais prêts à agir (septembre 2019)

. C’est quoi pour vous les vacances ? (juillet 2019)

Combien de Français feront du bateau cet été? (juin 2019)

Mobilité choisie ou subie, enracinement voulu ou contraint : quatre catégories de Français (février 2019)

Vacances d’été : quelles motivations à partir à la montagne ? (juin 2018)

Quelles sont les vacances idéales des Français ?  (juin 2018)

Dépenses de loisirs de plein air : toujours plus de sports pour les Français  (septembre 2017)

En France, les Parisiens sont les moins satisfaits de leur cadre de vie (juin 2017)

Où et dans quel cadre les Français préfèreraient-ils vivre? (mars 2017)


Accès à l’étude BVA

Article précédent

Un an après : ce qui a changé dans les comportements de consommation

Article suivant

Les études de la semaine du 22 mars 2021

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.