Plus d’un Français sur deux a déjà réfléchi à l’impact écologique de ses loisirs

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Les dépenses loisirs seront les premières que les Français réduiront en cas de pertes de revenus mais un Français sur quatre envisage de consacrer un budget plus important à ses abonnements internet

Dans le cadre d’une enquête OpinionWay pour Sofinco, menée au début de l’été (1er et 2 juillet), un tiers des Français déclare qu’ils envisagent de dépenser moins dans l’année à venir concernant leurs loisirs (33%).
A titre de comparaison, ils étaient 25% l’an dernier, mais ils étaient 35% en 2013 et 32% en 2014. La situation n’est donc pas dramatique et la grande majorité des répondants envisagent de dépenser autant (58%) ou plus (7%) que l’an dernier.

 

Plus d’un tiers de ceux qui envisagent réduire leur budget loisirs évoquent, comme raisons, le manque de moyens (36%) et/ou le risque de ne pas pouvoir pratiquer leurs activités pour des raisons sanitaires (35%).

 

La majorité des répondants disent que «leurs dépenses loisirs seront les premières qu’ils réduiront en cas de pertes de revenus» (72%), que «la crise économique à venir les incite à reconsidérer les loisirs gratuits» (65%), qu’«avec la crise sanitaire ils ont passé encore plus de temps de loisirs devant les écrans» (61%) et qu’ils «ont déjà réfléchi à l’impact écologique de leurs loisirs» (52%).
Notons aussi que 37% affirment que la crise sanitaire leur a donné le goût de nouveaux loisirs et 36% des parents déclarent qu’ils vont réduire le budget loisirs de leurs enfants, soit une proportion un peu supérieure à celle des Français envisageant de dépenser moins concernant leurs loisirs (33%).
Enfin plus d’un quart des sondés (26%) disent que «leur consommation d’Internet pendant le confinement leur a donné envie de consacrer un budget plus important à leurs abonnements en ligne/internet»

 

Méthodologie:
Cette étude a été menée en ligne, du 1er au 2 juillet 2020, auprès d’un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Début juillet, 33% des Français déclaraient envisager de dépenser moins dans l’année à venir concernant leurs loisirs (vs 25% l’an dernier)

. Le manque de moyens (36%) et le risque de ne pas pouvoir pratiquer leurs activités pour des raisons sanitaires (35%) sont les premières raisons de réduire son budget loisirs

. 52% des Français disent avoir déjà réfléchi à l’impact écologique de leurs loisirs

. 72% des sondés disent que leurs dépenses loisirs seront les premières qu’ils réduiront en cas de pertes de revenus

. 26% disent que leur consommation d’Internet pendant le confinement leur a donné envie de consacrer un budget plus important à leurs abonnements en ligne


Lire aussi :

. Moins d’adhérents dans les clubs sportifs cette année (septembre 2020)

. Comment ont évolué les dépenses de consommation des Français cet été? (août 2020)

. Pour quelles dépenses les Français ont-ils l’intention de faire des économies? (août 2020)

. Les Français craignent plus de fréquenter les salles de sport que les cinémas (août 2020)

Monde d’après : 9 insights sur les nouveaux modes de vie et les attentes des Français (juillet 2020)

. Secteurs du tourisme et des loisirs : qui sont les promophiles? (juillet 2020)

Dans quels domaines les Français ont-ils l’intention de dépenser moins que l’an dernier? (juin 2020)

En manque de sport, les enfants aimeraient se rattraper à la rentrée (juin 2020)

Quelles activités de culture et de loisirs manquent le plus aux Français? (mai 2020)


Accès à l’étude OpinionWay pour Sofinco

Article précédent

Combien de Français envisagent de réduire leurs dépenses dans les mois à venir?

Article suivant

L’image des marques auto en France : Peugeot conforte son leadership

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.