Organisation du travail et des bureaux post-crise: les Français veulent que ça change!

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Les salariés attendent des actions pour améliorer l’ambiance de travail, davantage de flexibilité dans les horaires et des accords sur le télétravail

Selon une étude Odoxa menée les 10 et 11 mars, 78% des Français estiment que l’organisation du travail et des bureaux doit évoluer une fois la crise sanitaire passée.
Cette proportion monte à 80% chez les salariés, à 82% chez les Parisiens et à 89% chez les cadres.

Le bureau individuel est l’organisation la plus appréciée par les salariés (78%), loin devant les «open space» (44%) ou les «flex office» (53%, bureau flexible en français).

 

Les nouvelles organisations (coworking, open space, les flex office) sont nettement plus appréciées par les jeunes.

L’ambiance de travail apparait comme le critère clé du bien-être en entreprise (56%), avant même le niveau de rémunération (50%). Les relations avec les collègues (43%) sont également très importantes : elles sont plus souvent citées que la stabilité de l’emploi (33%), l’intérêt (30%) et le sens (24%) que l’on trouve dans son travail.

 

En conséquence, les salariés attendent principalement des actions pour améliorer l’ambiance de travail (51%), pour davantage de flexibilité dans les horaires (42%) et des accords sur le télétravail (41%).

 

Méthodologie:
Cette étude a été réalisée en ligne, les 10 et 11 mars 2021, auprès d’un échantillon de 1005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 78% des Français et 82% des salariés estiment que l’organisation du travail et des bureaux doit évoluer une fois la crise sanitaire passée

. Le bureau individuel est l’organisation la plus appréciée par les salariés (78%), loin devant les «open space» (44%) ou les «flex office» (53%)

. Les nouvelles organisations (coworking, open space, les flex office) sont nettement plus appréciées par les jeunes

. L’ambiance de travail apparait comme le critère clé du bien-être en entreprise (56%), avant même le niveau de rémunération (50%)

. Les salariés attendent principalement des actions pour améliorer l’ambiance de travail (51%), pour davantage de flexibilité dans les horaires (42%) et des accords sur le télétravail (41%)


Lire aussi :

nos articles sur les ressources humaines

. En Europe, les jeunes français sont les moins intéressés par les métiers du digital (mars 2021)

Quels sont les métiers d’avenir, selon les Européens? (mars 2021)

Huit insights sur les Français et le télétravail, après un an de crise sanitaire (mars 2021)

Les salariés sont prêts pour de nouveaux rythmes de travail (février 2021)

Intelligence artificielle au travail : menace ou opportunité? (novembre 2020)

La crise a renforcé la confiance des dirigeants envers leurs collaborateurs (novembre 2020)

Télétravail : quelles sont les pistes d’amélioration les plus importantes? (juin 2020)

Quels sont les actifs les plus favorables au télétravail? (mai 2020)

Les conditions de travail pendant la pandémie dans 7 pays (avril 2020)

Quel est le métier idéal selon les Français ? (janvier 2020)

Monde du travail : qu’est-ce qui attire les jeunes ?  (janvier 2019)

Flexibilité sur les horaires et télétravail parmi les aspirations des salariés français (octobre 2018)

Plus de 4 salariés français sur 10 souhaiteraient travailler dans une start-up (décembre 2017)

Quels sont les services qu’une entreprise devrait mettre à disposition de ces salariés?  (décembre 2016)

Qu’est-ce qui motive les actifs à se rendre au bureau le matin ?  (novembre 2016)


Accès à l’étude Odoxa

Article précédent

Musique : la croissance des revenus du streaming par abonnement s’est accélérée en 2020

Article suivant

CB Expert et Harris Interactive lancent le Baromètre sur le moral des marketers et des communicants en France

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.