Les salariés sont prêts pour de nouveaux rythmes de travail

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Pour ceux qui ont vécu le télétravail celui-ci a eu un impact positif sur leur sentiment d’autonomie, leur bien-être de façon générale, leur productivité et efficacité, ou encore leur investissement dans leur travail

Après une première édition réalisée en janvier 2020 pour Welcome to the Jungle, Ipsos publie une nouvelle vague de l’Observatoire des rythmes de travail des Français, dont le terrain a été effectué entre le 15 au 24 décembre 2020.

Les différents dispositifs d’aménagement des rythmes de travail testés sont favorablement accueillis par les salariés. C’est le «télétravail partiel (quelques jours par semaine au maximum)» qui arrive en tête du palmarès, avec 77% des salariés qui considèrent que ce dispositif va dans le bon sens. C’est 5 points de plus qu’il y a un an, avant le début de la crise sanitaire et les différents confinements.

Les horaires flexibles – la possibilité de choisir ses horaires avec une durée de travail hebdomadaire similaire – (74%, + 2 points) et la semaine de 4 jours (62%) sont également perçus favorablement par une large majorité de salariés français.

Les avis sont en revanche nettement plus partagés sur le télétravail complet (51% de bonnes opinions, +3 points en un an, contre 46% de jugements négatifs), la journée de 5 heures (48% d’opinions favorables, contre 50%) voire plutôt critiques pour les congés illimités (42% pour, 55% contre).

 

L’intérêt personnel pour certains de ces dispositifs est également en nette hausse par rapport à l’an dernier. C’est notamment le cas du télétravail partiel (56% des salariés se disent intéressés, +9 points vs janvier 2020) et, dans une moindre mesure, du télétravail complet (31%, +6 points).

 

Pour ceux qui ont vécu le télétravail au cours de la dernière année, celui-ci a eu un impact positif sur leur sentiment d’autonomie (61%, contre 7% d’avis contraires), leur bien-être de façon générale (56%, contre 13%), leur productivité et efficacité (55%, contre 11%) ou encore leur investissement dans leur travail (53%, contre 11% qui pensent le contraire).

A l’inverse, son impact a été contrasté pour ce qui est des relations avec les collègues (35% de positif et 21% de négatif) et surtout du sentiment d’isolement (26% de positif contre 26% de négatif).

 

Un salarié sur deux (50%, +4 points) pense que les dispositifs d’aménagement des rythmes de travail seront plus répandus en France dans les années à venir. Ce taux grimpe à 58% lorsqu’il s’agit d’estimer l’évolution de ses dispositifs dans les pays européens voisins.
En revanche, ce taux descend à 36% quand il s’agit de sa propre entreprise

 

 

Méthodologie:
Cette enquête a été menée en ligne, du 15 au 24 décembre 2020, auprès d’un échantillon représentatif de 1000 salariés français âgés de 18 ans et plus. La méthode des quotas a été appliquée au sexe, à l’âge, à la profession de l’interviewé, à la région et à la catégorie d’agglomération.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Les différents dispositifs d’aménagement des rythmes de travail testés sont favorablement accueillis, et en particulier le télétravail partiel, les horaires flexibles et et la semaine de 4 jours

. L’intérêt personnel pour certains de ces dispositifs est également en nette hausse par rapport à l’an dernier, notamment le télétravail partiel (56%, +9 points en un an) et le télétravail complet (31%, +6 points)

. Pour ceux qui ont vécu le télétravail celui-ci a eu un impact positif sur leur sentiment d’autonomie, leur bien-être de façon générale, leur productivité et efficacité, ou encore leur investissement dans leur travail

. 50% des salariés pensent que les dispositifs d’aménagement des rythmes de travail seront plus répandus en France dans les années à venir, mais seulement 36% le pensent concernant leur propre entreprise


Lire aussi :

nos articles sur les ressources humaines et sur le télétravail

. La crise a renforcé la confiance des dirigeants envers leurs collaborateurs (novembre 2020)

. Le deuxième confinement, plus light, donne lieu à moins de discipline et plus de déplacements (novembre 2020)

Intelligence artificielle au travail : menace ou opportunité? (novembre 2020)

Près d’un chef d’entreprise sur trois a accéléré son développement digital (novembre 2020)

Nous n’aurions jamais pu réussir le confinement sans le numérique (juin 2020)

Télétravail : quelles sont les pistes d’amélioration les plus importantes? (juin 2020)

Santé : le confinement et le télétravail accentueraient le mal de dos des Français (juin 2020)

Quels sont les actifs les plus favorables au télétravail? (mai 2020)

En France, les conditions de télétravail des salariés se sont améliorées, ainsi que leur productivité (mai 2020)

Les conditions de travail pendant la pandémie dans 7 pays (avril 2020)

Les téléchargements d’applis de vidéoconférence s’envolent (avril 2020)

. Flexibilité sur les horaires et télétravail parmi les aspirations des salariés français (octobre 2018)

Pour quelles raisons consulte-t-on ses mails professionnels en vacances ?  (août 2018)

Au travail, quelles sont les évolutions positives et négatives les plus attendues ?  (novembre 2017)

Quels sont les services qu’une entreprise devrait mettre à disposition de ces salariés ?  (décembre 2016)

Qu’est-ce qui motive les actifs à se rendre au bureau le matin ?  (novembre 2016)


Accès à l’étude Ipsos

Article précédent

Les marques plébiscitent le QRP

Article suivant

Crise sanitaire : pourquoi les Français privilégient-ils les marques françaises?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.