En France, les femmes sont-elles devenues plus sportives que les hommes?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Budget, temps, infrastructures… les femmes font face à des obstacles plus importants que les hommes pour pratiquer davantage de sport

Selon une étude menée fin janvier par Odoxa, la pratique sportive est désormais plus répandue chez les femmes (53% en font au moins une fois par mois) que chez les hommes (49%). Il y a moins de 4 ans, en mai 2016, la situation était inversée: 49% des femmes et 54% des hommes pratiquaient un sport au moins une fois par mois.
Si l’on regarde la fréquentation hebdomadaire, la conclusion est la même: 42% des femmes pratiquent un sport au moins une fois par semaine contre 40% des hommes.

Sur l’ensemble de la population française, le sport le plus pratiqué est la randonnée (59%), devant la natation (40%), le footing (33%), le cyclisme (33%) et la musculation/ gymnastique/ fitness (32%).
Le sport qui compte le plus de réguliers (au moins une fois par mois) parmi ses pratiquants est la musculation/ gymnastique/ fitness (14% parmi 32%), suivie par la randonnée (20% parmi 59%) et le football (4% parmi 12%).


Cyclisme
, football et sports collectifs chez les hommes contre natation, fitness, danse ou équitation chez les femmes : certains sports restent encore particulièrement sexués.

Les femmes pratiqueraient donc plus que les hommes. Et pourtant elles déclarent faire face à des obstacles plus importants que les hommes pour pratiquer davantage de sport:
. le manque de budget (64% des femmes l’affirment contre 46% des hommes),
. un emploi du temps trop chargé (61% vs 57% des hommes),
. le manque d’infrastructures près de chez elles (45% vs 32% des hommes). Enfin, 32% des femmes jugent qu’il n’y aurait pas suffisamment de pratiquantes ou d’équipes féminines à proximité de chez elles.

Cette étude a été réalisée en ligne, les 29 et 30 janvier 2020, auprès d’un échantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. La situation s’est inversée en 4 ans : les femmes sont plus nombreuses que les hommes à faire du sport, au moins une fois par semaine ou au moins une fois par mois

. Le sport le plus pratiqué est la randonnée (59%), devant la natation (40%), le footing (33%), le cyclisme (33%) et la musculation/gymnastique/fitness (32%)

. Cyclisme, football et sports collectifs chez les hommes contre natation, fitness, danse ou équitation chez les femmes : certains sports restent sexués

. Budget, temps, infrastructures… les femmes font face à des obstacles plus importants que les hommes pour pratiquer davantage de sport


Lire aussi :

. Combien de Français ont l’intention de s’inscrire dans une salle de sport cette année? (février 2020)

Comment les Français perçoivent-ils le e-sport? (octobre 2019)

La pratique du sport a gagné 11 points en 11 ans (juillet 2019)

Combien de Français feront du bateau cet été? (juin 2019)

L’utilisation des objets connectés pendant les activités sportives (juin 2019)

Sport et digital : quatre comportements qui se répandent  (octobre 2018)

Les Français de 16-25 ans sont de plus en plus sportifs … à domicile (février 2018)

Sports de riches vs sports accessibles : la perception des Français  (décembre 2017)

Dépenses de loisirs de plein air : toujours plus de sports pour les Français  (septembre 2017)

Les Français et le sport : je t’aime, moi non plus… (août 2017)


Accès à l’étude d’Odoxa

Article précédent

St Valentin 2020 : ce qu’il faut savoir pour réussir ses campagnes

Article suivant

Quand la pub améliore l’expérience utilisateur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.