Marché des études : le Do-It-Yourself a la cote auprès des marketers

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Pour simplifier la vie des professionnels des insights, le tryptique qualité, facilité d’utilisation et innovation est au centre des attentions

Toluna-Harris interactive a mené une enquête internationale sur l’évolution des pratiques et la transformation des métiers et des usages dans le secteur des études. 395 marketers ont été interrogés entre le 22 avril et 18 mai 2022, dans le monde, dont 58 en France.

Ils sont 85% à utiliser des études Do-It-Yourself (dont 37% au moins la moitié du temps) et la même proportion (85%) à utiliser des études confiées entièrement à un prestataire (dont 46% au moins la moitié du temps). En France, ces taux sont de 82% et 97% respectivement.

« Face à des contraintes fortes de budgets et ressources internes limitées et d’exigence d’actionnabilité, les responsables insights font quasiment tous cohabiter deux approches: des études confiées entièrement à leurs prestataires et des études réalisées entièrement sur des plateformes DIY » commentent Nathalie Perrio-Combeaux et Patrick Van Bloeme, co-présidents de Toluna- Harris Interactive France.

Par ailleurs, 64% des répondants (59% en France) s’attendent à augmenter leur usage du DIY dans les prochaines années.

D’après l’étude, «changement et retournement de situation deviennent la norme, impactant clairement la répartition des budgets d’études ». Ainsi, 31% des budgets actuels sont alloués à des études de compréhension du marché, devenant le premier domaine d’investissements en études (37% en France). De plus, 58% des sondés s’attendent à une augmentation du nombre d’études sur ce domaine (53% en France).

Les premiers défis auxquels font face les marketers sont les budgets limités et les ressources internes limitées, puis les enseignements actionnables et les défis liés à la rapidité (équilibre entre rapidité et qualité, rapidité de livraison des données).
Les organisations se concentrent d’abord sur les enseignements actionnables, les approches innovantes et la difficulté d’intégration de données de sources multiples.

 

Jugées moins prioritaires aujourd’hui, la question de la scalabilité, la formation sur les plateformes technologiques, la rétention des équipes et l’intégration de différentes sources de données sont perçues comme étant les 4 priorités de demain.

 

Afin de simplifier leur travail quotidien, les professionnels attendent des prestataires qu’ils se concentrent sur la qualité (1er sujet dans le monde) et sur la facilité d’utilisation des résultats (1er sujet en France).

«Pour simplifier la vie des professionnels des insights, le tryptique qualité, facilité d’utilisation et innovation est au centre des attentions. Le besoin d’accompagnement stratégique et de workshop est spécialement attendu par les Français. Au final le challenge des professionnels des insights reste de trouver de nouvelles solutions, qu’elles soient technologiques, organisationnelles ou méthodologiques pour maximiser leur impact et la prise de décision.» concluent Nathalie Perrio-Combeaux et Patrick Van Bloeme.

 

Méthodologie:
. Terrain d’enquête mené en ligne du 22 avril au 18 mai 2022 auprès de 395 professionnels du Marketing et Insights, dont 58 répondants en France, représentant 25 secteurs d’activités.

. Pays couverts : France, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Brésil, Mexique, USA, Australie, Chine, Hong Kong, Inde, Nouvelle-Zélande, Singapour.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 85% des marketers utilisent des études Do-It-Yourself et 85% utilisent des études confiées entièrement à un prestataire (82% et 97%)

. 31% des budgets études sont alloués à des études de compréhension du marché, et 58% des sondés s’attendent à une augmentation du nombre d’études sur ce domaine

. Les premiers défis auxquels font face les marketers sont les budgets limités et les ressources internes limitées, puis les enseignements actionnables et les défis liés à la rapidité

. Moins prioritaires aujourd’hui, la scalabilité, la formation sur les plateformes technologiques, la rétention des équipes et l’intégration de différentes sources de données sont perçues comme étant les priorités de demain

. Afin de simplifier leur travail quotidien, les professionnels attendent des prestataires qu’ils se concentrent sur la qualité et sur la facilité d’utilisation des résultats


Lire aussi :

. CB News et MediaSchool étudient les nouveaux métiers du marketing et de la com’ avec Harris Interactive (juin 2022)

. Le marketing responsable, un enjeu majeur des responsables marketing en 2022 (juin 2022)

RSE : les difficultés et les attentes des marketers responsables (juin 2022)

Le marketing responsable résonne avec les aspirations personnelles des marketers (juin 2022)

Les enjeux de la RSE vus par les directeurs marketing et communication du secteur de la finance (mai 2022)

. Les enquêtes en ligne sur le numérique ont-elles un sens? (avril 2022)

. Mise en abîme : un sondage sur les sondages, peuchère! (mars 2022)

. Dix effets de la crise du Covid sur les métiers du marketing et de la communication (juin 2020)

. Les grandes orientations des études marketing en 10 points (avril 2018)

La connaissance des cibles est la priorité croissante des études marketing en France  (mai 2017)

Multiplication des techniques d’études marketing utilisées en France et déferlante en faveur du online  (mai 2016)

L’innovation, priorité n°1 des marketers en 2015 (avril 2015)

Article précédent

Retour à la normale pour les voyages ? Les Français sont très partagés

Article suivant

Football féminin versus football masculin : les perceptions des Français

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.