Mise en abîme : un sondage sur les sondages, peuchère !

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Edito CB Expert – S’il y a trop de sondages, c’est la faute des médias, qui savent bien les interpréter mais qui leur font dire n’importe quoi. Vraiment ?

Un sondage sur les sondages, je ne pouvais pas rater ça.
C’est OpinionWay qui a fait le coup. Et ce n’est pas la première fois. Déjà il y a 5 ans
D’abord, l’institut d’études a demandé aux sondés s’ils ont une bonne ou une mauvaise opinion des instituts de sondages. Et 34% des répondants n’ont pas craint de répondre, à OpinionWay, qu’ils ont une mauvaise opinion des instituts de sondages.
Ou, si vous préférez, 65% ont gentiment répondu à OpinionWay qu’ils ont une bonne opinion des instituts de sondages (cf présentation des résultats, page 7). Rappelons que les personnes sondées ne sont pas bénévoles. La méthodologie de l’étude précise (en page 3) que «pour les remercier de leur participation, les panélistes ont touché des incentives ou fait un don à l’association proposée de leur choix». 34% ont donc osé exprimé une mauvaise opinion des instituts de sondages, tout en recevant un incentive (ou un don pour une association) pour répondre à ce sondage. La soupe est meilleure quand on crache dedans.
Question suivante : lisez-vous les sondages diffusés dans les médias concernant l’élection présidentielle? 47% régulièrement ou souvent, 52% rarement ou jamais.
Le sondage sur les sondages leur demande ensuite s’il y a trop de sondages dans les médias (sans préciser si on parle des sondages électoraux, mais cette question arrive après la précédente). 47% s’empressent de dire qu’ils sont trop nombreux, vs 12% qui trouvent qu’ils ne sont pas assez nombreux et 44% qu’ils sont en nombre suffisant.
Et pourquoi ne pas carrément demander s’il y a trop de médias en France (s’il y avait moins de médias, il y aurait moins de sondages) ou trop d’instituts d’études (s’il y avait moins de sondeurs, il y aurait moins de sondages). Pas certain que la réponse serait la même… Peut-être même que les gens aimeraient avoir encore plus de médias pour avoir plus de choix, au risque d’avoir plus de sondages…
Plus loin dans le questionnaire, on leur demande si les médias utilisent les sondages pour manipuler les électeurs. Bien sûr que oui, disent 68%. Et les médias utilisent-ils les sondages pour soutenir leur candidat? Bien sûr ! Disent 72%.
Tous pourris, les médias! Pas objectifs les médias!

Une majorité des sondés (58%) estime aussi que les médias savent lire et interpréter les résultats des sondages et, en même temps, une plus grande majorité (68%) déclare que les médias font dire n’importe quoi aux chiffres issus des sondages.
OpinionWay va se faire des copains dans les médias !
Pourtant, chaque semaine, l’institut d’études publie un sondage électoral pour CNews et un autre pour Les Echos et Radio Classique, ces deux sondages étant publiés sur des bases d’enquêtes quotidiennes et donnant des résultats très proches. On peut alors se demander quel est l’intérêt de réaliser deux sondages simultanément, l’un sur 1000 personnes inscrites sur les listes électorales, l’autre sur 1500.
Il serait plus judicieux, statistiquement, de les agréger, si les deux échantillons sont disjoints. Ce serait plus utile pour les citoyens. Et cela agacerait moins ceux qui trouvent qu’il y a trop de sondages dans les médias. Mais ce ne serait ni l’intérêt de l’institut d’études ni celui des médias. Ces médias manipulateurs, menteurs et partisans.

Plus sérieusement, quel est l’intérêt de mettre tous les médias dans le même sac ? Est-ce pour les décrédibiliser, les dénigrer, les dénaturer ?
Personnellement, je ne saurai pas répondre aux questions si générales de ce sondage sur les sondages. Car ma réponse dépendrait du média. Et des médiateurs qui s’expriment sur ces sondages: le présentateur TV ou radio, le journaliste, le chroniqueur, l’expert consultant, le représentant de la société de sondages…
Par exemple, si mon principal moyen de m’informer est l’émission TV «C dans l’air» sur France 5, je répondrais sans hésiter que les médias ne font pas dire n’importe quoi aux chiffres issus des sondages.
Mais, si je consomme une brochette de médias très variée (JT, chaînes d’infos, stations de radio, presse quotidienne et magazines), quelle réponse pourrais-je donner? Que les médias font du gloubiboulga de sondages?
C’est comme demander aux gens s’ils ont confiance dans les médias, dans les réseaux sociaux, dans les journalistes, dans les politiques, dans les entreprises… On met tout le monde dans des grands sacs, et on compare pour amuser la galerie.
Quitte à faire un sondage sur les sondages, je suggère quelques questions qui pourraient rendre les sondés moins chèvres, les médias plus pertinents et le public moins abruti:
. Pensez-vous que sondages électoraux sont bénéfiques à la démocratie en France ?
. Dans quels pays pensez-vous que les sondages électoraux sont les plus fiables ? En France, en Russie ou en Chine ?
. Dans quels pays pensez-vous que les sondages électoraux sont trop nombreux ? En France, en Russie ou en Chine ?
. On pourrait ensuite reposer la première question aux sondés, pour voir s’ils confirment leur réponse…
. Pensez-vous que «tous les médias, la majorité des médias, quelques médias, aucun média» manipulent les sondages électoraux?
. Parmi les médias que vous fréquentez, quels sont les médias qui manipulent les sondages électoraux?
Une dernière question : ce sondage sur les sondages a-t-il ensuite été repris par les médias? Qui s’est tiré une balle dans le pied, pour amuser la galerie, satisfaire le chaland?

 

Emmanuel Charonnat

 

 

 

 

bandeau-cb-expert-fonce


Lire aussi :

. Nos éditos hebdomadaires

. Quels acteurs de la société écoute-t-on le plus pour se forger une opinion sur un sujet? (mars 2022)

Confiance dans les professions : comment la France se distingue-t-elle des autres pays? (novembre 2021)

Avec l’aide de qui les Français se forgent-ils une opinion sur un sujet ? (août 2021)

Traitement de l’information : les jeunes sont moins sévères que les seniors (juin 2021)

La défiance à l’égard de la parole des scientifiques se généralise à de nombreux domaines (décembre 2020)

Propagation des fake news: les citoyens se défaussent sur les journalistes et les institutions (février 2020)

De quoi dépend la crédibilité d’une étude scientifique? (décembre 2019)

Quels sont les bons vecteurs pour communiquer sur une étude scientifique? (juillet 2019)

. Sondages : l’impact de l’écriture inclusive sur la présence à l’esprit (novembre 2017)

. Elections : les Français pensent que les médias font dire n’importe quoi aux chiffres des sondages (mars 2017)


Accès à l’étude OpinionWay sur les Français et les sondages

Article précédent

Les études de la semaine du 28 mars 2022

Article suivant

Les emplois écologiquement utiles attirent les jeunes

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.