La place de l’animal de compagnie au sein du couple, en cinq actes

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Edito CB Expert – De l’animal comme outil de séduction, à l’animal comme motif de séparation

A partir d’une étude Ifop pour Vetocanis, marque d’hygiène et de soin animalier, je vous propose une pièce en 5 actes, qu’on pourrait appeler «Un homme, une femme, en compagnie d’un animal».


Acte 1 : L’animal comme outil de séduction 

Plus de 4 propriétaires (ou ex-propriétaires) d’animaux de compagnie sur 10 (41%) disent qu’ils ont ou pourraient se servir de leur animal pour entamer une relation avec une personne, lui montrer qu’ils ont un point commun, l’attendrir, attirer son attention ou l’inviter chez soi.

 


Acte 2: Un outil de séduction qui fait son effet

Avoir un animal peut aider à séduire les personnes en possédant (actuellement): 31% d’entre elles trouvent cela plus attirant, vs 5% qui trouvent cela moins attirant.
Et les jeunes Français s’avèrent plus sensibles à ce critère : 40% des 18-24 ans et 30% des 25-34 ans trouvent qu’une personne avec un animal est plus attirante, versus 22% des Français.

Les animaux de compagnie ont également leur rôle à jouer dans la naissance d’une idylle. Qu’il soit principal ou secondaire, le rôle qu’ils jouent a été pour 17% des Français à l’origine d’une relation, proportion qui atteint 25% chez les jeunes de moins de 35 ans.


Acte 3 : Les femmes s’en occupent plus que les hommes

Quand bien même elle est souvent le fruit d’une décision collégiale au sein du foyer, l’arrivée d’un animal de compagnie implique dans de nombreux cas une surcharge de travail domestique pour les femmes. 81% d’entre elles estiment, à divers titres (achat de la nourriture, rendez-vous chez le vétérinaire, gestion de la garde de l’animal pour les vacances…) en faire plus que leurs conjoints, ces derniers étant 64% à dire qu’ils sont plus concernés que leurs partenaires.
Pour toutes les tâches testées, liées aux animaux de compagnie, les femmes sont nettement plus nombreuses que les hommes à déclarer en faire plus que leur conjoint.


Acte 4 : On ne badine pas avec l’amour

Autre sujet dans un couple quand on possède un animal de compagnie : la vie intime. S’ils prennent fréquemment leurs aises jusque dans la chambre à coucher, chiens et chats sont invités par une large majorité de Français à quitter les lieux lorsque leurs propriétaires y font l’amour. Ainsi, 72% des Français interrogés ne pourraient pas avoir un rapport sexuel en présence de leur animal, situation qui dérange plus les femmes (75%) que les hommes (67%)


Acte 5 : Quand l’animal de compagnie devient motif de séparation

Eh oui, cela arrive…
Et l’inégale répartition des tâches liées aux animaux de compagnie y est certainement pour quelque chose (voir l’Acte 3). Près d’un tiers (31%) des Français (étant ou ayant déjà été en couple possédant un animal de compagnie) déclarent s’être déjà disputés à cause des tâches liées à un animal de compagnie. Là aussi les femmes s’avèrent plus à la peine: 35% d’entre elles disent se disputer avec leur conjoint(e) à ce sujet contre 27% des hommes.
Les conséquences sont parfois plus graves: 16% des personnes (et 19% des femmes) ayant fait l’expérience du couple avec un animal estiment s’être séparés pour cette raison. Un score particulièrement fort chez les jeunes, souvent possesseurs d’un animal de compagnie avant d’entamer une relation: 42% des 18-24 ans déclarent que leur couple en a déjà fait les frais, contre 12% des 50-64 ans ou 8% des 65 ans et plus.


Méthodologie:

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 41% des propriétaires (ou ex-propriétaires) d’animaux de compagnie sur 10 (41%) disent qu’ils ont ou pourraient se servir de leur animal

. Avoir un animal peut aider à séduire les personnes en possédant: 31% d’entre elles trouvent cela plus attirant, vs 5% qui trouvent cela moins attirant.

. Pour toutes les tâches (liées aux animaux de compagnie) testées, les femmes sont nettement plus nombreuses que les hommes à déclarer en faire plus que leur conjoint.

. 72% des Français interrogés ne pourraient pas avoir un rapport sexuel en présence de leur animal

. 16% des personnes ayant fait l’expérience du couple avec un animal estiment s’être séparés pour cette raison


Lire aussi :

. nos articles sur les animaux

. Dix insights sur les Français et le chien (avril 2022)

Les chiens et les chats sont plus que des animaux de compagnie (octobre 2021)

La crise sanitaire a eu un impact bénéfique sur la relation entre les hommes et leurs animaux de compagnie (juin 2021)

. Net recul de la satisfaction des Français en matière d’égalité femmes/hommes (mars 2021)

Cas Effie – Fondation 30 Millions d’Amis : Championne de l’abandon des animaux, la France s’indigne et réagit (décembre 2020)

11 enseignements sur les Français et les animaux de compagnie (juin 2020)

Tâches ménagères et domestiques: les comportements des hommes évoluent peu (octobre 2019)

Sept insights sur les propriétaires de chien et sur les propriétaires de chat (mars 2018)

Dix insights sur les Français et les animaux (mars 2017)

Les réseaux sociaux ne remplaceront pas les animaux de compagnie!  (juin 2016)


Accès à l’étude de l’Ifop

Accès a l’analyse de l’étude (Vetocanis)

Article précédent

Les études de la semaine du 13 juin 2022

Article suivant

Neuf insights sur les salariés et la démission en France

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.