Fin de la voiture individuelle : 67% de Gaulois réfractaires !

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Edito CB Expert – Malgré les freins à son usage, malgré les questions environnementales, la voiture individuelle a la cote. Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais…

Selon une étude Ifop pour Sixt, menée en ligne les 11 et 12 janvier 2022, seuls 8% des Français ne perçoivent aucun frein à l’utilisation d’une voiture personnelle. Les sondés sont donc 92% à citer au moins un frein, et ceux-ci citent en moyenne 2,2 freins. Et les deux principaux freins sont liés au budget des ménages: le coût à l’usage (carburant…) – cité par 65% des Français! – le coût à l’achat (43% de citations). Les freins suivants sont les difficultés de stationnement (30%) et de trafic (22%). Seulement ensuite, on voit poindre la volonté d’être plus respectueux de l’environnement, avec 17% de citations.

 

Malgré tous ces freins, la voiture individuelle a encore de belles années devant elle si l’on en juge la part (76%) des possesseurs de voiture(s) personnelle(s) qui ne peuvent pas envisager d’abandonner, à l’avenir, la voiture individuelle pour les transports partagés.
Ainsi, 76% des 88% de possesseurs de voiture(s), soit 67% des Français, seraient des Gaulois réfractaires à la fin de la voiture individuelle.

 

Pire encore…
On pourrait imaginer que les Français ne peuvent pas se passer de leur voiture mais qu’ils l’utiliseront moins à l’avenir. Eh bien non… Quand l’Ifop demande aux sondés équipés de voiture, s’ils pensent en avoir une utilisation plus ou moins fréquente au cours des prochaines années, ils sont 41% à prévoir une utilisation plus fréquente (dont 22% certainement) contre 24% à envisager une utilisation moins fréquente (dont seulement 5% certainement). Les 35% restants n’anticipent pas de changement.
Parallèlement, il est vrai que 35% des équipés de voiture prévoient d’utiliser davantage les transports collectifs et 29% les mobilités douces, mais parmi ceux-ci ils ne sont, respectivement, que 11% et 7% à en être certains.

 

Autre preuve que la voiture est indispensable aux Français, les sondés ne disent pas que le sujet prioritaire en matière de transport est la réduction de l’impact négatif des transports sur l’environnement (seuls 15% la citent comme priorité) ni même le développement et le maintien des lignes de train dans les territoires ruraux (14%), mais c’est de loin la réduction du prix du carburant, jugée priorité du prochain quinquennat par 62% des Français.

Les Français sont même 74% à juger que la baisse du coût du carburant pour les particuliers est primordiale, et 18% estiment qu’elle est importante mais pas primordiale. Au cumul, 92% des sondés trouvent cette baisse importante ou primordiale, soit plus que le nombre de personnes équipées de voiture (88%)!
A titre de comparaison, seuls 45% des sondés estiment qu’il est primordial de densifier les réseaux de transports collectifs, 41% jugent primordial de développer des transports plus respectueux de l’environnement (véhicules hybrides, électriques,…), 36% de développer des pistes cyclables et des mobilités douces, 18% de développer des transports individuels partagés… La transition écologique a du plomb dans l’aile!

 

Les Français sondés manquent de cohérence…
A la question «De manière générale, diriez-vous que la réduction de l’utilisation de voitures individuelles en France est plutôt une bonne ou une mauvaise chose?», seuls 16% disent que c’est «plutôt une mauvaise chose» (contre 43% «plutôt une bonne chose»), alors que, comme nous l’avons vu précédemment, une grande majorité des automobilistes n’envisagent pas d’abandonner la voiture individuelle pour les transports partagés ni de réduire leur fréquence d’utilisation.
Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais…

 

Pour en apprendre davantage sur la dépendance des Français envers la voiture individuelle, consultez cet article.


Méthodologie:
L’enquête a été menée en ligne du 11 au 12 janvier 2022, auprès d’un échantillon de 1501 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans ou plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

 


Emmanuel Charonnat

 

 

 

 

bandeau-cb-expert-fonce


Ce qu’il faut retenir

. Les principaux freins à l’utilisation d’une voiture personnelle sont le coût à l’usage (65%) et le coût à l’achat (43%)

. 76% des possesseurs de voiture personnelle (soit 67% des Français) ne peuvent envisager d’abandonner, à l’avenir, la voiture individuelle pour les transports partagés

. Au cours des prochaines années, 41% des sondés équipés prévoient une utilisation plus fréquente de leur voiture (dont 22% certainement) contre 24% une utilisation moins fréquente (dont 5% certainement)

. Pour le prochain quinquennat, le sujet prioritaire en matière de transport est de loin la réduction du prix du carburant, pour 62% des Français

. Les Français sont 74% à juger que la baisse du coût du carburant pour les particuliers est primordial, alors que seulement 41% jugent primordial de développer des transports plus respectueux de l’environnement

. Et pourtant… seuls 16% des sondés pensent que la réduction de l’utilisation de voitures individuelles en France est «plutôt une mauvaise chose» (contre 43% «plutôt une bonne chose»)


Lire aussi :

Nos éditos hebdomadaires

. Nos articles sur l’automobile

. Voiture individuelle: accélération des usages, dépendance et contrainte budgétaire (avril 2022)

. Voitures électriques : les intentionnistes sont intéressés par les véhicules d’occasion (janvier 2022)

Comment les Français perçoivent-ils les voitures électriques? (janvier 2022)

La voiture reste la reine des déplacements du quotidien en France (janvier 2022)

Véhicules électriques : quelles mesures pour lever les freins à l’achat? (août 2021)

Les Français souhaitent réduire l’impact écologique de leurs déplacements quotidiens (août 2021)

Achat d’un véhicule : plus d’un Français sur trois privilégierait l’électrique (juin 2021)

Véhicules électriques et hybrides rechargeables: qu’en pensent les propriétaires? (décembre 2020)

Parc automobile : les intentions et les critères de choix des Français (novembre 2020)

Renouvellement du parc auto: les attentes des Français (mars 2020)

Quels sont les nouveaux modes de déplacement les plus utilisés en France? (janvier 2020)

Les Français sont moins intéressés par les véhicules électriques que les autres Européens  (février 2019)

Dans 10 ans, les Français pensent que les voitures neuves seront principalement électriques  (janvier 2019)

Comment les Français envisagent la mobilité de demain  (janvier 2019)

Les valeurs associées à l’automobile d’aujourd’hui et de demain  (octobre 2018)

Les véhicules électriques ou hybrides sont perçus comme l‘avenir de l’automobile (mars 2018)

Un Français sur 2 est prêt à utiliser une voiture autonome à l’avenir  (février 2018)


Accès à l’étude Ifop pour Sixt

Article précédent

Les études de la semaine du 25 avril 2022

Article suivant

Action gagne des fans et monte sur le podium des enseignes préférées des Français

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.