Les émotions des Français face à leurs activités numériques

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Quand ils ne peuvent pas effectuer leurs activités numériques, les émotions des Français se partagent entre la frustration et le calme

Que ressentent les Français pendant leurs activités numériques? C’est l’une des questions que Harris Interactive a posé dans la première vague du «Baromètre sur les usages d’écrans et les problématiques associées», réalisée du 23 au 30 juin 2021, pour MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives).

Au cours des 15 derniers jours, les sondés déclarent très majoritairement des émotions positives quand ils regardent des vidéos en ligne (64% vs 6% d’émotions négatives), font des achats en ligne (62% vs 10%) ou communiquent en ligne (57% vs 10%). Les émotions positives sont également majoritaires quand on joue en ligne (59%) mais 14% des sondés déclarent tout de même des émotions négatives au cours des 15 derniers jours.
Ils sont encore plus nombreux à déclarer des émotions négatives quand ils s’informent en ligne (20%) et surtout quand ils travaillent en ligne (41%). D’ailleurs le travail en ligne génère plus d’émotions négatives que positives (31%).

 

Dans le détail des émotions déclarées, les émotions positives ressenties pendant les activités numériques sont principalement du calme et de la détente mais aussi du plaisir (communication, achats en ligne) et de l’évasion (vidéo, gaming). Néanmoins, l’anxiété et le stress sont des émotions ressentis par plus qu’un quart de ceux qui travaillent en ligne.

 

Et que ressentent les Français quand ils ne peuvent pas effectuer leurs activités numériques?
Principalement des émotions négatives, pour chacune des activités testées, et encore plus pour la communication et le travail en ligne. Preuves de la dépendance des individus envers le numérique.

 

Si les émotions négatives sont plus souvent citées quand on ne peut pas effectuer ses activités numériques (notamment la frustration avec 25% à 32% de citations), un quart des répondants disent quand même éprouver du calme et de la détente dans cette situation, quelle que soit l’activité testée (24% à 28% de citations).

 

Méthodologie:
La première vague de ce baromètre sur les usages des écrans a été réalisée en ligne, du 23 au 30 juin 2021, auprès d’un échantillon de 2012 répondants, représentatif des Français âgés de 15 à 75 ans.
La méthode des quotas et le redressement ont été appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et taille d’agglomération de l’interviewé(e).

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Au cours des 15 derniers jours, les sondés déclarent très majoritairement des émotions positives quand ils regardent des vidéos, font des achats ou communiquent en ligne

. Ils ressentent principalement du calme et de la détente mais aussi du plaisir (communication, achats en ligne) et de l’évasion (vidéo, gaming)

. Mais 41% déclarent des émotions négatives quand ils travaillent en ligne (anxiété et stress) et 20% quand ils s’informent en ligne

. Quand les Français ne peuvent pas effectuer leurs activités numériques, ils ressentent de la frustration (25% à 32%) mais aussi du calme (24% à 28%)


Lire aussi :

. Une nette majorité de Français a le sentiment de contribuer à la pollution numérique (novembre 2021)

Les Français souhaitent plus de numérique à l’école (octobre 2021)

. Les liens entre les Français et la technologie sortent renforcés de la crise sanitaire (juillet 2021)

Les Français s’attendent à ce que le numérique ait un impact moins positif à l’avenir qu’aujourd’hui (juin 2021)

Les Français expriment une dépendance consciente à l’égard du numérique (juin 2021)

. Il n’y aura pas de communication augmentée sans émotion (mars 2018)

. Programmes TV : la joie est l’émotion la plus contributrice de l’engagement (novembre 2017)


Accès à l’étude Harris Interactive

Article précédent

La consommation d’un produit neuf est majoritairement associée à une question de statut ou de dignité

Article suivant

Le confort de vie apporté par les objets connectés est de plus en plus attendu

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.