En mars 2021, le moral des marketers et des communicants résiste

Auteur : Aucun commentaire Partager :

Exclusif : tous les résultats du nouveau baromètre lancé par CB Expert, CB News et Harris Interactive, sur le moral des marketers et des communicants en France

Chères lectrices, chers lecteurs, de CB Expert et de CB News,
Vous avez été nombreux à répondre ces dernières semaines à notre enquête sur le moral des marketers et des communicants en France, et nous vous en remercions. La première vague de ce nouveau baromètre lancé par CB Expert, CB News et Harris Interactive, s’est déroulée du 8 au 22 mars.
Sur une échelle de 0 à 100, l’indice de synthèse du moral des répondants se situe à 52, avec les enseignements suivants:
. Les 3 derniers mois ont été difficiles mais le moral résiste assez bien pour le moment : les «optimistes» sont plus nombreux que les «pessimistes» (40% versus 22%), une large partie de la profession adoptant une posture attentiste (38%). Et le niveau de confiance dans l’avenir penche du bon côté.
. Globalement, les répondants sont plus confiants dans l’avenir de leur entreprise que dans l’avenir de leur secteur ou que dans celui du marché de la communication et de la publicité.
. Les sondés sont moins confiants dans leur propre avenir personnel que dans l’avenir de leur métier. Ce qui cache peut-être une crainte pour leur propre emploi.
. Les annonceurs interrogés sont plus confiants pour l’avenir que ne le sont les autres répondants (agences, médias, régies…).


Voici le détail des résultats, tous les chiffres et les graphiques de l’étude, ainsi que la méthodologie en fin d’article.

Sur une échelle de 0 à 100, l’indice de synthèse du moral des répondants se situe à 52, avec un score de 39 sur 100 pour le regard sur les 3 derniers mois, de 55 sur 100 pour l’état d’esprit actuel et de 60 sur 100 pour la confiance dans l’avenir.

Le moral semble moins bon chez les sondés âgés de plus de 50 ans (indice 47) et dans les fonctions commerciales (indice 44). En revanche, il semble meilleur (indice 58) chez les annonceurs sondés, et pour les fonctions marketing/ études/ planning stratégique.

 

Concernant le regard sur les 3 derniers mois, le score est de 39 sur 100. Pour aucune catégorie de population, il n’atteint le niveau de 50 sur 100, ce qui serait le signe d’une majorité de répondants «positifs».

 

Au cours des 3 derniers mois, environ quatre sondés sur dix constate une dégradation de la situation globale de leur entreprise (37%) et/ou des moyens dont ils disposent (41%) mais seulement 28% observent une réduction des effectifs.

 

Le score d’état d’esprit actuel (55 sur 100) est très homogène selon les catégories de population, variant entre 51 (plus de 50 ans) et 58 (annonceurs).

 

Les sondés «optimistes» sont plus nombreux que les sondés «pessimistes» (40% versus 22%), une large partie de la profession adoptant une posture attentiste (38%).

 

Sur la vision de l’avenir, les différences entre les catégories de professionnels étudiés sont plus nettes.
Si globalement toutes les catégories se veulent plutôt optimistes, avec une fourchette de confiance allant de 51 à 68 sur 100, autour d’une moyenne de 60 sur 100, plusieurs catégories s’écartent de la moyenne:
. les fonctions commerciales et les fonctions de direction (PDG, DG) ont moins confiance dans l’avenir que les fonctions marketing/ études/ planning stratégique,
. les annonceurs ont l’indice le plus élevé (68) et sont plus confiants que les agences et les médias/régies.
Tant mieux, diront ces derniers, ce sont les annonceurs qui détiennent les cordons de la bourse du marché de la publicité.

 

Les répondants sont plus confiants dans l’avenir de leur entreprise que dans l’avenir de leur secteur ou que dans celui du marché de la communication et de la publicité.
Ils sont moins confiants dans leur propre avenir professionnel que dans l’avenir de leur métier. Ce qui cache peut-être une crainte pour leur propre emploi.

 

Méthodologie:
. Échantillon de 152 répondants professionnels de la communication et du marketing, dont:

– 71% de femmes / 29% d’hommes,
– 46% de moins de 35 ans, 27% de 35-49 ans, 27% de plus de 50 ans,
– 49% d’agences, 22% d’annonceurs, 17% de médias/régies, 12% autres
– 35% marketing/ études/ planning stratégique, 18% présidence/ direction générale, 15% commercial/ achats/ ventes , 4% création et 28% autre
. Recueil mené du 8 au 22 mars 2021, en ligne auprès des inscrits aux newsletters et aux visiteurs des sites Internet CB News et CB Expert.
. Notes de lecture des graphiques : quand les chiffres s’écartent positivement de la moyenne, ils sont encadrés en vert. Lorsqu’ils s’en écartent négativement, ils sont encadrés en rouge.

Tous les résultats de cette première vague sont réunis ici.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Sur une échelle de 0 à 100, l’indice de synthèse du moral des répondants (3 derniers mois, présent, futur) se situe à 52

. Les 3 derniers mois ont été difficiles (scores de 39 sur 100) mais le moral résiste assez bien pour le moment: les «optimistes» sont plus nombreux que les «pessimistes» (40% versus 22%), une large partie de la profession adoptant une posture attentiste (38%)

. Le niveau de confiance dans l’avenir penche du bon côté, avec un score de 60 sur une échelle de 0 à 100, et les annonceurs sont plus confiants que les autres répondants (agences, médias/régies…)

. Les répondants sont plus confiants dans l’avenir de leur entreprise que dans l’avenir de leur secteur ou que dans celui du marché de la communication et de la publicité

. Les sondés sont moins confiants dans leur propre avenir personnel que dans l’avenir de leur métier


Lire aussi :

. CB Expert et Harris Interactive lancent le Baromètre sur le moral des marketers et des communicants en France (mars 2021)


Accès aux résultats de l’étude CB Expert/Harris Interactive

Article précédent

L’HEBDO CB EXPERT – Expertise Médias, Marketing & Digital

Article suivant

Les études de la semaine du 29 mars 2021

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.