Quels sont les atouts et les faiblesses des villes moyennes?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Les Français habitant dans une grande ville préfèreraient habiter dans une ville moyenne

Une étude Ifop menée en juillet 2020 souligne que la large majorité des Français préfère vivre dans une ville moyenne (84%) plutôt que dans une grande métropole (16%). Ce constat est partagé de manière encore plus forte chez les habitants des villes moyennes, de 10 000 à 100 000 habitants (87%).
Alors que les grandes métropoles ont longtemps bénéficié d’une bonne image auprès des jeunes, l’Ifop souligner la forte attractivité des villes moyennes auprès des 18-35 ans: 82% d’entre eux affirment préférer y vivre plutôt que dans une métropole.
Pour l’Ifop, «ces chiffres peuvent peut-être être annonciateurs d’un changement de tendance en matière de dynamique démographique territoriale pour les années qui viennent».
De même, 70% des Franciliens et 82% des habitants d’une agglomération de plus de 100 000 habitants préfèreraient vivre dans une ville de taille moyenne plutôt que dans une grande métropole.

A la question posée de savoir dans quel type de ville vivre idéalement, les habitants des grandes villes souhaitent habiter en premier lieu en ville moyenne, pour 50% d’entre eux, contre 30% dans une grande ville, 13% dans une petite ville et seulement 7% dans un territoire rural.

L’étude révèle également que les villes moyennes sont perçues comme étant les plus aptes à s’adapter aux défis du changement climatique, pour 33% des Français sondés, contre 27% pour les petites villes, 22% pour les territoires ruraux et seulement 18% pour les grandes villes.

Par rapport à l’ensemble des Français, les principaux atouts que les habitants des villes moyennes reconnaissent à leur ville sont :
. Une mobilité facile (circulation, transports en commun, autoroutes…) : 41% vs 33% des Français,
. La proximité des services : 36% vs 33% des Français,
. La présence d’espaces verts : 35% vs 31% des Français.
Plus d’un tiers des villes moyennes citent aussi l’accès à la santé et aux soins de proximité (38%) et «une offre en commerces de proximité complète et accessible» (37%), mais ces deux items sont davantage cités par l’ensemble des Français (42% et 38%).

Quant aux principales faiblesses de la ville moyenne, ce sont:
. Le coût de la vie trop élevé : 47% vs 43% des Français,
. Les difficultés économiques rencontrées : 42% vs 37% des Français.

Méthodologie:
L’enquête a été menée en ligne, du 17 au 23 juillet 2020, auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, et d’un sur-échantillon de 503 personnes, représentatif de la population des villes moyennes (10 000 à 100 000 habitants) âgée de 18 ans et plus.
Au total, 819 habitants des villes moyennes ont été interrogés.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 84% des Français préfèrent vivre dans une ville moyenne plutôt que dans une grande métropole (16%)

. 50% des habitants des grandes villes souhaitent habiter en premier lieu en ville moyenne, contre 30% dans une grande ville

. Les principaux atouts de la ville moyenne (par rapport aux autres habitats) sont la mobilité facile, la proximité des services et la présence d’espaces verts

. Les principales faiblesses de la ville moyenne sont le coût de la vie trop élevé et les difficultés économiques rencontrées


Lire aussi :

. Nos articles sur les urbains

. Les villes «vertes» ne sont pas forcément des villes «bio» (juillet 2020)

. Le mieux-vivre des urbains en France à travers 6 tendances (octobre 2019)

Comment Parisiens et Lyonnais perçoivent l’utilisation de la voiture (septembre 2019)

9 insights sur les urbains et la mobilité d’aujourd’hui et de demain (avril 2019)

Trajet domicile-travail : les freins et les leviers du covoiturage (mars 2019)

Trajet domicile-travail : les cadres et les employés utilisent moins la voiture que les autres actifs (février 2019)

Ce que les Franciliens attendent de la ville de demain  (janvier 2019)

Les citadins attendent une meilleure répartition du mobilier urbain (octobre 2017)

. Les Parisiens aiment Paris mais veulent la quitter (octobre 2017)

Comment évolue le budget temps des urbains des grandes agglos?  (novembre 2016)


Accès à l’étude Ifop

Article précédent

Quelles sont les formes de pâtes préférées des Français?

Article suivant

Les parents se sentent-ils à l’aise pour accompagner numériquement la scolarité de leur enfant?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.