Quels sont les métiers du numérique en croissance ?

Auteur : Aucun commentaire Partager :

En France, environ 800 000 personnes exercent un métier du numérique soit 3% des actifs occupés

Selon les enquêtes annuelles du recensement de l’Insee, environ 800 000 personnes exerçaient un métier du numérique en 2017 : cela représente 3,0% des actifs occupés en France. Cette part était de 2,7% en 2009.
Cette part diffère selon l’ancienneté : entre 2,7% pour ceux qui ont 10 ans ou plus d’ancienneté chez leur employeur et 4,1% pour ceux qui ont moins d’un an d’ancienneté. Cet écart s’explique par un nombre plus important d’emplois récents et par des mobilités dans ces métiers.

Pour caractériser les métiers du numérique, l’Insee a construit une typologie en 7 grandes familles: support informatique et systèmes d’information ; programmation et développement ; management et stratégie numériques ; communication numérique ; expertise et conseil numériques ; télécommunications ; analyse de données et intelligence artificielle.

 

Quels sont les métiers en décroissance ?
. Les métiers du support informatique et des systèmes d’information restent prépondérants : ils représentent encore 38% de l’ensemble des métiers du numérique, mais cette part a reculé de 6 points par rapport à 2009.
. La part des métiers des infrastructures réseaux et télécommunications a également décru sur cette période (de 10,7% à 9,2%).

 

Et les métiers en croissance ?
. Ce sont les métiers des programmeurs et des développeurs (14% de l’emploi du numérique en 2017) qui se sont le plus développés ces dernières années (+2 points depuis 2009).
. Viennent ensuite les métiers de la communication (+2 points): ils représentent désormais 13% des métiers du numérique en 2017, les métiers de l’animation des sites web, ainsi que ceux de l’élaboration de plans média et du marketing digital, ayant particulièrement augmenté.
. Dans une moindre mesure, les métiers du management et de la stratégie, ainsi que ceux de l’expertise et du conseil (respectivement 14% et 9% des emplois du numérique en 2017) alimentent aussi la progression de l’emploi dans le numérique. C’est le cas notamment des postes de chief digital officers (responsables de la transformation numérique) et de consultants.
. La plus petite famille des métiers du numérique, celle de l’analyse de données et de l’IA, voit sa part presque doubler sur la période (de 1,4% à 2,6%), portée notamment par l’essor des data analysts.

 

Un essaimage bien au-delà des secteurs d’activité de l’informatique ou des télécommunications

Les métiers du numérique ne se cantonnent pas aux entreprises appartenant au secteur d’activité de l’informatique (36%) ou des télécommunications (6%). Près de six sur dix s’exercent dans d’autres secteurs d’activité (58%). Les métiers de l’analyse de données et de la communication sont ceux qui essaiment le plus en dehors de ces deux secteurs. À l’opposé, 68% des métiers de l’expertise et du conseil émanent d’une entreprise du secteur de l’informatique ou des télécommunications.

 

Les emplois du numérique sont particulièrement qualifiés

Pour plus de 60% des emplois du numérique, il s’agit de postes de cadre (alors que ceux-ci représentent 18% de l’ensemble des emplois), et pour 32% d’entre eux de professions intermédiaires (contre 26% dans l’ensemble). Ces emplois, à l’instar de ceux de cadres, sont le plus souvent salariés, à plus de 90%. Ce sont très majoritairement des contrats à durée indéterminée (CDI), à 84%, contre 80% sur l’ensemble des emplois de cadres, et à temps complet (92% contre 90%). Par rapport aux emplois de cadres, les emplois du numérique sont nettement moins souvent dans le secteur public : 6% seulement d’entre eux contre 21% pour les cadres.
Les conditions d’emploi varient toutefois selon les métiers du numérique. Ceux de la communication et de l’interface utilisateur se distinguent particulièrement: près d’un tiers des personnes qui les occupent sont non salariées, 15% sont à temps partiel et, quand elles sont salariées, elles sont plus souvent en contrat à durée déterminée (14%). Les métiers de l’expertise et du conseil, qui incluent les consultants, comptent également davantage de non salariés. De leur côté, les emplois de l’analyse de données et de l’intelligence artificielle sont plus souvent salariés, à durée indéterminée du secteur public (13% contre 5% des emplois du numérique).

 

Quatre emplois du numérique sur dix sont franciliens

Les emplois du numérique sont très concentrés en Île-de-France, davantage même que les postes de cadre : 40% des postes du numérique se situent dans cette région (contre 36% des emplois de cadres et 21% de l’ensemble des emplois). Pour les emplois du management, de l’analyse de données ou encore de l’expertise, c’est même la moitié ou plus des emplois qui y sont présents (56% pour les emplois d’expertise).
Cette forte concentration francilienne des emplois du numérique se traduit dans le lieu de résidence des personnes qui les occupent : 66% habitent dans l’agglomération parisienne ou dans des unités urbaines de 200 000 habitants ou plus, à comparer à 62% des cadres. L’expertise et le conseil (80%), l’analyse de données (76%), la programmation et le développement informatique, ainsi que le management et la stratégie (69%) se concentrent encore davantage dans les grandes agglomérations urbaines.


 

Les personnes qui exercent un métier du numérique présentent un profil socio-démographique très spécifique : ce sont plus souvent des hommes jeunes et diplômés.
. Les hommes occupent ainsi 77 % des emplois du numérique, à comparer aux 58 % d’hommes parmi l’ensemble des cadres.
. 22% des personnes qui travaillent dans le numérique ont moins de 30 ans (contre 13% chez les cadres) et seulement 20% ont 50 ans ou plus (contre 32%). Au total, elles ont en moyenne 39 ans (contre 43 ans pour les cadres) et la moitié a moins de 38 ans (contre 43 ans).
. Comme les cadres, les personnes employées dans les métiers du numérique sont pour la plupart diplômées du supérieur (83% vs 85% des cadres). Les métiers les plus qualifiés, de l’analyse de données et de l’expertise ou encore du management, exigent logiquement les niveaux de formation les plus élevés. Ainsi, les deux tiers des personnes travaillant dans l’analyse de données ont un niveau supérieur ou égal à bac+5.

 

Plus d’un tiers des métiers numériques émergents (métiers qui doublent entre 2009 et 2017) font partie du management et de la stratégie, et, près de trois sur dix, de l’analyse de données et de l’intelligence artificielle. Un peu plus d’un tiers de ces emplois sont occupés par des femmes (35%). Deux fois sur trois, il s’agit d’emplois de cadres et une fois sur trois dans une entreprise de moins de 50 salariés.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. En France, environ 800 000 personnes exerçaient un métier du numérique en 2017, soit 3,0% des actifs occupés

. Les métiers en croissance : programmeurs et développeurs ; métiers de la communication ; du management et de la stratégie ; de l’expertise et du conseil ; de l’analyse de données et de l’IA

. Les emplois du numérique sont particulièrement qualifiés et quatre emplois sur dix sont franciliens

. Les personnes qui exercent un métier du numérique sont plus souvent des hommes jeunes et diplômés


Lire aussi :

tous nos articles sur les RH

. Un actif sur dix a déjà été recruté via un réseau social professionnel (octobre 2019)

La formation au numérique, une attente forte chez les salariés (mai 2019)

A quoi les jeunes associent-ils l’IA dans le monde du travail ? (mars 2019)

Monde du travail : qu’est-ce qui attire les jeunes ?  (janvier 2019)

Quels sont les leviers de l’orientation professionnelle des jeunes? (décembre 2018)

Les 7 impacts des outils numériques en entreprise (novembre 2018)

Plus de 4 salariés français sur 10 souhaiteraient travailler dans une start-up (décembre 2017)

. Les métiers s’emparent de la Data, by Deloitte (janvier 2017)


Accès à l’étude de l’Insee

Accès à l’infographie de l’étude de l’Insee

Accès à la vidéo de l’étude de l’Insee

 

Article précédent

La préférence d’achat se lève pour Danette

Article suivant

L’HEBDO CB EXPERT – Expertise Médias, Marketing & Digital

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.