6 insights sur le rangement et les biens que les Français n’utilisent plus

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Que font les Français des biens qu’ils n’utilisent plus? Les gardent-ils? Les donnent-ils? Les vendent-ils? Ou les jettent-ils?

Selon une étude Harris Interactive pour HomeBox sur les habitudes de rangement des Français, 88% des personnes sondées déclarent être attachées à leurs biens de manière générale (dont 26% expriment un fort attachement).
Cet attachement est particulièrement marqué parmi les 18-24 ans (94%) et les couples avec enfant (92%), pour lesquels une partie des biens est sans doute associée dans leur esprit à leur enfant.

Plus de la moitié des Français déclarent posséder un nombre «important» de biens qui ne sont plus utilisés (56%). Parmi les catégories de population se déclarant les plus encombrées, figurent notamment les jeunes de 18-24 ans (68%), ainsi que les couples avec enfant (61%), qui pensent probablement aux affaires accumulées puis délaissées par leur progéniture au fil des ans.

Que font les Français des biens qu’ils n’utilisent plus ?
Leur premier réflexe est de les garder (40%), particulièrement parmi les hommes (46%) et les 18-24 ans (52%). Néanmoins, 29% des sondés indiquent que leur premier recours est de les donner, une affirmation davantage répandue chez les femmes (35%), les 50 ans et plus (37%) et les Français qui vivent dans des agglomérations de 100 000 habitants et plus (34%).
Vendre ses biens inutilisés constitue la principale solution de 25% des Français, et davantage encore parmi les Français âgés de 25-49 ans (31%), les couples avec enfant (30%), les catégories populaires (29%) et les habitants de zones rurales (31%).
Le fait de jeter les bien non-utilisés reste assez marginal puisqu’ils sont seulement 6% à déclarer le faire en premier réflexe.

Comment les Français stockent-ils les biens non utilisés ?
94% des sondés font le choix de conserver au moins une partie de leurs biens chez eux, en privilégiant leur cave, grenier, garage (67%) ou les pièces à vivre de leur logement (55%). Ils sont seulement 7% à déclarer stocker en dehors de chez eux.

Le choix de garder ou non des biens non utilisés peut créer des tensions. En effet, 31% des Français déclarent que le fait de garder ou non certains biens qui ne sont pas ou plus utilisés est une source de disputes conjugales ou familiales (dont 11% régulièrement).
Les 18-24 ans sont encore plus nombreux à déclarer que cela constitue une source de dispute (52%) : sans doute ont-ils à l’esprit des heurts avec leurs parents à ce sujet.

La moitié des Français affirment qu’ils ont plutôt fait le vide chez eux au cours des 3 dernières années. Ils sont en effet 49% à déclarer avoir eu tendance à se séparer de leurs biens sans les remplacer, et davantage encore parmi les femmes (57%) et les 50 ans et plus (53%).
Les Français sont 23% à déclarer acquérir de nouveaux biens sans se séparer de ce qu’ils possèdent déjà. Cette tendance à l’accumulation de biens est logiquement plus présente chez les 18-24 ans (44%) et dans une moindre mesure parmi les hommes (28%), les catégories populaires (28%) et les Français avec enfant (28%).

Cette étude a été menée en ligne du 12 au 15 avril 2019, auprès d’un échantillon de 1027 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La méthode des quotas et le redressement ont été appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 88% des Français estiment être attachés à leurs biens, dont 26% très attachés

. 56% des Français déclarent posséder un nombre important de biens qui ne
sont pas ou plus utilisés

. Le premier réflexe concernant les biens qu’ils n’utilisent plus? Les garder, pour 40%, les donner pour 29%, les vendre pour 25% et les jeter pour 6%

. 94% des Français déclarent stocker chez eux les objets qu’ils n’utilisent plus, notamment dans leurs caves, greniers, garages…

. Le fait de garder ou non certains biens qui ne sont plus utilisés constitue une source de dispute au moins occasionnelle pour 31% des Français

. 49% des Français affirment qu’ils ont eu plutôt tendance à «faire le vide» dans leur logement au cours des 3 dernières années 


Lire aussi :

. 8 millions de Français envisagent de déménager en 2019 (mai 2019)

. Dans leur maison, qu’est-ce qu’évoque la cuisine aux yeux des Français? (octobre 2018)

. Quelles sont les tâches que les Français reportent le plus souvent ? (mars 2018)

. Dans leur logement, quelles sont les pièces préférées des Français ? (juin 2017)

. Aménagement de la maison : qu’est-ce qu’on change ? (août 2016)

La maison connectée : un bilan en demi-teinte  (mai 2016)

Je déménage, j’ai plein de démarches à faire… Facilitez-moi la vie !  (janvier 2016)


Accès à l’étude Harris Interactive

Article précédent

En quelques années, la hiérarchie des préoccupations des Français a été bouleversée

Article suivant

8 millions de Français envisagent de déménager en 2019

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *