Les femmes sont-elles fidèles à leur coiffeur?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Les prix et la proximité sont les premiers critères de choix d’un coiffeur, devant la réputation du salon et la facilité à prendre un rendez-vous de dernière minute

Selon une étude OpinionWay pour LeCiseau.fr, 85% des femmes concernées se rendent chez le coiffeur (ou le font venir à domicile) quand elles veulent couper leurs cheveux contre 15% qui le font elles-mêmes ou le font faire par un proche.
Pour faire une coloration, la proportion des femmes préférant s’adresser à  un coiffeur est de 62% (vs 38% qui le font elles-mêmes ou avec un proche).
Pour faire un brushing, elle est de 45%, la majorité (55%) préférant le faire elles-mêmes ou avec un proche.
Pour ces trois actions, ce sont les femmes CSP+ et les femmes de plus de 65 ans qui privilégient le recours à un coiffeur.

Nb :
. 96% des femmes interrogées se disent concernées par le fait de se couper les cheveux,
. 69% par le fait de faire une coloration,
. 72% par le fait de faire un brushing.

De manière générale, environ 7 femmes sur 10 se disent fidèles à leur coiffeur ou leur salon de coiffure, dont la moitié se déclarent même très fidèles.
Les 25-34 ans sont les moins fidèles, les plus fidèles étant les plus de 65 ans.

Les prix (58%) et la proximité (56%) sont les premiers critères de choix d’un coiffeur, quasiment au même niveau.
Le troisième critère est le bouche-à-oreille, la réputation du salon (36%), devant la facilité à prendre un rendez-vous de dernière minute (27%).
Les moins de 35 ans privilégient les prix et le bouche-à-oreille tandis que les plus de 50 ans favorisent la proximité. La facilité à prendre un rendez-vous de dernière minute intéresse davantage les jeunes femmes de 18 à 24 ans.


Près de 8 femmes sur dix (78%) sont agacées par au moins une chose lorsqu’elles se rendent chez le coiffeur, et notamment par «le coût final qui est toujours plus cher que prévu» (31%) et «l’insistance des coiffeurs à proposer des soins payants» (30%).
L’incertitude vis-à-vis du résultat final, le fait que le coiffeur ne respecte pas les demandes initiales et le temps d’attente sont également des facteurs d’agacement récurrents.

Cette étude a été menée du 22 au 26 avril 2019, auprès d’un échantillon de 1053 femmes représentatif de la population des femmes françaises âgées de 18 ans et plus.
L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 85% des femmes concernées préfèrent s’adresser à un coiffeur pour se couper les cheveux, 62% pour faire une coloration, et 45% pour faire un brushing

. Environ 7 femmes sur 10 se disent fidèles à leur coiffeur ou leur salon de coiffure, dont la moitié se déclarent même très fidèles

. Les prix (58%) et la proximité (56%) sont les premiers critères de choix d’un coiffeur, devant la réputation du salon (36%) et la facilité à prendre un rendez-vous de dernière minute (27%).

. 78% des femmes sont agacées par au moins une chose lorsqu’elles se rendent chez le coiffeur, et notamment par «le coût final qui est toujours plus cher que prévu» (31%) et «l’insistance des coiffeurs à proposer des soins payants» (30%).


Lire aussi :

. Cosmétiques et produits de beauté : quelles marques séduisent le plus les Françaises? (mars 2019)

. 11 insights sur les Français et les modifications corporelles (novembre 2018)

. Les Français prennent-ils soin de leur corps et quelles parties préfèrent-ils ? (novembre 2018)

. Comment les français s’informent-ils sur les services de proximité ? (mai 2018)

. De quels artisans les Français se sentent-ils les plus proches? (novembre 2017)

. Comment évoluent les dépenses des Français pour leur apparence physique (janvier 2017)

Les femmes préfèrent-elles les hommes avec ou sans poils sur le visage ?  (novembre 2016)


Accès à l’étude d’OpinionWay

Article précédent

Brand Footprint: le poids des marques locales continue de progresser, notamment dans l’hygiène-beauté

Article suivant

La formation au numérique, une attente forte chez les salariés

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *