11 insights sur les Français et les modifications corporelles

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Les transformations permanentes soulèvent de nombreuses questions ou oppositions chez les Français mais les 2/3 reconnaissent qu’elles participent au bien-être des personnes qui les pratiquent

Dans le cadre des Zooms de l’Observatoire Cetelem, Harris Interactive a interrogé les Français sur les modifications corporelles, l’image qu’ils en ont et les pratiques qu’ils ont eues.

Près d’un Français sur deux estime prêter attention aux tendances et à la mode (48%). Les femmes (57%), les moins de 35 ans (68%), les catégories populaires, ainsi que les habitants de région parisienne, s’y montrent plus que les autres sensibles.
IL sont un peu moins nombreux à affirmer «accorder leur look aux tendances, à la mode, pour leurs vêtements, coupes de cheveux, styles de lunettes, etc».

 

Les colorations de cheveux, les vêtements unisexes et le tatouage apparaissent majoritairement comme des tendances durables qui ont vocation à s’installer dans la société, à la différence des piercings, des faux ongles et des barbes longues, majoritairement perçus comme des modes éphémères.

 

Les modifications qui touchent aux cheveux sont celles dont les Français ont la meilleure image.
Qu’elles soient permanentes ou éphémères les autres transformations les divisent davantage, voire sont mal perçues, comme la chirurgie esthétique de rajeunissement et le bronzage en cabine.

 

L’image des tatouages et des piercings est bien meilleure chez les jeunes que chez leurs aînés. C’est chez les 35-49 ans que l’image de la chirurgie esthétique est (un peu) meilleure.

 

Les transformations permanentes soulèvent de nombreuses questions chez les Français : coûts élevés, risques de regrets ou d’engrenage, conséquences sur le corps ou la santé. Pourtant les 2/3 des sondés reconnaissent que ces modifications participent au bien-être des personnes qui les pratiquent.

 

Les personnes qui ont effectué ces modifications permanentes, si elles sont conscientes des différents risques, mettent encore davantage en avant leurs avantages en termes de bien-être.

 

Au-delà des colorations de cheveux, les niveaux de pratiques déclarés des transformations testées restent modestes. Mais il existe une certaine appétence, notamment pour les tatouages : 16% n’en ont jamais fait mais aimeraient en faire alors que 15% disent en avoir déjà fait.

 

Les Français les plus jeunes (18-35 ans) se montrent largement plus enclins que leurs aînés à imaginer pratiquer différents types de modifications, notamment les tatouages et les piercings.

 

Plus d’un Français sur quatre (26%) déclare avoir déjà réalisé au moins une modification permanente (tatouage, piercing, chirurgies, implants, etc). Une proportion qui grimpe à 32% chez les femmes et à 42% chez les moins de 35 ans.

 

Les actes d’embellissement ou de transformation (temporaires ou permanentes) apparaissent comme bénéfiques pour ceux qui les pratiquent. Ils semblent améliorer l’estime de soi avant même de modifier le regard des autres : 69% se sont sentis mieux dans votre peau et 68% plus beaux.

 

Chez ceux qui ont choisi de faire des transformations permanentes, toutes les conséquences s’avèrent exacerbées, bien que la crainte d’avoir des regrets concerne 31% d’entre eux.

 

Cette enquête a été réalisée en ligne, du 13 au 15 novembre 2018, auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.
La méthode des quotas et le redressement ont été appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Les modifications qui touchent aux cheveux sont celles dont les Français ont la meilleure image, à l’inverse de la chirurgie esthétique de rajeunissement et du bronzage en cabine

. L’image des tatouages et des piercings est bien meilleure chez les jeunes que chez leurs aînés

. Les transformations permanentes soulèvent de nombreuses questions ou oppositions chez les Français mais les 2/3 reconnaissent que ces modifications participent au bien-être des personnes qui les pratiquent

. 26% des Français ont déjà réalisé au moins une modification permanente, une proportion qui grimpe à 32% chez les femmes et à 42% chez les moins de 35 ans

. 69% des Français qui ont pratiqué une modification permanente ou temporaire se sont sentis mieux dans leur peau et 68% plus beaux


Lire aussi :

Les Français prennent-ils soin de leur corps et quelles parties préfèrent-ils ?  (novembre 2018)

Combien de Français sont tatoués et quel est leur profil ? (septembre 2018)

Dans quels pays les femmes sont-elles satisfaites de leur physique ?  (août 2017)

Soins de beauté : le digital est devenu une incontournable source d’information  (juillet 2017)

Sur une plage, que regardez-vous en premier chez une femme ? chez un homme ? (juin 2017)

Comment évoluent les dépenses des Français pour leur apparence physique  (janvier 2017)

Les femmes préfèrent-elles les hommes avec ou sans poils sur le visage ?  (novembre 2016)

Quelles sont les principales craintes liées au vieillissement ?  (novembre 2016)

Les codes de la séduction en 2016, vus par les Français et les Françaises  (février 2016)

Les Français sont-ils satisfaits de leur apparence physique ?  (mai 2015)


Accès aux résultats de l’étude Harris Interactive

Article précédent

Vicks, Oscillococcinum, Hansaplast, Doliprane… quelles sont les marques OTC les plus recommandées ?

Article suivant

Fantastique, horreur, science-fiction : des genres qui remplissent de plus en plus les salles

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *