Le numérique favorise-t-il les échanges entre parents et enfants ?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

La majorité des parents estiment que la confrontation des jeunes avec le numérique complique la transmission des valeurs telle qu’il la souhaite

Selon l’enquête BVA/Apel/La Croix sur la transmission des valeurs, près de 9 parents sur 10 estiment que la famille est l’institution qui influence le plus les enfants dans la transmission des valeurs : 88% en premier et 96% au global.
Ils citent ensuite l’école (5% en premier mais 79% au global) et les amis (2% en premier et 56% au global).
Ils sont 16% à considérer Internet et 21% les réseaux sociaux comme étant des vecteurs importants pour la transmission de valeurs, soit presque autant que la lecture (24%).

Si les parents sont unanimes pour considérer que c’est le rôle de la famille de transmettre les valeurs (100%), un quart d’entre eux estime qu’elle n’exerce pas suffisamment ce rôle (25%)

 

 

L’influence des réseaux sociaux (21%) est jugé plus important par les pères (24%), les parents de plus de 50 ans (31%) et les parents ayant un enfant scolarisé au lycée (33%).

 

La majorité des parents (56%) pensent que face au rythme des innovations et à l’impact du numérique sur le temps (immédiateté, accélération des processus), transmettre des valeurs devient globalement plus compliqué.
Seulement 12% des parents jugent que le numérique a un rôle facilitateur en matière d’éducation, et davantage les hommes (16%) que les femmes (8%).

 

Près des trois quarts des parents (73%) estiment que la confrontation des jeunes avec le numérique (réseaux sociaux, internet, plateformes de vidéos et d’échange…) complique la transmission des valeurs telle que qu’il la souhaite.
Seulement un tiers d’entre eux pense que la confrontation des jeunes avec le numérique les oblige à réfléchir par eux-mêmes (34%) ou encore favorise la transmission de leur vision des choses (33%).
Ils sont un peu plus nombreux (45%) à estimer qu’elle favorise les échanges entre eux et leurs enfants sur des thèmes qu’ils n’auraient pas abordés spontanément

 

Les parents les plus ‘négatifs » envers l’apport du numérique semblent être les 35-49 ans et les CSP+.

 

Cette étude de BVA a été réalisée en ligne pour l’Apel et La Croix auprès d’un échantillon de 601 parents d’enfants scolarisés au primaire et/ou au secondaire du 6 au 10 avril 2018.
La représentativité de cet échantillon est assurée par la méthode des quotas, appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, et CSP.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Les parents estiment que la famille (96%) est l’institution qui influence le plus les enfants dans la transmission des valeurs, devant l’école (79%), mais 21% citent aussi les réseaux sociaux

. 56% des parents pensent que, face au rythme des innovations et à l’impact du numérique sur le temps, transmettre des valeurs devient globalement plus compliqué

. 73% des parents estiment que la confrontation des jeunes avec le numérique (réseaux sociaux, internet, plateformes de vidéos et d’échange…) complique la transmission des valeurs telle qu’il la souhaite

. Cependant 45% des parents estiment que la confrontation des jeunes avec le numérique favorise les échanges sur des thèmes qu’ils n’auraient pas abordés spontanément


Lire aussi :

Quelles valeurs les parents veulent-ils transmettre à leurs enfants ?  (mai 2018)

Quelles sont les valeurs d’avenir pour les Français ? (avril 2018)

Les 5 cases à cocher pour réussir sa vie  (novembre 2017)

Préféreriez-vous avoir plus de temps ou plus d’argent …  (juin 2017)

Onze études pour mieux comprendre les valeurs des Français (mai 2017)

Quels sont les critères d’une vie réussie selon les Français ? (janvier 2017)

Regarder la TV est la première activité parent-enfant… (janvier 2017)

Quelles sont les valeurs des jeunes Français ?  (novembre 2016)


Accès aux résultats de l’étude BVA

Article précédent

Alibaba affiche la plus forte progression de valeur du top10 mondial des marques

Article suivant

Quelles valeurs les parents veulent-ils transmettre à leurs enfants ?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *