L’apéritif des Français : 10 insights sur les pratiques et les aliments consommés

Auteur : Pas de commentaire Partager :

En moyenne, 5 produits différents sont proposés à l’apéritif et les Français préfèrent picorer plutôt que croquer, tartiner ou tremper

CSA Research a mené en janvier dernier, pour Le jardin d’Orante, une enquête sur les Français et l’apéritif : leurs perceptions, leurs pratiques, leurs préférences…
Voici les enseignements de cette étude :

1- L’apéritif doit être convivial en premier lieu

Selon 89% des sondés, un apéritif doit plutôt être convivial. Il doit aussi être festif (52%), savoureux (45%) – notamment pour les hommes (57%) – et varié (41%).

L’apéritif est avant tout un moment de partage : il doit être savoureux et visuellement appétissant. Il est pensé pour se faire plaisir.


2- Réussir un apéritif passe d’abord par le plaisir, le goût, et la qualité

Les autres critères importants sont la fraîcheur, la facilité de préparation et l’aspect visuel.

 

3- Les deux tiers des Français (67%) sont intéressés par les nouveautés en matière d’apéritif 

Parmi eux, 17% sont des early adopters : ils regardent très régulièrement ce qui se fait et sont à l’affût des nouveautés.

 

4- Les trois quarts des Français (75%) reçoivent des amis ou de la famille chez eux au moins une fois par mois

Parmi eux, 21% reçoivent au moins une fois par semaine.
Les hommes et les 25-34 ans reçoivent plus fréquemment que la moyenne.

 

5- Plus de la moitié des Français (56%) organisent des apéritifs partagés où chacun amène quelque chose, notamment les 25-49 ans.

 

6- Au moment de l’achat des produits apéritifs, ils se rendent d’abord dans le rayon apéritif puis dans le rayon frais

 

7- Pour préparer leur apéritif, près de la moitié des Français (48%) suivent leur intuition alors que l’autre moitié ont leur habitudes (16%) ou une idée élaborée à l’avance (35%)

 

 

8- Ils adoptent des modes de préparation variés : prêt à l’emploi (35%), tartinage de toasts (35%), recettes élaborées (30%)

9- En moyenne, 5 produits différents sont proposés à l’apéritif, avec les crudités en tête

Les crudités (surtout préférées par les femmes) devancent les cacahuètes/ noix de cajou/ pistaches (qui arrivent en tête chez les hommes), la charcuterie, le fromage et les quiches/ cakes/ pizzas.
Ces 5 types d’aliments figurent dans les préférences d’au moins un Français sur deux.

 

10- Les Français préfèrent picorer à l’apéritif, plutôt que croquer, tartiner ou tremper

 

 

Cette étude a été menée en ligne, du 9 au 11 janvier 2018, auprès d’un échantillon représentatif de 1011 français de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, région, taille d’agglomération).

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Les deux tiers des Français (67%) sont intéressés par les nouveautés en matière d’apéritif

. Les 3/4 des Français reçoivent des amis ou de la famille chez eux au moins une fois par mois (dont 21% au moins une fois par semaine)

. Plus de la moitié des Français (56%) organisent des apéritifs partagés où chacun amène quelque chose

. En moyenne, 5 produits différents sont proposés à l’apéritif, avec les crudités en tête, devant les cacahuètes/ noix de cajou/ pistaches, la charcuterie, le fromage et les quiches/ cakes/ pizzas

. Les Français préfèrent picorer à l’apéritif, plutôt que croquer, tartiner ou tremper


Lire aussi :

Dix insights sur le snacking en France  (mars 2018)

Avec quels aliments les Français se réconfortent-ils ? (janvier 2018)

Consommation de sucre et d’alcool : les perceptions sont souvent loin de la réalité  (décembre 2017)

Les préférences gastronomiques des Français pour le réveillon de Noël  (décembre 2017)

Food & drink : les trentenaires bien plus sélectifs que les quadras  (novembre 2017)

Food : 9 insights sur les Français et les burgers  (octobre 2017)

Cuisine, petit déjeuner, cocktails et desserts : les préférences des Français  (septembre 2017)

De la slow life au slow drinking… qu’en pensent les consommateurs français ?  (juillet 2017)

Quel est l’apéritif idéal pour les Français ?  (juin 2017)

. tous nos articles sur le secteur Food


Accès aux résultats de l’étude CSA Research

Article précédent

Bad buzz de Snapchat : vers une baisse de la base utilisateurs en France ?

Article suivant

Publishers Week – La conférence «Editeurs: comment résister face aux GAFA ?»

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *