Publicité digitale : Sublime Skinz compare l’impact de l’habillage vidéo à celui du pre-roll

Auteur : Pas de commentaire Partager :
image_pdfimage_print

CB Expert focus en partenariat avec Sublime Skinz : les principaux enseignements d’une étude américaine sur l’efficacité du format VideoSkinz, en comparaison avec celle du Pre-Roll

L’étude réalisée par Ipsos, pour Sublime Skinz, sur un panel de 600 internautes vivant aux États-Unis, exposés au pre-roll et au format habillage video (le VideoSkinz), compare ces deux formats publicitaires sur une vingtaine d’indicateurs d’efficacité publicitaire.

« Pour les sondés, le VideoSkinz est un format vidéo premium, qui rend la publicité plus mémorisable, permet de laisser une empreinte de marque forte et de mieux capter l’attention de l’internaute tout en restant non intrusif », résume Sublime Skinz.

Le VideoSkinz enregistre des scores élevés en matière de KPI de marque, y compris sur la mémorisation, avec 33% des répondants qui se souviennent du VideoSkinz, contre 15% pour le format pre-roll.


L’étude démontre également que l’attribution à la marque est 2,1 fois plus importante via le VideoSkinz : 40% des sondés ont bien identifié la marque après avoir visionné le VideoSkinz, contre 19% pour le pre- roll.

 

De plus, lorsque l’on demande quel est le format qu’ils aimeraient que les marques utilisent pour communiquer auprès d’eux, le choix du panel se porte principalement sur le VideoSkinz : 41% contre 27% pour le pre-roll.

Enfin les intentions d’achats après avoir été exposé au VideoSkinz sont plus importantes (+8 points) qu’après avoir été exposé au pre-roll : indice 150 vs 142, par rapport à une base 100 de contrôle.

« Le marché de la publicité vidéo évolue à un rythme soutenu et les résultats de cette étude sont essentiels pour les annonceurs qui cherchent à innover en termes de créativité et de formats, afin de mieux capter l’attention des internautes et favoriser le processus de conversion. Le VideoSkinz y apparaît comme le meilleur choix pour les marques par sa capacité à surperformer sur l’ensemble des KPIs branding et performance. Cela soulève une question : est-ce bientôt la fin des formats vidéo traditionnels comme le pre-roll ? » commente Jérôme Maréchal, Managing Director France de Sublime Skinz.

« Nous ne nous attendions pas forcément à des écarts aussi significatifs » précise Agnès Gilbert, Chief Digital Officer d’Ipsos Connect, qui a dirigé l’étude. « Il est incontestable que la combinaison habillage + vidéo est un vrai plus que les annonceurs doivent intégrer lorsqu’ils réfléchissent à des formats digitaux innovants et impactants. En tout cas il apparaît clairement que le format VideoSkinz sert avantageusement les propos d’une campagne et accroît sensiblement l’impact de la publicité ».

 

Méthodologie :  L’étude s’appuie sur un sondage réalisé auprès d’un échantillon démographiquement pondéré de 600 internautes Américains âgés de 18 ans et plus qui ont répondu à un questionnaire après avoir été exposés à différents formats publicitaires sur un site internet. Une procédure stricte a été mise en place afin de maximiser le caractère aléatoire de la sélection de l’échantillon et de garantir la précision du sondage. Après avoir été exposés à différents formats publicitaires, les panelistes étaient interviewés afin de définir quel était celui qu’ils préféraient. Les personnes sondées ont répondu à une série de questions (22 au total) au sujet de leur souvenir spontané, de l’attribution de la marque à la publicité, et de leurs préférences publicitaires.

 

Emmanuel Charonnat

logo CB Expert Focus

en partenariat avec

 

 

 


Ce qu’il faut retenir

. La notoriété spontanée et l’attribution à la marque sont deux fois plus importantes pour l’habillage vidéo versus le pre-roll

. Les internautes américains préfèrent le VideoSkinz (41%) au pre-roll (27%) comme format de communication

. Les intentions d’achats après l’exposition au VideoSkinz sont plus importantes qu’après l’exposition au pre-roll


Accès aux résultats de l’étude de Sublime Skinz et d’Ipsos Connect

Accès au communiqué de l’étude


Lire aussi :

Le top 5 secteurs et le top 20 annonceurs de l’habillage publicitaire de sites (septembre 2016)

Le secteur Auto/Transports est le premier utilisateur de l’habillage de sites en France (juin 2016)

image_pdfimage_print
Print Friendly, PDF & Email
Article précédent

Courses alimentaires : le match Magasins physiques vs Canaux digitaux

Article suivant

One Global 2017 vague 1 : plus des 3/4 des Français sont des lecteurs numériques de presse

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *