Connexions et dépendance, une exposition aux écrans qui s’intensifie

Auteur : Pas de commentaire Partager :

En un an, le sentiment de dépendance vis-à-vis des outils connectés progresse sensiblement en France

Selon la seconde édition du baromètre «Hyperconnexion : quel impact sur la santé des Français?», réalisé par BVA pour la Fondation April, l’exposition aux écrans s’intensifie en 2019 par rapport à 2018.

Le multi-équipement est en hausse. Un internaute français sur quatre dispose à la fois d’un smartphone, d’une tablette tactile, d’un ordinateur portable et d’un ordinateur fixe (25%, +5 points vs 2018).

Parallèlement au taux d’équipement numérique croissant, les Français passent davantage de temps devant les écrans : ils y consacrent 4h30 par jour en moyenne, soit 8 minutes de plus qu’en 2018.

Davantage de devices, davantage de temps passé, les internautes ressentent aussi davantage le sentiment de dépendance à Internet. Près des trois quarts des Français se disent désormais dépendants vis-à-vis de leurs outils connectés (73%, +6 points vs 2018). Près d’un internaute sur quatre se dit même «totalement dépendant» (23%)

Au-delà du ressenti, la part de Français faisant objectivement preuve d’une dépendance au numérique augmente également par rapport à 2018 : 11% des sondés estiment en effet ne pas pouvoir tenir une heure sans être connectés à Internet, contre 5% en 2018.

Le raccourcissement du temps «hors écrans» s’accompagne assez logiquement d’une plus forte saturation à l’égard d’Internet : un tiers des Français (33%) considère qu’Internet occupe une place trop importante dans leur vie quotidienne, un score bien supérieur à celui de 2018 (22%).

Cette étude réalisée par Internet du 15 au 16 mai 2019, auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP de la personne de référence du ménage et de la personne interrogée, région et catégorie d’agglomération.

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 25% des internautes disposent à la fois d’un smartphone, d’une tablette tactile, d’un ordinateur portable et d’un ordinateur fixe (+5 points vs 2018)

. Les internautes consacrent 4h30 par jour en moyenne devant les écrans, soit 8 minutes de plus qu’en 2018

. 73% des Français se disent dépendants vis-à-vis de leurs outils connectés (+6 points vs 2018), dont 23% «totalement dépendants»

. 11% des sondés estiment ne pas pouvoir tenir une heure sans être connectés à Internet, contre 5% en 2018

. 33% des Français considèrent qu’Internet occupe une place trop importante dans leur vie quotidienne vs 22% en 2018


Lire aussi :

. Le téléphone mobile, complice ou ennemi de l’amour? (février 2019)

. Accès Internet : combien de Français ont une connexion mobile plus rapide que leur connexion fixe? (décembre 2018)

L’utilisation des messageries instantanées progresse fortement en France mais ne dépasse pas les SMS (décembre 2018)

Malgré leur défiance, les jeunes Français ont toujours le réflexe Facebook  (décembre 2018)

. Les Français non équipés de terminaux se connectent-ils ailleurs à Internet? (juillet 2018)

. Devices connectés : le profil des mono-équipés vs les équipés «3 écrans» et «4 écrans» (juin 2018)

Réseaux sociaux vs messageries : les formats les plus utilisés pour communiquer (avril 2018)

Accès Internet : 5 fonctionnalités décisives dans le choix du device  (février 2018)

Combien de temps pouvez-vous vous passer d’internet sans que cela vous manque ? (décembre 2016)

Quel est l’usage internet dont vous auriez le plus de mal à vous passer ? (décembre 2016)

. Vive la déconnexion et le plaisir de prendre le temps! (décembre 2015)

. Dormez-vous avec votre smartphone ? (novembre 2015)


Accès à l’étude de BVA

Article précédent

Tour de France: quelles sont les marques sponsors les plus connues?

Article suivant

L’HEBDO CB EXPERT – Expertise Médias, Marketing & Digital

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *