Sept illustrations du besoin d’instantanéité des internautes

Auteur : Pas de commentaire Partager :

La moitié des internautes s’inquiètent de rater quelque chose sur leur réseau social, et se sentent noyés dans toutes les choses auxquelles il ont accès en ligne

Voici quelques extraits de « Wave 9: The Meaning of Moments » de l’agence média UM (IPG Mediabrands), 9ème édition de son étude annuelle des tendances internationales du social media. Ils illustrent la relation de plus en plus instantanée des consommateurs aux réseaux sociaux : plus que jamais nous vivons dans le moment présent.

Entre la vague précédente, menée en 2014 et celle-ci menée en 2016, la proportion des internautes actifs utilisant une messagerie instantanée est passée de 69,4% à 85,3%.

 

La moitié des internautes sondés trouve que il est important de paraître actif sur les réseaux sociaux (51%) et s’inquiètent de rater quelque chose sur leur réseau social (49%). Ces proportions sont plutôt de l’orde d’un tiers en France (30% et 34%) où les internautes sont un peu moins  »addicts ».

 

 

Autre preuve que nous voulons les choses  »tout de suite », 59% des internautes sondés et 42% des Français ont déjà eu recours à la commande vocale d’un terminal.

 

Le succès des offres digitales de certaines entreprises témoignent aussi du besoin de rapidité des consommateurs pour l’accès à leurs services : loisirs, informatique, transports, hébergements…

 

Comme autre illustrations du besoin d’instantanéité, UM (IPG Mediabrands) cite aussi :
. 59% des internautes sont stressés quand ils n’ont pas accès à Internet,
. 58% des sondés pensent qu’ils passeront plus de temps en ligne via leur mobile que sur leur PC,
. 52% ont déjà partagé des photos vis des applis qui les suppriment une fois qu’elles sont vues.

De plus, nous n’avons jamais fait autant de choses avec nos smartphones :

Un autre résultat de l’étude est particulièrement intéressant et porte à réflexion : près d’un internaute sur deux (47,5%) se sent « noyé dans toutes les choses auxquelles il a accès en ligne »

 

Le point précédant explique certainement le fait que les internautes cherchent à mieux gérer leurs connexions et réduisent, depuis 3 ans, le nombre de contacts sur leurs réseaux sociaux.

 

 

L’étude Wave d’UM (IPG Mediabrands), sur les tendances social media, a été lancée en 2006. La population étudiée dans cette 9ème vague (Wave 9) couvre 78 pays, avec 52 326 représentant 1,5 milliard d’internautes actifs dans le monde, interrogés en 2016. La vague 8 correspond à l’année 2014 et la vague 7 à l’année 2013.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

.  la proportion des internautes actifs utilisant une messagerie instantanée a dépassé les 85%

. la moitié des internautes trouve que il est important de paraître actif sur les réseaux sociaux et s’inquiètent de rater quelque chose sur leur réseau social 

. 59% des internautes ont déjà eu recours à la commande vocale d’un terminal

. les Français sont moins dans l’instantanéité que la moyenne mondiale 

. près d’un internaute sur deux se sent « noyé dans toutes les choses auxquelles il a accès en ligne »


Lire aussi :

Perspectives 2017 : «Moment is King » by Havas Media  (février 2017)

En un an Snapchat a doublé sa pénétration chez les ados, YouTube a dépassé Facebook (mars 2017)

Pour les réseaux sociaux, puissance rime avec fréquence  (février 2017)

Quel est l’usage internet dont vous auriez le plus de mal à vous passer ? (déc. 2016)

To Like is not To Share (Wave 8, mai 2015)

. tous nos articles sur le social media


Accès à la présentation de l’étude Wave 9

Article précédent

Egérie de marque : pour quels secteurs les animateurs TV/web sont-ils les plus légitimes ?

Article suivant

Le top 10 des villes les plus sexuelles dans le monde

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *